France – Kazakhstan (2-0) : L’Académie française s’est crue en Multi-Ligue 1

Poursuite des qualifications à la CDM 2022 et continuité de l’ennui. Faut-il en vouloir aux Bleus ou à un match le dimanche à 15h entre le poulet rôti-frites et le dessert ?

Mettons les choses au clair d’entrée : même si DD, Margotton & Co s’entêtent à utiliser « kazakhstanais » et « kazakhstanaise » comme adjectifs qualifiant ce qui est propre au Kazakhstan, nous nous en tiendrons à la seule source de savoir irréfutable que nous connaissons, à savoir notre propre pratique de la langue française – cette même pratique ancrant dans le marbre depuis des lustres certaines expressions telles que : « avoir une balle dans le gigot », « arrête de faire ta pichline » , « c’est pas la messe », « si y’a du foin sur l’échelle, y’en a au grenier » ou encore « c’est à la fin du marché qu’on compte les bouses ».

D’ailleurs, d’après l’ami Wiki, « le gentilé ‘kazakhstanais’ n’est pas reconnu officiellement en français, mais utilisé par les diplomates ou les géographes » tel qu’énoncé par l’accord de 2008 de coopération entre le gouvernement français et le gouvernement de la république du Kazakhstan dans le domaine du tourisme. Aussi, à défaut d’être géographes ou diplomates comme DD, Margotton & Co, nous, simples mortels, parlerons des défenseurs kazakhes, des frappes kazakhes, du coach kazakhe, etc. Enfin, on aurait aimé en parler mais il ne s’est rien passé alors…

Vous êtes encore là ? Moi qui souhaitais simplement vous offrir une seconde sieste après celle occasionnée par ce match…

La compo :

Le derrière, le milieu et le devant : neuf changements entre le match face à l’Ukraine et celui-ci. Retour à un 4-2-3-1 avec Digne, Lenglet et Zouma derrière ; Ndombélé et Pogba au milieu ; Lemar et Dembélé en ailiers, Grizou en 10 et Martial en pointe. Comment ça il en manque un ? Ah oui… Pardon : Lloris dans les buts évidemment.

Le match :

Zzzzzz…. zzzzz…. zzz. Après vingt minutes de jeu largement dominées par les Bleus mais avec aucune occasion franche au compteur, la France passe devant sur une belle action initiée par Pogba puis Martial qui a servi Dembélé à droite de la surface : frappe ras de terre croisée et but (1-0, 20e).

Zzzzzz…. zzzzz…. zzz. Vingt minutes plus tard, les Bleus n’ont pas haussé le rythme. Plus que dans un fauteuil, ils jouent dans un rocking chair : ça va de derrière à devant en vous berçant jusqu’à ce que vous vous assoupissiez. Heureusement pour nous, sur un corner, un défenseur dénommé Malyy, au duel avec Paulo Pogba, a fait n’importe quoi et mis une tête contre-son-camp. Hé Mali ! Hé ho hé ho qu’est-ce que tu fais avec ton Paulo ? C’est l’anniv’ de Didier, j’veux marquer mon golazo (2-0, 44e). Vous venez juste pour ces références musicales incroyables, je le sais.

Bon, autant vous dire qu’avec deux buts d’avance à la pause, la deuxième période fut encore plus chiante que la première. Le multi-ligue 1 du dimanche aprem est franchement plus palpitant, c’est dire. A signaler tout de même quelques parades du portier adverse, Monsieur Mokin, notamment sur un pénalty obtenu et mal tiré par ce bon vieux Kylian. A deux doigts de dire « bien fait ! » tant il avait mangé la feuille sur l’action amenant au péno.

La campagne de qualifs continuera ce mercredi face à la Bosnie.

Les notes :

Lloris (3/5) :

Injugeable.

Digne (4/5)

A fait le boulot, contrairement à son compère à droite.

Lenglet (3/5)

A excellé là où d’habitude il pêche au Barça, à savoir : défendre. Bon, après, ii n’a pas eu à défendre pendant ce match donc tout est relatif.

Zouma (2/5)

Rien eu à faire mais moins un point pour une passe ratée à 5 mètres en tout début de match. Même Philippe Croizon fait mieux.

Dubois (1/5)

Non c’est pas de l’acharnement. C’est juste qu’il ne sert à rien. Rien. Je préfère encore avoir Ferland Mendy en doublure de Pavard alors que c’est pas son côté.

Ndombélé (2/5) :

Bof. C’est con parce qu’on sait ce dont il est capable et il montre rien du tout dans un match en bois face à l’amicale bouliste. Remplacé par M. Sissoko (non noté).

Pogba (4/5)

Au contraire de Tanguy, Paulo a pesé sur le match et est impliqué sur les deux buts. Certes, il avait 30 mètres autour de lui et 15 secondes pour jouer chaque ballon mais bon, au moins il a fait ce qu’il fallait. Remplacé par A. Rabiot (non noté).

Lemar (3/5)

Ca faisait fort longtemps qu’il avait pas été titu (enfin je crois). Un match solide qui devrait confirmer DD dans sa logique de le rappeler. Remplacé par O. Dembélé (non noté).

Dembélé (4/5)

Principal atout offensif des Bleus ce soir. Il a encore beaucoup de déchets même si c’est un peu inhérent à son style de jeu. +1 pour le but. Remplacé par K. Coman (non noté).

Griezmann (2/5)

Une heure de footing et puis s’en va. Remplacé par W. Ben Yedder (non noté).

Martial (3/5) :

A l’origine de l’ouverture du score, Toto a livré un bon match, utile dos au but et par ses différentes propositions. Mais ça manque toujours de tranchant et d’un but nom de diou !Remplacé par K. Mbappé (non noté).

Suivez Horsjeu, suivez-moi, abonnez-vous, faites des dons.

Didier Décampe

4 commentaires

  1. Vous avez un problème avec les diplomates et les géographes peut-être, Didier ?
    Décidément, après l’incident moldave (j’en profite pour rappeler que je sais exactement où se situe la Moldavie), voici une nouvelle preuve de votre défiance pour la chose géographique. Ne me dites pas que vous êtes terre-platiste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.