ASSE – EAG (2-1) : la Forez Académie livre ses notes

Salut les gandoux!

Le patron étant parti s’enjailler avec les autres académiciens de votre site préféré (avec les sites porno), c’est à moi de vous causer du dernier mâche de la saison. Déjà on est content parce qu’on est à domicile donc on va pouvoir faire la pampille avec les joueurs et en plus on reçoit Guingamp qui est une équipe sympatoche.

L’enjeu est simple: on doit gagner et espérer un faux pas des sardines ou des russkofs pour finir 4ème et ainsi accéder directement aux phases de poules de l’EL. La 5ème signifie 2 tours préliminaires donc préparation raccourcie, peu de temps pour se reposer et faire un merscato convenable.

 

LA COMPO:

Pas vraiment de surprise: Galette fait avec les absents (Clerc, Tabanou, Clément, Cohade, Hamouma, Erding) et nous propose un 3-4-3… Bon ici on est loin d’être fan de cette tactique mais faut reconnaître que face à une équipe aussi joueuse que l’EAG il vaut mieux densifier le milieu de terrain et contrôler leurs deux flèches Mandanne-Beauvue.

 

LE MÂCHE:

Comme on s’y attendait on a le ballon et les bretons procèdent en contre. D’ailleurs sur le premier, Mandanne va au contact avec la Ruff qui reste au sol… Bon c’est sans gravité mais faudra pas leur laisser beaucoup d’espaces.

Pour nos attaquants, la suite du mâche devrait mieux se passer puisque Sorbon doit sortir dès le quart d’heure et est remplacé par Sankoh. Pendant ce temps, Diallo et Diomandé distribuent les taquets au milieu de terrain comme un pédophile distribue les bonbons à la sortie de l’école maternelle. Sans que Freddy « Lucky Luke » Fautrel ne rentre dans la danse avec ses biscottes. Signe de la fin des temps ? Plutôt celle de la fin de saison: on s’en bat les couilles, et on fait au feeling.

Le premier tournant intervient juste après la demi-heure: Gradel commence par cadrer la première frappe du mâche (33ème), puis dans la foulée ouvre le score sur un service de Mollo qui a été décalé côté droit (1-0, 36ème). Et à la 40ème, c’est le drame pour Gwen: Mandanne doit sortir sur civière, et est remplacé par le jeune Coco. Deux blessures aussi vite, ça sent la fin de saison.

Gwen lorsqu’il apprend la blessure de Mandanne (illustration)

Avec tout ça on arrive à la mi-temps sans trop d’encombres, même si on a eu quelques frayeurs côté gauche de notre défense à cause de Pied, et des montées de Jacobsen. En même temps, Mollo ne filait pas un grand coup de main défensif à notre Johnny la Roucaille. J’y reviendrai au moment de la notation.

La seconde période est du même acabit: on domine les débats, les Bretons procèdent en contre mais se montrent bien trop imprécis pour nous filer autre chose que des sueurs froides. Notre Poulet d’Abidjan, notre Dieu, en profite pour assommer définitivement les espoirs adverses sur un très bon centre au cordeau de Monnet-Paquet (oui t’as bien lu, comme quoi tout arrive en cette fin de saison). On joue la 49ème et le mâche est pour ainsi dire plié. 2-0 !

Mais comme à notre habitude avec ce système défensif, on fait n’importe quoi sur certaines séquences, ce qui ne pardonne pas contre Beauvue. Sur un énième contre, Perrin foire son dégagement et Bayal accroche le Claudio dans la surface. Penalty et un p’tit jaune pour le sénégalais. Ruffier est pris à contre-pied, et ça fait 2-1 à la 62ème. On se dit que ça va mal se finir, et puis non. On s’endort petit à petit sur le terrain tout en gardant le contrôle sur la situation, mais pas dans les tribunes (vous inquiétez pas j’y reviendrai plus largement).

Au final qu’est ce qu’on doit en retenir de ce mâche?

  • Une nouvelle victoire la 19ème de la saison, 12ème avec domicile ;
  • Un doublé pour Gradel qui finit 5ème meilleur buteur du championnat ;
  • Une pas trop mauvaise utilisation du 3-5-2 pour dominer le milieu de terrain (même si tout n’est pas parfait, loin de là) ;
  • Hormis deux bouchers du milieu de terrain, le mâche a été relativement propre même si on a vu deux joueurs se blesser (plus dû à la fin de saison éprouvante qu’à une volonté de faire mal).

     

LES TRIBUNES:

Grosse animation en tribunes dès le coup d’envoi avec un craquage de fumis en Nord et un tifo plaques en Sud. Bémol pour ce dernier: si le « PARTOUT » apparaît bien à l’écran, le « TOUJOURS » a du mal (difficile a faire rentrer sur la longueur). Et comme les mots devaient apparaître 3 fois chacun, le reste a été laborieux. Une satisfaction: un passeport géant d’un GA pour montrer qu’on en veut encore!

Le Kop Nord au coup d’envoi

Oui c’est bien écrit « PARTOUT »

Et là « TOUJOURS »

Non là où je suis colère c’est le manque d’implication des gens qui viennent en populaire pour regarder le mâche ET C’EST TOUT ! Attention, je parle que pour le Kop Sud parce que j’y suis à l’année, et je pense pas que ce soit pareil en Kop Nord (si certains ont plus d’infos que moi, je suis curieux). J’ai jamais vu autant de touristes à un mâche. Comme d’hab, le noyau à répondu présent, mais le reste de la tribune était en train de faire des selfies pour montrer qu’ils sont au stade. Mais putain vous êtes pas à Gerland !

Pour le coup j’étais excentré parce qu’un paquet de gens avaient envie d’être au centre et on était 2 à chanter: mon pote et moi ! Et le pire, c’est que les gens nous regardaient comme si on était des mecs dangereux. Comme quoi le bourrage de mou par la ligue, la presse et les commentateurs ça fonctionne… Lors de la grecque, le mec a côté de moi était à la limite de m’insulter parce que je le prenais par l’épaule ! Vision surréaliste sur l’ouverture du score: des espèces de pue-la-thune (qui visiblement venaient d’acheter leurs maillots avant le mâche) changent de place parce qu’ils ont pas apprécié de se faire bousculer lors de la descente. Mais bordel tu croyais quoi en venant en bas de la tribune ? T’aimes pas venir te mélanger avec le bas peuple ? Retourne en loges et viens pas nous casser les couilles.

Autre petit point noir au tableau: lors du craquage dans le Kop Sud, alors qu’il restait une dizaine de minutes, des petits malins n’ont rien trouvé de mieux que de balancer leurs fumis et autres pots de fumée sur la pelouse, alors que les Bretons tiraient un corner devant eux. Faut vraiment être le dernier des abrutis pour balancer des fumis sur tes propres joueurs avec les conséquences qu’on connaît tous: risque de toucher quelqu’un, arrêt du mâche, mâche perdu sur tapis vert, etc… Autant vous dire que l’intellectuel responsable a dû passer un sale quart d’heure entre les mains des membres des GA.

Fin de mâche, les joueurs ont fait un tour d’honneur en s’arrêtant devant chaque Kop pour communier un peu plus avec ce public qui n’a jamais laissé tomber ses joueurs (et les plus anciens de ce groupe le savent). Comme pour la qualif en EL, Lemoine lancera le PoPoLo entre les Kops. Galette a décidé de faire son tour seul et de laisser les joueurs et le public communier. À l’applaudimètre, c’est lui le vainqueur de la soirée.

Une fois les joueurs rentrés, le public a pu entrer sur le terrain et ce que j’ai vu m’a une fois de plus bien énervé: ceux qui sont entrés sur la pelouse ont AB-SO-LU-MENT voulu faire des selfies, allongés sur la pelouse et ainsi polluer les réseaux sociaux. Mais bordel pourquoi faire ? Yavait rien à fêter ce soir… La dernière fois qu’on est rentré sur la pelouse c’était après la demi-finale de coupe moustache contre Lille. Et là c’était spontané, dans la joie et la bonne humeur. À la limite je veux bien excuser ceux qui n’étaient jamais allé sur la pelouse et qui voulaient découvrir ce que cela faisait. Mais t’arriveras pas à me faire croire que pour TOUS ces gens c’était la première fois!

C’est un non negatif

 

LES JOUEURS:

RUFFIER (3/5, RAS): soirée tranquille pour notre CRS. Il ne peut rien sur le penalty. Sa meilleure action ? Il est venu gueuler sur les « imbéciles » qui avaient balancé leurs fumis.

PERRIN (3/5, bof): il nous a habitué à mieux mais on va pas faire la fine bouche. Son erreur sur la relance amène le penalty.

BAYAL (3/5, bof aussi): fautif sur le penalty et quelques frayeurs à la relance. Il a laissé beaucoup trop de marge à Beauvue. Ça va qu’il était en roue libre.

POGBA (2/5, moins bon): en dessous de ses partenaires de la ligne de 3, il en a chié pour ne pas faire n’importe quoi. Un mâche à oublier pour lui.

KTC (4/5, au dessus): présent offensivement comme rassurant défensivement. Bon maintenant on fait pas la même connerie qu’avec Trémoulinas, et on le signe le plus vite possible.

BRISON (1/5, à la peine): le 3-5-2 n’est pas fait pour lui. À sa belle époque de Nancy, où il était capable de jouer très haut, ça aurait été possible. Mais là, le poids des ans se fait sentir en plus de ses limites techniques. Mais bon, sa responsabilité est à partager avec l’attaquant côté gauche (si je ne m’abuse c’est Mollo) qui se repliait en marchant.

LEMOINE (4/5, patron): si on a tenu le milieu de terrain, c’est avant tout grâce à lui et sa justesse technique, ainsi que son impact physique. Il a pas mal tenté de lancer les offensives.

DIOMANDE (0/5, au secours): Ismaël, tu m’as pas l’air d’être le mauvais gars, mais t’as clairement pas le niveau pour jouer le haut du tableau. Sois gentil et trouve toi un club de ventre mou.

GRADEL (5/5, champion): 2 buts (avec la célébration panthère) et une grosse activité. S’il part, ça sera pour un gros chèque et on le regrettera dans les travées de Geoffroy Guichard. Moi en tout cas oui. Remplacé par BAMBA dans les arrêts de jeu histoire d’avoir droit à sa standing ovation.

MONNET-PAQUET (3/5, beaucoup mieux): c’est pas parfait mais il essaie. Une passe décisive en prime qui rehausse la note.

MOLLO (3/5, pas sa meilleure): une belle activité dans l’axe, des coups de pied arrêtés plus qu’intéressants, mais des lacunes dans le replacement défensif. Remplacé par CORGNET à la 70ème, pas vu, pas pris.

LES AUTRES:

J’ai promis à Gwen un petit mot sur ses joueurs:

DIALLO est une salope de boucher, MATHIS une bonne pleureuse, BEAUVUE a eu le mérite de rien lâcher, la relation PIED-JACOBSEN est plus qu’intéressante (même si le premier nommé est un enculé d’ancienne quenelle). Leurs supporters ? Des crèmes. Et puis pour une fois que des supporters ne sont pas interdits de déplacement.

Ils sont pas beaux les garennes ?

Voilà c’est tout pour moi. On se retrouve d’ici peu pour un bilan de fin de saison avec Roland et Gruger.

 

Bises Magicanalement Analgéliques.

 

Vincent Péricardetçarepart

 

Vincent t’offre les images du mâche. De rien ça lui fait plaisir.

L’avis d’en face t’es fourni par … Bah par personne vu que Gwen Tagrenmer était pas dispo.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

15 commentaires

  1. « Clément, Cohade, Hamouma, Erding) et nous propose un 3-5-3… »

    11 joueurs de champ, c’est parce que Lemoine était le 12ème homme en Kop Nord ?

    Sinon merci pour l’acad, et en route pour le feuilleton merscato qui animera un peu l’été et les examens.

  2. Ah ouais j’ai fait une boulette… Bon en même temps elle est minime. Trop occupé à gérer des galères avec les images qui passaient pas.

  3. Brice ? Non, Jonathan. Tu confonds avec le gardien de l’OM.

    Sinon, je n’ai pas vu le match, uniquement un résumé. J’ai vu apparaître Brison une fois : c’est quand il envoie ses genoux dans la gueule de Ruffier, et que mon CRS reste au sol. Rien que pour ça, je lui aurait collé 0/5 à vie. Bon, heureusement, la Ruff est pas une mauviette, il a déjà cassé le pied Zlatan sur son torse.

    Dommage pour la 4e place, les points perdus face à Lens et à Bastia pèsent lourds. Mais ça, on s’en était douté dès la fin du match.

  4. Je ne sais pas quelle est ta relation avec « le patron » d’ici, mais une chose est sûre, il n’est pas parti avec les autres du site. Il t’a menti, trompé et t’a laissé te démerder. Il était sans doute dans un bar du canal saint-martin à jouer à la pétanque en tong.

    Et autre mensonge, nous faire croire que Pogba joue à Saint-Etienne, c’est une honte.

    Sérieux.

  5. Il était parfaitement au courant du fait que je ne sois pas parti avec les autres, puisqu’il a accès aux messages. C’est une erreur de sa part, que je n’ai pas relevé.

    Quant à la remarque sur le fait de jouer à la pétanque en tongs, quand elle vient d’une personne qui clame qu’elle va à Bauer, mais qui oublie de préciser qu’elle va en « loges »…

    Je ne vous salue pas.

    • J’y suis allé plus que vous, mais jamais du coté des nantis. Continuez de vous gaver de petits fours en jouant le joli coeur à Mme Gamerre, nous savons tout.

  6. bon match, magnifique ambiance, à part quelques abrutis pour les fumis, pas besoin de les balancer, ça fera peut être suspension de stade ou amende pour les poches à thiriez.
    en tous les cas, moins de sous pour romeyer pour acheter des joueurs. j’ai pensé comme toi, gromerdier, au sujet du choc de ruffier-brison, mais moi, j’ai en plus eu peur que brison s’était brisé le pied sur le torse de la ruff…Pour la saison, je pense qu’on est à notre place, car si il y a eu des mâches que l’on aurait pu gagner, il y a nombre de mâches que l’on a gagné en serrant les fesses et en tachant nos fonds de culotte.alors… ça s’équilibre.

  7. Comment tu peux parler de nantis alors que je n’ai pas payé ma place ? Des deux, celui qui a pu payer, ce n’est pas moi.

  8. On parle de moi ? Vous confondez avec le pull d’un autre. Au stade, j’apporte mon propre boire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.