Bastia – Saint-Etienne (0-3) : la Forez Académie livre ses notes

Roland a vu un match y a un moment…

Intro :

Salut à tous. Premièrement je tiens à m’excuser pour les quelques erreurs qui ont émaillé l’académie précédente. Faut croire que j’avais laissé mes yeux et mon cerveau en vacances. Ensuite, cette académie est très en retard car j’ai galéré à trouver le match en rediffusion, vu que je n’ai pas pu le voir en direct. Mais bon, mieux vaut tard que jamais. Et pour me faire pardonner, petit bonus avec le bilan du mercato :

  • Arrivées :
    • Renaud COHADE (Valenciennes, gratuit),
    • François CLERC (Nice, gratuit),
    • Romain HAMOUMA (Caen, 4M€),
    • BRANDÃO (sans club, gratuit),
    • Florentin POGBA (Sedan , 500 k€),
    • Mustapha BAYAL (lofteur, gratuit).

Un mercato mené de main de maître par la cellule stéphanoise avec 5 joueurs qui renforcent l’équipe aux postes ciblés déjà l’année dernière (milieu offensif, arrière droit, ailier, avant-centre, défenseur central) pour seulement 4,5 M€ d’indemnités de transfert. Sur un marché moribond, les Verts ont su jouer avec leurs armes et profitent d’une saison 2011/2012 plutôt réussie. Seul bémol : Florentin Pogba est bien chez nous, mais il a été immédiatement prêté à son club de départ, à savoir Sedan. Sans doute la condition qui nous a permis de l’arracher au nez et à la barbe de plusieurs autres clubs de Ligain. A noter aussi la sortie du loft du gros Bayal, qui a accepté de prolonger chez les Verts en divisant son salaire par 3 pour rentrer dans la nouvelle grille. Coup de maître ou plan foireux ? Tout dépend si on retrouve celui qui, à l’époque, se faisait appeler Sall et était l’un des meilleurs défenseurs de l’équipe. Ou alors si on retrouve Bayal, le mec prêté 6 mois à Nancy, et qui a encore moins joué que Malbranque l’année dernière (seulement 14 minutes en Ligain).

  • Départs :
    • Jérémie JANOT (libéré, Le Mans),
    • PAULÃO (libéré, Betis Séville),
    • Sylvain MONSOREAU (foutu à la porte, sans club),
    • Sylvain MARCHAL (libéré, Bastia),
    • Albin EBONDO (fin de contrat, sans club),
    • Yohan ANDREU (fin de contrat, Mouscron),
    • Loris NERY (400 000€, Valenciennes),
    • Gelson FERNANDES (libéré, Sporting Portugal),
    • Guirane N’DAW (prêt Ipswich),
    • Laurent BATLLES (retraite),
    • Bakary SAKO (2,5 M€, Wolverhampton),
    • Yoric RAVET (prêt Angers),
    • Lynel KITAMBALA (prêt Dresde),
    • Florent SINAMA-PONGOLLE (retour de prêt, Sporting Portugal),
    • Idriss SAADI (prêt GFC Ajaccio),
    • Boubacar SANOGO (libéré, Cottbus).

Bon, si on fait le bilan, les Verts n’ont récupéré que 3 M€ environ pour 16 joueurs libérés ! Par contre, ce que l’ASSE ne gagne pas en indemnités de transfert, elle l’économise sur les salaires, notamment ceux de Sanogo et Monsoreau parmi les plus hauts du club. Dans cette politique de dégraissage, je ne regrette personne, à part peut-être Néry qui aurait pu nous rendre encore quelques services, surtout que Clerc et Perrin (dévolus au poste d’arrière droit) sont des joueurs assez fragiles. Après, la mentalité du joueur laissait à désirer apparemment… Mentions spéciales à JANOT, qui ne pouvait pas passer ses dernières années en pro sur un banc de touche, BATLLES, qui ne sera plus là pour nous sauver quelques matches, ainsi qu’à SAKO qui, malgré ses défauts, restait un joueur capable de fulgurances libératrices sur un terrain et attachant en dehors. Bon vent à lui, en Ligue D’Eux anglaise, son portefeuille le remercie.

 

L’avis de Notre Président :

Allez, on reprend le cours de l’académie après cette intro un peu longue, et l’avis de notre président sur le SC Bastia. Il espérait que Marchal se ferait pardonner la saison dernière en nous donnant un penalty. Il a presque vu juste puisque Sylvain nous a fait sa 2ème spéciale : la blessure en début de match (Loïc Perrin likes this).

Vous pouvez retrouver tout ça sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

 

Le match résumé en 1 phrase : « J’aime quand un plan se déroule sans accroc »

Alors on va pas se mentir : jouer à Bastia, qui restait sur la série impressionnante de 22 matches sans défaite à domicile, ne m’incitait pas à un optimisme débordant. On peut même le dire : j’avais les fesses qui faisaient bravo. J’imaginais très bien un but de Rothen sur coup-franc, ou alors un contre supersonique avec Toifilou « La Momie » Maoulida à la conclusion. La défense centrale expérimentale avait bien tenu le choc face à Brest, mais quand on voit la gueule du match, on se dit que ce test n’en était pas vraiment un. Là, même si on s’est souvent gaussé de ces joueurs (Rothen, Modeste, Maoulida…), leurs débuts de saison plutôt réussis pouvaient nous faire craindre un match pénible.

Et finalement… Ben, finalement les Corses se font fesser 3-0 chez eux, sans qu’il y ait quelque chose à redire. La 1ère mi-temps, achevée sur le score de 0-2, est à sens unique tant les Verts ont étouffé leurs adversaires. La 2ème mi-temps est plus équilibrée, et les Corses ont bien failli réduire le score avant que Guilavogui ne porte l’estocade dans les dernières minutes. Personne ne pensait que les Verts allaient frapper un grand coup comme ça, et cette victoire est doublement importante : elle nous permet d’effacer quelque peu notre début de saison raté et de lancer vraiment notre saison, en plus de prouver que, cette année, les Verts veulent vraiment jouer un rôle dans le classement final.

Enfin, petit coup de gueule (je le pousse maintenant, mais à mon avis, je vais râler souvent cette saison) : BeIn Sport. Déjà, le saucissonnage des journées de championnat est assez chiant pour ceux qui se contentent de le voir à la télé, mais il est carrément invivable pour ceux qui vont au stade. Les matches le vendredi à 20h45, ça arrange peut-être les supporters « à domicile » (quoique les gens ne viennent pas forcément de la région du club, et que chaque match, domicile ou extérieur, est un déplacement). Mais pour les supporters adverses, c’est juste une aberration. Sans aller aussi loin que Ligue D’Eux (qui voit un match décalé le lundi soir, comme aux plus belles heures d’Eurosport à l’époque), ces cases horaires sont complètement stupides. Les matches c’est le samedi et un peu le dimanche épicétou. Et puis merde : quand est-ce que les clubs ou la LFP vont se décider à mettre en place un service de replay des matches ? Ça, ça serait une putain de bonne idée !

La Ligain made in Qatar. La prochaine étape c’est de virer les joueurs ?

La compo : 

Galette reconduit presque le même 11 que face à Brest, à une exception près : Cohade remplace Guilavogui au milieu.  Option plus offensive alors qu’on joue à l’extérieur ? Hum ça ressemble pas à notre coach ça… En fait, Galette avait identifié que le point faible des Corses se situait notamment dans sa capacité de réponse au jeu long. En titularisant Cohade, il espérait ainsi bénéficier de la qualité de passe de ce dernier, et ainsi de trouver encore plus rapidement ses attaquants qu’avec Guilavogui qui pêche un peu dans la relance. Derrière, pas de surprise, la charnière est toujours composée de Zouma et Perrin, Mignot prenant place sur le banc, tout comme Ghoulam remplacé poste pour poste par Brison. La saison est longue, mais ces deux là peuvent déjà commencer à mettre les bouchées doubles à l’entrainement pour reprendre leurs places sur le terrain.

 

Les faits de jeu :

  1ère : ça commence mal pour les Verts avec cette faute de Clément à environ 20m des buts de Ruffier, légèrement excentrée sur la droite. Rothen pour tirer ce coup-franc, mais ça file au-dessus.

  3ème : les Verts réagissent immédiatement avec Lemoine qui lance Aubame dans la profondeur, et il faut un très bon retour de Marchal pour empêcher l’attaquant de marquer.

  5ème : c’est bon, les Verts se sont réveillés. De sa moitié de terrain, Clément lance une nouvelle fois Aubame dans la profondeur. Le Gabonais rentre dans la surface côté droit, mais sa frappe est trop croisée et frôle le montant droit de Novaes.

  7ème : jeu long toujours : Cohade tente de trouver Aubame sur une balle en cloche. Trop long.

  10ème : but de Cohade, 0-1. Gradel côté droit fait l’amour à Marchal et se débarrasse de lui avec une talonnade pour lui-même. Marchal y laissera d’ailleurs sa santé puisqu’il sortira juste après sur blessure. L’Ivoirien déborde et centre vers Aubame, mais Novaes plonge et boxe la balle devant lui. Ça revient sur Lemoine qui reprend de volée, mais c’est contré par un défenseur bastiais. La balle file alors côté gauche, et est récupérée par Cohade. Le milieu stéphanois prend son temps et enroule une frappe à ras de terre légèrement déviée par un défenseur. Elle termine sa course dans le petit filet gauche de Novaes.

  15ème : Gradel enrhume une nouvelle fois de son défenseur en talonnant pour lui-même. Il déborde et centre mais personne n’est à la réception. Hamouma récupère au 2nd poteau, mais son centre est intercepté par Maoulida revenu des avant-postes pour défendre.

  17ème : les Bastiais tentent de sortir la tête de l’eau. Faute de Hamouma à environ 25m des buts de Ruffier, plein axe. Rothen toujours pour le tirer, et c’est toujours largement au-dessus.

  23ème : alors que la pluie redouble d’intensité en Corse (la Bretagne likes this), Lemoine adresse un superbe ballon en profondeur côté droit vers Aubame. L’attaquant stéphanois centre vers Gradel, mais la défense bastiaise intervient et dégage en corner.

  25ème : but d’Aubameyang, 0-2. Hamouma est pris en tenaille par 2 défenseurs côté gauche et perd la balle. Heureusement, Brison est derrière et peut récupérer. Il centre sans contrôle au 1er poteau, et, d’un coup de pied « Kung Fu Panda » staïle, Aubame propulse la balle au fond des filets bastiais d’un grand coup de semelle.

Aubame en image arrêtée, c’est encore plus impressionnant

  32ème : Cohade trouve Lemoine au milieu qui distribue encore magnifiquement le jeu, avec cette passe vers Gradel côté droit. Centre enchaîné de l’ailier stéphanois vers Aubame au 2nd poteau qui, malheureusement, glisse sur sa prise de balle. Novaes peut se saisir du ballon derrière.

  35ème : touche de Clerc vers Gradel qui centre instantanément en se retournant. Hamouma ne peut reprendre au point de penalty.

  37ème : Maoulida s’arrache au milieu et trouve Thauvin côté droit. Le latéral bastiais dribble, re-dribble pour se placer sur son pied gauche et frappe à l’angle de la surface. Ruffier capte le ballon en deux temps.

  42ème : faute de Clément à 30m environ des buts stéphanois. Rothen décale Modeste qui frappe en force. C’est dévié par la défense mais le ballon revient dans les pieds de Palmieri qui frappe. Retour en catastrophe de Clerc qui tacle et contre la balle au dernier moment. C’était chaud.

  45ème : fin de mi-temps à l’avantage des Bastiais. Faute de Zouma pour un corner ouvert côté droit. Rothen au ballon, il envoie une balle à ras de terre au point de penalty vers Maoulida qui se rappelle à ses plus belles heures de gloire, et nous fait une magnifique air-reprise. La défense stéphanoise peut ensuite se dégager. 

=====================MI-TEMPS=====================

  46ème : Lemoine laisse ses couilles au milieu de terrain suite à un duel aérien. Coup-franc tiré long par Perrin vers Aubame. Le ballon fuse après rebond et l’attaquant stéphanois ne peut s’en saisir.

  51ème : Aubame est en mouvement permanent, et intercepte une mauvaise passe dans l’axe du latéral bastiais. Relais avec Hamouma, et frappe à l’angle droit de la surface. Ça flirte encore avec le montant droit de Novaes.

  56ème : Ruffier très intelligent se fritte avec Maoulida pour un banal contact après une sortie aérienne. Ne va jamais en Angleterre ou tu vas être le gardien le plus expulsé de toute l’histoire de la Premier League.

  60ème : Rothen vole le ballon dans les pieds d’Hamouma au mileu de terrain, et lance immédiatement Palmieri côté gauche. Le Bastiais se joue de Clerc, et centre pour Modeste qui déchire sa tête, à la lutte avec Zouma.

  65ème : long centre de Cioni mal renvoyé par la défense. Modeste reprend à l’entrée de la surface, mais c’est contré. Le ballon revient sur un Bastiais qui frappe. A côté.

  66ème : Zouma en mode Piazza se lance dans une grande chevauchée vers l’avant depuis sa surface. Il avance, dribble, et décide de frapper à environ 30m. C’est capté facilement par Novaes.

  67ème : Guilavogui décale bien Gradel côté gauche qui s’enfonce dans la défense bastiaise. Son centre en retrait vers Hamouma est bon, mais le néo-stéphanois loupe le ballon, comme un symbole de Maoulida en 1ère mi-temps.

  68ème : Rothen délivre un bon centre côté gauche au 1er poteau. Modeste qui passait par là (sans doute par hasard) place un bon coup de boule qui fait trembler le petit filet de Ruffier… Oui mais c’est à l’extérieur.

  70ème : Modeste se bat côté gauche, et se débarrasse de Perrin qui tacle dans le vide. Il sert alors Rothen plein axe, qui prolonge la balle côté droit vers Palmieri. Le Bastiais repique dans l’axe avant de crocheter de nouveau vers l’extérieur et frappe du droit. A côté des buts de Ruffier.

  72ème : les Verts tentent de réagir avec Gradel qui se débarrasse de son vis à vis avec un crochet extérieur, s’appuie sur Brandão, et décoche une frappe du droit qui éclate un malheureux pigeon qui passait par là. Il avait entendu dire que Sako n’était plus là, donc il se croyait peinard. Pas de bol…

  75ème : belle transversale de Guilavogui vers Brison côté gauche. Son centre au 2ème poteau trouve Brandão qui atouchéo la balle de la tête mais c’est largement à côté.

  78ème : Brison toujours côté gauche centre vers la Brandade qui remet à Mad Max. Son tir est contré par la défense bastiaise.

  70ème : Modeste est hors-jeu(.net), mais se prend pour Rooney et tente le ciseau du tibia sur un centre venu de la droite. Ruffier est à la parade.

  80ème : tacle par derrière de Choplin sur Aubame, qui échappe de peu au 2ème carton jaune, et coup-franc pour les Verts. Gradel le frappe, mais c’est capté par Novaes.

  82ème : Ruffier queute sa sortie sur une touche bastiaise, mais se reprend derrière en plongeant dans les pieds de Maoulida.

  84ème : superbe intervention de Perrin avec une interception taclée aérienne sur une balle en profondeur bastiaise. On dirait presque un vrai défenseur central.

  87ème : corner de Khazri côté gauche, tiré rentrant. Ruffier boxe sur sa ligne mais directement sur la Brandade qui latouchéo encore une fois et qui a failli marquéo contre son camp. Heureusement, ça sort en corner.

  88ème : but de Guilavogui, 0-3. Le coup de grâce. Sur le contre qui suit ce corner, Cohade trouve Brandão au milieu. Après un joli contrôle, il lance immédiatement Aubame en profondeur, légèrement excentré sur la droite. Alors qu’il a la place pour frapper, il préfère servir Guilavogui sur un plateau plein axe. Le milieu stéphanois n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but grand ouvert.

=====================FIN DU MATCH=====================

Les notes : hommage un peu tardif, mais hommage quand même à un grand homme qui nous a quitté récemment (qui a dit Delarue ?), MONSIEUR Paul Ricard.

Ruffier (Pastis 151, 2/5) : pas trop inquiété en 1ère mi-temps, il a eu plus de boulot ensuite. Les 2-3 pastis bien tassés qu’il s’est enfilé à la pause le poussent d’abord  à s’énerver stupidement contre Maoulida (période euphorie), et lui ont pesé sur le crâne en fin de match (période cuvage de la substance) avec sa sortie ratée et son dégagement direct sur Brandão. Stéphane, moins fortes les doses.

Brison (Pastis Red Bull, 4/5) : ce mec là ne met pas d’eau avec la substance anisée. Une activité de tous les instants, avec quelques bons retours en défense et une passe décisive pour Aubame en 1ère mi-temps. A la pause, il a repris un verre, et on l’a de nouveau vu de partout, même s’il n’a pas connu la même réussite devant. Bon match, Ghoulam peut se faire du souci.

Perrin (anisette, 3/5) : ça a la couleur du pastis, l’odeur du pastis, mais ça n’est pas du pastis. Et ben Perrin, c’est pareil : ça ressemble à un défenseur central, ça joue au poste de défenseur central, mais ça n’est pas un défenseur central. Pas de grosse boulette néanmoins, il est même à créditer d’un joli sauvetage en fin de match.

Zouma (Pastis on the roc, 3/5) : physiquement, il est monstrueux. Il a quasiment pris tous les ballons dans les duels aériens, et la seule fois où Modeste prend le dessus, il se déchire. A peine 18 ans, et déjà le taulier de la défense. Heureusement qu’il est resté.

Clerc (Pastis piscine, 2/5) : un match dilué pour notre ami François. Présent mais sans plus, il n’a jamais su apporter le surnombre devant comme a pu le faire Brison. Derrière, pas de grosses difficultés, avec un beau sauvetage à la 42ème mais une une mise à l’amende à la 60ème sur une des seules occasions bastiaises.

Clément (Pastis chaud, 3/5) : manque un peu de glaçons là, Jérémy. Beaucoup de nervosité, ce qui a amené quelques fautes aux abords de la surface à l’origine de coup-francs dangereux. Sinon, il est toujours aussi précieux à la récupération.

Lemoine (Pastis dans un verre à ballon, 3/5) : le contenu c’est important, le contenant aussi. Et ça, Fabien l’a bien compris avec un match propre des 2 côtés du terrain. Une belle activité au pressing, combinée à une bonne orientation du jeu, il aurait même pu marquer dès la 10ème minute. Un match dans la lignée de ses précédentes performances. Remplacé à la 65ème par Guilavogui (non noté), qui a fait une rentrée sobre, sans trop de pertes de balle, et qui se permet même le luxe de marquer.

Cohade (Pastis au sol, 3/5) : certes il ouvre le score et lance le match de la meilleure des manières, mais que de pertes de balle ! C’est le genre de mec qui fait plaisir en remettant des glaçons dans le bac, mais qui l’instant d’après lâche son pastis par terre et éclabousse tous les pieds aux alentours. Heureusement que ses collègues du milieu tenaient bien la baraque, parce que sinon… Après, on ne va pas trop noircir le tableau, puisqu’il est quand même impliqué plus ou moins directement sur 2 des 3 buts.

Gradel (Pastis remué, 3/5) : je crois qu’il a mis sur le cul tous ses opposants directs au moins une fois. Virevoltant sur son côté droit, il a permuté en fin de match quand Brandão est rentré pour laisser l’aile droite à Aubame. S’est beaucoup démené, sans jamais trouver la faille malheureusement.

Hamouma (Pastis pluvieux…, 3/5) : … ben pastis quand même. Moins en vue que sur ses dernières sorties, il a eu plusieurs occasions de buts qu’il n’a jamais pu transformer. La réussite n’était pas là ce soir, mais son activité sur le côté gauche a permis aux Verts de marquer le 2ème but. Remplacé à la 68ème par Brandão (non noté) qui a montré qu’il pouvait nous apporter ce qui nous manquait l’année dernière, à savoir un point de fixation devant. Sa passe parfaite libère la voie à Aubame et Guilavogui pour le 3ème but.

Aubameyang (Pastis par temps bleu, 5/5) : meilleur représentant de la marque. Une activité incessante qui le voit marquer et faire une passe décisive. Encore une fois, Aubame a été le danger numéro 1, bien appuyé par ses partenaires. Sa vitesse et ses grandes courses vers l’avant font toujours aussi mal. Remplacé à la 90ème par Alonso (non noté), juste pour qu’il complète son tour de France des stades.

 

Le coach (un Ricard, un vrai, 4/5) : la titularisation de Cohade était une bonne idée puisqu’elle a permis de trouver la faille assez rapidement par ce même joueur. La volonté de jouer long était définitivement la bonne tactique face à une défense assez lourde, qu’Aubame et Gradel ont mis au supplice tout le match. Reste le chantier de la défense centrale, car je ne suis pas trop convaincu par Perrin. Pour l’instant ça passe, mais jusqu’à quand ?

 

Les adversaires : Novaes en a pris 3, mais ne peut pas grand-chose sur les buts qu’il encaisse. La blessure de Marchal a clairement changé la donne, surtout qu’il semblait dans un bon jour avec une intervention dans la surface sans provoquer de penalty. Palmieri est très remuant, tout comme le latéral Thauvin. Bien content que la cellule n’ait jamais pensé à prendre Modeste comme certaines rumeurs le laissaient entendre.

 

La question minitel : bon désolé, j’ai pas eu le temps d’en faire un, et là, c’est trop tard. Retour de la question minitel après le match contre Sochaux.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’ offre les images du match, on va pas s’en priver.

Pas d’académie en face, puisque le Perfettu Erignacci a décidé d’académiser la victoire d’Ajaccio contre L’ETG. Tiens, tiens, comme par hasard…

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré, souvent en compagnie d’un joueur ou d’un membre du staff. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

7 thoughts on “Bastia – Saint-Etienne (0-3) : la Forez Académie livre ses notes

  1. Merci Roro !!

    J’aurai peut être mis un 4 à Gradel et à Lemoine pour leur match quasi-parfait (manque d’une assist ou un but mais quelle présence !!)

    Et Perrin en DC autant j’étais sceptique autant après Brest et Bastia je pense que Mignot va tâter du banc (jusqu’à … bin jusqu’à samedi)

  2. Du calme Samoonyeah, du calme, Perrin n’est absolument pas évaluable sur le match de Brest (que j’ai bien regardé malheureusement) et vu ce que Roland dit de celui là, ça me donne la même impression..

  3. Gradel a clairement fait un bon match mais le 4 ça se mérite. Lemoine aussi a été très bon. Disons que s’il y avait des 0,5, ils auraient 3,5. Mais ça, ça transparaît dans leur appréciation.

  4. Les excuses à deux balle de Gromerdier pour le retard!!
    Le mec il était juste trop occupé à boire des canons au bar!

  5. C’est dur la rentrée Roland, t’as encore fait quelques petites erreurs^^:
    -Les bastiais n’avaient plus perdu à domicile depuis 42 matchs (et non pas 22, mais je pense que c’était plus une faute de frappe de ta part^^).
    -Cohade a plus été titularisé parce que Guilavogui avait quelques petits pépins physiques durant la semaine. Si il s’était entraîné correctement, il aurait été titulaire.

    Bref, comme tu l’as dit, « moins forte les doses » :).

  6. @SmoKe : ouais, bon ça va. La Suze c’est pas de l’alcool, c’est plus que ça.

    @Kirk : alors, oui pour la faute de frappe. Désolé. Et pour Guilavogui, je savais pas. Mea culpa. En même temps, mon explication est plus flatteuse pour Galette donc il m’en voudra pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.