Sunderland ( 4 3 3 de pacotille ) : Westwood – Gardner Cuellar O’Shea Colback – Larsson Cattermole Ki Sung-Yong – A.Johnson Giaccherini Altidore

Liverpool ( 3 4 1 2 à l’italienne ) : Mignolet – Touré Skrtel Kirikou – Henderson Gerrard Lucas Enrique – Moses – Sturridge Suarez

 

Après deux défaites consécutives contre Southampton puis à Manchester contre United (fort heureusement lors d’une coupe en bois), les Reds se doivent de réagir en se rendant à Sunderland. Joli port de pêche. Les Chats Noirs et leur Stade de la Lumière n’ont engrangé qu’un point en cinq journées grâce à un coach qui a plus potassé Mein Kampf que ses manuels tactiques, le sympathique Di Canio. Le rital a été viré et Sunderland est dernier.

Chez les Reds, Suarez est revenu de suspension et entame son deuxième match de la saison, mais c’est toujours dépourvu d’arrière-droit de métier que Brendan va nous bricoler à nouveau le schéma qui vit Livpool s’incliner face à l’équipe B mancunienne. Pour ceux qui n’ont pas suivi, allez vous faire du mal en relisant la dernière Acad’ de JustWide @MU.

Ce système taillé pour contenir puis contrer semble un peu juste au début de la rencontre, Sunderland dominant les ébats et attaquant sans vergogne. Les trois rocs centraux font tout de même le taf, tout comme Enrique, mais Henderson c’est pas du Maicon. Méfiance car les Black Cats possèdent des armes de choix: ce Barton du pauvre de Cattermole (ma femme fan de kick and rush et de Christian Clavier le surnomme BourseMolle… quelle connasse), le running back Altidore recruté aux Baltimore Ravens et un chinois de Corée roux au prénom relatif.

Liverpool se créé néanmoins un corner que frappe Gerrard au second poteau. Sturridge surgit et marque du coude ni vu ni connu à la 28′. L’homme fort de ce début de saison est bien en jambes et sévit à nouveau.

Sonic Boom !!

A peine dix minutes plus tard,grand moment. Stevie again balance un bijou d’Hollywood pass sur l’aile droite qui n’a d’égal que le contrôle de Sturridge. S’ensuit une passe D magnifique entre la défense pour trouver Suarez qui conclut. Un bien beau threesome en somme.

Mi-temps.

A la reprise Sunderland se remet en selle, pousse et assez vite Giaccherini vient foutre sa merde en ramenant le score à 2-1. Les Reds vont faire le dos rond face aux occasions des locaux pendant un bon moment, boostés par leur but. Ca reste solide, notamment Mignolet. En fin de match c’est d’ailleurs ce dernier qui relance rapidement après un corner, amenant une bonne contre-attaque. Suarez trouve Sturridge dans la profondeur avant d’aller se placer au second poteau, tandis que le Brit va fixer le défenseur pour bien servir l’Uruguayen.

3-1. Score final.

 

The Lads :

Mignolet 3/5) : Quelques arrêts cruciaux et de bonnes interventions aériennes.

Touré (4/5) : Un roc, un pic, un cap, une péninsule. Fort sur l’homme comme Valérien Ismaël.

Skrtel (3/5) : Solide mais moins présent dans les duels que ses compères. Et beaucoup plus lent.

Kirikou (3/5) : Mamad’ enchaine les titularisations tandis qu’Agger revient sur le banc. Bonne prestation du linebacker face à Jozy.

Henderson (2/5) : Pas Dani Alves donc, il évolue à un nouveau poste qui ne lui sied pas des masses. Grosses lacunes défensives et peu d’apport sur l’aile. Polyvalent bouche-trou tout de même.

Gerrard (4/5) : Manque d’ouvrir le score d’un coup franc vicelard, puis bon match dans l’entre-jeu que ce soit défensivement ou dans ses relances. Sa passe décisive sur corner et la 40 yards pass sur le deuxième but en font l’un des artisans de la victoire.

Lucas (1/5) : En retard, brouillon. Aussi efficace qu’un M’Bami sous prozac. En fait tu te pointes à Sunderland comme un vulgaire joueur de troisième div’ de Creuse qui a passé sa nuit au Vibration? Va dormir mon pote.

Enrique (3/5) : Plutôt à l’aise dans ce registre de wing back. Il monte plus et ses errances se voient moins.

Moses (3/5) : Aucun lien fils unique. Joueur créatif et technique, il est utile en soutien des attaquants. Certes pas aussi dangereux que Coutinho, mais il percute bien tantôt sur l’aile gauche ou au milieu et fait le lien entre les lignes.

Sturridge (4/5) : Ce régal. Un but du chibre puis deux passes D pour Suarez. Le Stu est un striker moderne, le genre de type qui plante et fait planter, comme un symbole de Charlie Manson.

Suarez (4/5) : Doublé pour son retour en Premier League. Bien plus en jambes que contre Manyou et une finition redoutable. Va mettre ton PEL sur BetLose qu’il finit meilleur buteur de la League. You heard it here first.

The Sub :

Sterling (2/5) : Remplace Moses à la 75′. Freluquet transparent.

Au nom du Père, du Fils et du putain de Saint-Esprit !!

 

Robbie Flower a fouiné dans les bas fonds des internets pour te trouver les Highlights du Match. La prochaine rencontre aura lieu le 5 Octobre à Anfield pour dérouiller Hammersmith Palais ou autre Crystal Palace, un truc du genre…

Tu peux suivre La Reds Academy sur Facebook, ainsi que ses membres JustwideJimmy Caravane ou moi-même Robbie fuckin’ Flower sur Facebook ou autre Twitter.

4 thoughts on “Sunderland-Liverpool (1-3), la Reds Academy livre ses notes

  1. Si la league cup est en bois comme vous dites alors pourquoi liverpool a tant célébré la victoie contre cardiff? Des maillots spéciaux à la boutique etcc.

  2. Moi aussi je modère le terme de coupe en bois en Angleterre. Ce n’est pas aussi pourri qu’en France, même si ce n’est pas la FA Cup non plus.

    Bref merci pour ce débat stérile. Pour en revenir au match, je dirais que vu notre niveau de jeu en ce début de saison, cette 2ème place est un miracle. Mais sachant que notre équipe va s’améliorer au fil des semaines, tout ce qui est pris maintenant ne sera plus à prendre et pèsera sur le classement à la fin de la saison, exactement comme on le souhaite.

    En janvier, je pense qu’on va recruter un milieu axial si on y arrive, car Lucas et Gerrard me semblent trop justes physiquement.

  3. Très bonne acad’. Merci.
    @Robbie&Just: Pourquoi ce changement tactique d’après vous? Parce que ça pourrait être envisageable de mettre Touré latéral droit (ou un autre) et Moses ailier gauche normal, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.