Olympiakos – Arsenal (0-1) : La Gunners Academy prend une option

Peut-on dire qu’on a échappé au Pirée ?

Salut vous tous,

C’est jeudi, c’est Europa Ligue. Je conçois tout à fait qu’une affiche entre l’Olympiakos et le cru 2019-2020 du Arsenal football club suscite autant d’attente pour vous que le décollage de la fusée de Mike Hughes pour un platiste. Avec un niveau de déception similaire. Pourtant, la pelouse du Pirée nous avait réussi par le passé. Lors de notre dernière visite, Joel Campbell nous avait gratifié d’une prestation pleine de douceur.

Cette fois-ci, pas de bijou made in Costa Rica ou de triplé de Giroud à se mettre sous la dent. En revanche, match d’Arsenal oblige, un oubli défensif sur un long ballon permet à Mathieu Valbuena de faire briller Leno dès la deuxième minute.

Dans cette rencontre au rythme plus plat que Mike Hughes aujourd’hui, nos Gunners tardent à se montrer dangereux. Hormis quelques coups de pieds arrêtés et un raté qui, dans l’ancien Code pénal, aurait valu l’exil à Cayenne à Lacazette, Sà (pas le clown, l’autre) n’a pas trop eu à salir ses gants.

Les Grecs à l’inverse se sont plusieurs fois montrés dangereux, notamment sur un coup franc de petit vélo repris à bout portant par Ba, mais Leno veille au grain et repousse les assauts hellènes.

Soudain, à dix minutes de la fin, Mustafi a décidé que la plaisanterie a assez duré et adresse une longue ouverture à Aubameyang. L’ancien dijonnais lance dans l’intervalle Bukayo Sake, dont le centre parfait permet à Lacazette d’inscrire le but de la victoire (0-1, 80e). On n’a clairement pas assisté à un chef d’oeuvre, mais l’essentiel (victoire à l’extérieur sans prendre de but) est assuré. C’est suffisamment rare cette saison pour le souligner.

Deux buts en deux matches, le réveil de Lacazette ?

THE BÂCHES :

Leno (3+/5) : Deux interventions à réaliser, deux interventions réussies. Le tout sobrement et sans fioritures. Bretzel Cincinnatus.

Sokratis (2+/5) : Sa titularisation en tant qu’arrière latéral est au football ce que le mur de Berlin était à l’urbanisme : une horreur seulement conçue pour empêcher tout passage. Valbuena ayant été plutôt bien muselé, on dira que l’option d’Arteta était payante. Remplacé par Maitland-Niles (non noté), pour que ce dernier puisse toucher ses jetons d’intermittent.

David Louise (2+/5) : Un joli coup-franc direct passé d’un rien à côté. Peu de choses à signaler autrement.

Mustafi (3/5) : Un match plutôt solide derrière (je me pince d’avoir écrit ça) et surtout, une magnifique galette à l’origine du but. Mikel serait-il en train d’en faire un joueur ?

Saka (3+/5) : Encore une passe décisive pour le minot. LA belle surprise d’une saison bien morne.

Guendouzi (2/5) : Pas de quoi se schtroumpfer le schtroumpf.

Xhaka (2/-5) : La même avec un jaune en plus.

Martinelli (2/5) : Match moyen pour une fois, mais on notera que sa remise pour Lacazette aurait dû être décisive. Remplacé par Ceballos (3/5), qui a permis à l’équipe d’enclencher la marche avant.

Aubameyang (2-/5) : Tel un discours de Jean Jaurès, Aubam perd toute sa pertinence lorsqu’il est utilisé à droite.

Willock (2/5) : Je reste persuadé que ce gamin a quelque chose. Mais il l’avait laissée chez lui cette fois. Remplacé par Pépé (non noté), qui a encore servi de dynamiteur.

Lacazette (2/5) : Un but tout fait croqué, un tap-in rentré, c’est donc un magnifique Aubam d’Or pour Alexandre sur ce match.


IF NOTE :


  • Nous n’étions pas les seuls à goûter à la douceur de la Ligue Europa, Manchester est allé se promener sur les canaux brugeois.
  • Les deux boutons en-dessous, tu les vois ? Ils ne sont pas là pour faire joli.
  • Je vous ai dit que Santi voulait porter une dernière fois notre beau maillot ? J’espère que c’est vrai, sinon mon petit coeur ne va pas le supporter.
  • Si j’étais toi, je mettrais 16,90 euros de côté. Tu comprendras bientôt pourquoi mais sois tranquille, ce n’est pas pour l’ancien client d’Arash Derambarsh.

Sur ce, bise sur vous et à la semaine prochaine pour la match retour.

Johny Kreuz

J'ai autant de clubs de cœur qu'Alex Oxlade-Chamberlain a de neurones. Seul supporter non-basque de Bilbao et Cazorliste convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.