Au courrier des lecteurs, un docu-fiction dans le vestiaire des Bleus

Dans le feu de l’action, ou ce qu’il aurait pu en être.

Vestiaire de l’équipe de France, après la défaite contre le Mexique : Anelka est déjà habillé, prêt à partir, Gourcuff se demande s’il doit être content de ne pas avoir été sur le terrain, Sagna range son poulpe porte-bonheur dans son aquarium, Henry est au téléphone dans le couloir, en train de négocier son contrat avec les New York Red Bulls, Gallas réalise qu’il va devoir jouer à Paris, et Ribéry glousse.

En voyant ça, Evra tente de jouer son rôle de capitaine : P*** Francky, kés t’as fait encore ? et glousse à son tour. Carrasso prend ses béquilles, se lève, et glisse à cause du beurre étalé par Francky à ses pieds. Il voit rouge, empoigne son coéquipier, et commence à l’engueuler copieusement. Tout le monde s’en mêle, la discussion est sur le point de dégénérer en bagarre générale, quand on entend

Toulalan hurler « mais arrêtez, bordel de merde ».

Saisis, ses coéquipiers s’arrêtent. Toul’ ne crie jamais, ne prend jamais la parole en public. Il continue : « Vous croyez pas qu’on est déjà assez ridicules comme ça ? On joue comme des poussins, on se fait balader par le Mexique et l’Uruguay, et on n’est même pas foutus de se rebeller et de jouer un peu ».

Ribéry essaie de l’interrompre, mais Diaby le foudroie du regard

« Merde, la seule chose dont on parle depuis Tignes, c’est qui est pote avec qui, et qui doit jouer à la place de qui. On n’est pas potes, et on le sera jamais. Et alors ? On avait une mission, une seule, faire honneur à ce maillot. Adidas peut faire tout ce qu’ils veulent pour le ridiculiser, ça reste le maillot de Fontaine, Kopa, Platini, Giresse et Zidane »

Valbuena glousse « pfiou, je connais que Zidane là dedans », Govou lui dit de la fermer

« Ce maillot, il nous oblige à nous bouger un peu le cul, non ? Enfin merde, pour le moment, tout ce qu’on a fait, c’est réhabiliter Raymond. Depuis 6 ans tout le monde lui tapait sur la tronche, et aujourd’hui, il va presque réussir à se faire plaindre. (A partir de là, les joueurs le regardent tous, et la musique monte petit à petit. Ouais c’est de la musique de merde, mais on est dans une série B, là, OK ?). Tout ce qu’on peut faire maintenant c’est essayer de gagner ce dernier match. Je sais pas si on va pouvoir se qualifier, on ne maitrise pas tout, mais on joue pas pour la qualif’, là, on joue pour notre honneur. Ca fait des années qu’on se plaint d’être sifflés, mais vous attendez quoi, là ? Des fleurs en arrivant à Roissy ? C’est des parpaings qu’on va prendre ! Vous avez vu les gens en tribune aujourd’hui ? Vous savez combien ça leur coute de venir jusqu’ici ? Vous imaginez à quel point ça va leur faire mal de voir les fans mexicains les consoler ? Parce qu’on vient de prendre une telle branlée que les mexicains n’auront même plus envie de se moquer d’eux, ils vont les consoler, bordel. On peut leur rendre leur fierté, et reprendre la notre. Il faut qu’on se batte. Il faut qu’on montre qu’on a des couilles et qu’on peut encore les mettre sur la table, et il faut qu’on commence ce soir. Je pourrai pas jouer contre les Sud Afs, mais je suis prêt à bouffer de l’entrainement à rallonge pour aider tous ceux qui veulent. Alors, qui me suit ? »

Gourcuff, Diarra, Lloris, Diaby, Planus, Govou, Squillacci, Réveillère, Clichy et Gignac s’approchent. A l’autre bout de la pièce, on entend Anelka fredonner au son de son IPod et Henry parler au téléphone. Puis Ribéry éclate de rire : « comment kta trop essayer de faire le daron, toi ! Putain, mais t’es con ou quoi ? C’est l’ballon ké nul, on y peut rien. Bon, alors, j’appelle Zahia ? Bukkakké ce soir ? Qui vient ? Non Yohann, pas toi, avec ton rimmel on pourrait te confondre avec Zahia, t’es plus maquillé qu’elle, pffrrt!! ».

Jean

8 thoughts on “Au courrier des lecteurs, un docu-fiction dans le vestiaire des Bleus

  1. Ce Toulalan… j’ai toujours su qu’il avait un charisme de ouf.

    Et Ribéry se trimballe quand même une sacrée image de merde…. bien méritée au demeurant!

  2. Bien joué Jean et en tant que supporter lyonnais, que tu fasses prendre la parole à notre Toul’à nous qu’on a, ça fait bien plaisir. Et c’est plausible.

    Le « Govou lui dit de la fermer », très bon aussi.

  3. Vu qu’il semble être le seul joueur de champ à vraiment essayer de donner le maximum, j’apprécie aussi.

  4. J’adore.

    Et c’est vrai que la Toul’ devrait l’ouvrir plus souvent. Ou Lloris, sérieusement, quand on le compare avec Kahn, hier, il rouspète une fois, alors que Kahn, on aurait utilisé nos trois remplacements pour les défenseurs trucidés.

  5. Que La toule gueule, c’est plausible.
    Mais, et c’est la réalité, que Hugo commence à grogner c’est que tout est pourri dans ce vestiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.