Bonejoure mes chats,

On repart sur une nouvelle semaine cunilaire (la dernière ?). Parie-Maule est essoufflée par ce rythme incessant. Et en parlant de rythme on va se caler, une nouvelle fois, sur le rythme Brésilien en ce jour de CamerounBrésil décisif pour les auriverdes. La dernière fois on avait parlé caïpirinha, et aujourd’hui il n’y a pas de raison pour qu’on mange. C’est tricher, c’est pourquoi nous allons découvrir la recette de la ferry red caïpirinha. Mais avant cela répondons aux questions du weekend :

Lavezizi : Putain ouais le stagiaire. Parait qu’il est toujours en train de couper son citron de la première recette.

L’éditeur : il est vrai que vous avez le pénis soyeux.

Roland Gromerdier : Parie-Maule nem pas trop manger les chats ou les chiens donc on parlera pas trop niak.

Blaah : Le pigiste vit un week-end compliqué. Parie-Maule ne désespère pas recevoir votre participation avant jeudi. Mais sinon oui, en général l’Algérie dérange.

Mèch Tuyot : Pour la purée ou pour les frites, j’entends. Du sirop de corps d’homme nous mettrait-il d’accord ?

Goyito : Je conseille de manger régulièrement de la moule. Tous les soirs si possible.

Rhirhi : Je me suis un peu relâchée, il faut bien c’était le week-end. Mais niveau fibre et chibre, on repart à fond aujourd’hui mon chat.

Voui j’en ai pas trop fait ce week-end et voui je vais pas trop en faire aujourd’hui non plus parce que ça va beaucoup reprendre la recette de caïpirinha simple.

Pour réaliser votre ferry red caïpirinha il vous faut :
– 6cl de cachaça.
– 1/2 citron, le meilleur, le vert.
– 2 à 4 fraises
– 2 couhillèèèères à soupe de sucre blanc. Arthoule !
– de la glace pilée
– deux petites pailles
– un pilon
– et puis un verre à whisky.

Comme l’autre fois, prenez votre citron, coupez lui ses extrémités, coupez le en deux et coupez en quartier votre moitié de citron. Pour vos deux fraises, faites comme la maman de Christian Jeanpierre a fait avec son enfant, équeutez-les. Puis coupez les en 4 et mettez le tout dans le verre ou dans un shaker. Ajoutez vos spoon de sucre blanc et pilonnez le tout, comme Palacios avec les tibias de Pogba, jusqu’à obtenir un jus orangé.
Ajoutez la glace pilée, que vous pouvez piler vous même en enfermant  8 à 10 glaçons dans un torchon, en fermant les yeux et en écoutant à nouveau la voix de Christian Jeanpierre « QU’ELLE EST BELLE CETTE IMAGE BICHÈNETÉ » ou plutôt essayez ça et frappez. Jusqu’à ce qu’il se la ferme. Une fois votre glace pilée, ajoutez là dans votre verre et versez votre cachaça jusqu’en haut. Fermez votre shaker, ou avec le même verre que le premier, joignez le. Et puis shakez pendant une dizaine de secondes.
Une fois fini, videz votre shaker dans un verre, ajoutez deux pailles dans le verre et une fraise sur le rebord du verre. Ou dans la chatte à la voisine:

tumblr_n1wniwZyp81r539hzo1_500

Nan mais sinon, sur le rebord du verre, il suffit de trancher la fraise dans le sens de la longueur, puis un petit peu à son extrémité pour que ça s’accroche au rebord

Et voilà :

photo 1(3)

C’est le brésil, je vais allez faire des sombreros dans le jardin sur Sergio Mendes.

Et bon appétit Pelé bien dur,

Parie-Maule.

1 thought on “Bon appétit Pelé bien sûr : la ferry red caïpirinha

  1. Un conseil sérieux : après l’avoir coupé en deux , ôtez soigneusement la partie centrale blanche du citron , elle est souvent amère (picon).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.