Portugal-Pays-Bas (1-0) La Bacalhau académie livre ses notes

Prenez le comme vous voulez, mais l’histoire retiendra que pour la première fois de l’histoire c’est le champion d’Europe en Titre qui a remporté la première Ligue des Nations.

Bom Dia,

Ce soir, c’est jour de finale ! Il faut vaincre le signe (Jo) indien, et effacer une fois pour toute l’échec de 2004 et renvoyer à une autre époque nos vieux démons. Et qui de mieux que l’éternel beau perdant, les Pays-Bas, qui n’ont remporté qu’une victoire il y a trente ans. On a quand même tout pour nous, une journée de plus de récupération, ils sont en plus allés en prolongation, et ils n’ont pas Cristiano Ronaldo, oui ça ressemble à un COMPLOT!

O Equipe :

Fernando Santos change deux joueurs, c’est Neves remplacé par Danilo pour renforcer la défense et Guedes qui remplace Félix pour récupérer les scuds balancer à la zob devant.

O Jogo :

Dès le début du match les Bataves veulent la balle. Face à une équipe de Santos? Sérieux ? Grand bien vous fasse. On se pose donc en bloc médian pour décrocher un pressing bas pour espérer les erreurs adverses pour partir à l’abordage. Le plan se déroule plutôt comme attendu car après 10 minutes sans trop voir la balle, on se pose dans le camp adverse et on enchaîner les corner et les « occasions » (en fait des grosses frappes à la nimp).
C’est Fernandes qui ouvre le bal, puis Cristiano mais c’est dans les gants de Cillessen. Sinon Fernandes oscille entre la cata et le bon, par des passes en retrait qui manquent de ravir le nom d’assassin à Ginola, ou des inspirations qui manquent de débloquer la situation. Cristiano est discret mais dangereux quand il a la balle, mais c’est Bernardo qui joue libéré et régale de ses petits crochets qui sont proches de faire la différence.

On finit la mi-temps sur un 0-0 avec Patricio qui n’a pas fait un arrêt.


On reprend sur les même bases et sur un ballon perdu de Cristiano, premier arrêt de Patricio face à Depay mais le rappeur de l’OL était horsjeu(.net).

Je disais donc : on a les situations en se créant des corners qu’on décide enfin de frapper en première intention, ce qui crée plus de tension dans la défense hollandaise que nos fameux corner à deux corner de lépreux. En face il faut un exploit(ouais une frappe quoi) pour voir les hollandais solliciter Patricio qui assure face à Depay.

Sur un superbe mouvement qui part de Guerreiro, Bernardo joue parfaitement en une touche pour Guedes qui oriente et allume Cillessen : 1-0 (60e)

Les Pays-Bas réagissent mais Patricio est là, il veille au grain pour ne pas laisser le moulin s’emballer. Mais bon, une équipe de Santos est une équipe de Santos et on recule donc encore plus sauf qu’on ne gagne pas les seconds ballons et on laisse les Hollandais du bas mettre la pression autour de notre surface.
On arrive à faire baisser la pression avec l’entrée de Rafa qui nous redonne de la vitesse pour faire reculer les Hollandais notamment avec une course de 60 mètres qui a transpercé la défense batave en plein cœur en éparpillant les tulipes.

On finit le match plus fort avec un contre superbe de Guerreiro qui finit sur Moutinho accroché dans la surface mais YAPAPENO! Bref le VAR c’est de la merde, y’a plus faute que contre la Suisse là on a un pied clairement posé sur un mollet et un défenseur qui ne voit jamais le ballon mais bon, c’est la justice quoi.
Pour terminer Bernardo et Cristiano font un concours de conservation de balle pour attendre le coup de sifflet final.

O Resumo

Os Quinas :

Patricio (3/5)
parfait, il a su(uuuuuuuuuuuuuu) rester concentrer tout le match, serein jusqu’au bout, pas d’erreur.

Semedo (3/5)
Il a parfaitement joué son rôle dans le couloir pour tenir Babel qui n’a pas fait un tour.

Fonte (4/5)
Il a muselé tout ce qui s’est amené, s’il pouvait faire pareil l’été dans les campings le monde se porterait mieux.

La vieille garde a de beau reste

Dias (4/5)
Il a été monstrueux! Pas de faute, des interventions de grandes classes et une relance sûre et propre.

Guerreiro (4/5)
Parfait défensivement, il a tenté de déclencher sur son couloir amenant le but. Un retour au premier plan comme Travolta dans un Tarantino.

Danilo (5/5)
Il a régné sur le milieu comme Don Corleone, sans partage, sans pitié

Cœur sur vous tous

William (3/5)
une capacité à couper les passes et rester sur le porteur digne d’une sangsue sur le cul des naturistes hollandais en Ardèche

Fernandes (3/5)
Il a pris sa chance, il a tenté, c’est bien mais ses 4 premières frappes putain, j’en ai vu des moins moches au tournoi des Horsjeuiades.

Bernardo (5/5)
Il y a des joueurs, peu importe leur maillot, quand ils touchent la balle, le temps s’arrête car un truc va se passer. Bernardo est de cette engeance, certes il n’est pas encore un finisseur, mais quelle classe, va gagner un trophée George Abitbol.

Simple, précis, parfait

Guedes (4/5)
Oui la note est trop haute, oui son match ne vaut pas ça, oui on a tous insulté ses morts, mais putain une action pour devenir un héros.

Cristiano (3/5)
Oui il n’a pas marqué, mais il a défendu, motivé ses troupes et montré le chemin.

O Banco :

Rafa (4/5)
Une entrée qui a boosté l’équipe comme un remontant donné par le docteur Fuentes

Moutinho (3/5)
João c’est the Brain! Il entre sur le terrain analyse tout et sait ce qu’il faut faire, enfin sauf quand les arbitres à la VAR matent des pornos.

Neves (NN)
Entrée pour casser le rythme et en récompense de sa demi-finale

Remarque à la con :

On a encore gagné en misant sur notre maîtrise et nos contres. Dr Fernando and Mister Santos, avoir autant de talent mais ne pouvoir aller au bout qu’en abandonnant le romantisme, quelle beau dilemme cornélien! (Oui c’est bientôt le BAC je vous file des pistes pour avoir 5 en Français ou 6 en philo)

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou rejoindre l’aventure va sur les deux boutons en dessous.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.