Brest – AC Ajaccio (2-1) La Penn Ar Bed Académie passera l’Hiver au chaud

Et la Ligue 2 se couche à l’Ouest

Avant-Match

On va faire simple : c’est samedi après midi, ça pue. En plus d’un point de vue organisationnel je devais pas être sur Brest ce jour là et j’ai du traverser le Kreiz Breizh au son de RMN pour aller voir le retour de Lesoimier à Le Blé.

Birama Touré est suspendu, peut-être pas une si mauvaise nouvelle, vu sa capacité à balancer des coups de latte dans les tibias adverses, je le vois pas tenir plus de 25minutes avant d’essayer de tuer Cavalli et prendre un rouge. (ce qui ferait du bien à tout le monde, mais nous mettrait dans l’embarras)

Coucher de soleil

Le Match :

  • La victoire, c’est le principal, on aurait pu/dû se rendre le match facile et ne pas reculer comme on l’a fait, même à 2-0
  • On reste sur le podium et on prend 3 points d’avance sur le 4e, on pourra aller sans trop de pression au Stade de l’Aube pour taper l’Étoile Sportive de Troyes Allégorie Communiste.
  • Deux pénaltys « seulement » malgré quelques belles situations, on ne marque pas dans le jeu et ça c’est embêtant
  • On a revu Lesoimier, qui heureusement pour nous n’a toujours pas retrouvé son coup de rein. Du coup c’est moins productif, je le reconvertirai définitivement comme relayeur, en ailier il ne passe plus.

Coucher de soleil perspectivé

  • 6 jaunes et deux pénos, ce qui fait dire aux Corses qu’ils ont été maltraités par l’arbitre, à ceci près qu’ils oublient que la clémence de Mme Frappart leur évite 5 ou 6 jaunes de plus et un rouge pour Kanté et que les deux pénos y sont largement. Elle a su se faire respecter en 1ere mi temps, mais au retour des vestiaires l’arbitre s’appelait Benoît Pedretti et son assistant Cavalli.
  • Un joueur Corse a croqué sur un crochet intérieur de Grougi, comme si il allait se mettre sur son pied gauche.
  • On prend un beau but mais évitable. Il faut qu’on resserre tout ça.
  • Cavalli quand il s’emmerde dans un match, il va chambrer le public, comme ça il se fait huer et prend son plaisir hebdomadaire.

Coucher de soleil terroriste

Les Joueurs :

Thébaux 3/5 : Il est en partie pour lui ce but, même si elle n’est pas facile à prendre, il dégage des deux poings plein axe encore une fois, cette fois il est puni. A sa décharge Cavalli est seul à 25m, il y a donc un sérieux problème de marquage. Quelqu’un a oublié de le prendre ou quelqu’un qui entraîne les autres à oublier de leur dire de le prendre.

Bélaud 4/5 : Un bon match, appliqué, défendre lui demande beaucoup plus d’effort que d’attaquer, mais il est resté vigilant. Sa vitesse lui permet de reprendre ses petits croquages sur les feintes. Le centre pour Belghazouani amène le 2e pénalty et c’est lui qui fait la passe pour l’enchaînement poitrine-reprise de volée d’Alphonse qui méritait de finir au fond.

Coucher de soleil Pont Plougastel

Traoré 4/5 : Comme sur tous les derniers matchs, costaud, serein, concentré, appliqué, réfléchi. Impressionnant.

Falette 3/5 : Lui profite aussi de la bonne forme de son voisin de l’axe ça se ressent sur lui. Par contre il faudrait arrêter de faire semblant de mourir à chaque fois que tu prends un coup.

Moimbé 4/5 : Comme Bélaud à peu de choses près, c’est lui qui lance Alphonse dans la profondeur vers Scribe et le 1er pénalty. Serein défensivement face à des joueurs qui tentent de le prendre en vitesse. (sont cons aussi.)

Coucher de soleil en false nine (Allégorie)

Ramaré 3/5 : J’espère qu’il a pris des cours de pression sur l’arbitre en observant Pedretti et Cavalli, un match solide sans plus sinon, une bonne relation avec Alphonse en début de match, plus en difficulté quand celui ci a baissé le pied physiquement.

Perez 3/5 : De plus en plus correct sur son jeu court même sous pression, mais j’ai l’impression qu’il utilise moins son jeu long alors que l’alternance devrait être sa force. La prise d’information proche pour regarder les adversaires au détriment des appels de ses partenaires ? Ou alors tout simplement les appels dans la profondeur sont à chier, ce qui n’est pas à exclure.

En même temps c’est marqué dessus… (crédit et inspiration le télégramme. Merci Yvon)

Grougi 6 : Deux transformations pleines de sang froid (et d’un Scribe qui plonge en avance lui offrant le but vide) et une frappe intéressante après une belle feinte de corps mais qui doit finir au fond. Des corners gâchés. Peu d’influence dans le jeu. Obtient le 6 en honneur du dernier match d’Yvon Joncour qui lui a mis cette note continuellement dans le télégramme qu’il soit bon ou mauvais. Kenavo Yvon, tu vas sûrement manquer à la buvette presse, moins à ton siège en face du jeu qui devait pas souvent voir tes fesses pour donner autant l’impression de ne rien voir du match dans tes résumés.

Belghazouani 2/5 : Physiquement c’est pas normal qu’il sombre toujours aussi rapidement en 2e alors qu’en étant titulaire tout le temps il ne manque pas de rythme. A su provoquer en début de match puis il a disparu. Toujours trop de dribble ou de manque d’application dans la dernière passe. Il était là pour le 2e pénalty, je me demande bien comment il aurait fait pour enchaîner après son porte manteau raté contré par la main de Coulibaly.

Alphonse 4/5 : C’est quand même plus facile avec lui, ça évite la DMZ devant Perez et Ramaré avec tout le monde qui part à l’assaut. Et en plus il sait aussi être dans la surface et la profondeur. Comme quoi c’est possible. Un peu juste pour avoir de l’influence sur le match entier, quand il a sombré physiquement toute l’équipe a morflé puisqu’elle n’avait plus de relais pour permettre de remonter le bloc et prenait la pression sans cesse.

Verdier 2/5 : Ah ça pour gueuler sur tes partenaires quand ils t’oublient y’a du monde, par contre t’excuser quand tu fais n’importe quoi tu la ramènes moins… C’est mieux (pas difficile), mais c’est toujours pas ça (j’ai du gueuler au moins 15fois sur ses erreurs). Doit faire beaucoup mieux. A même daigné s’asseoir sur le banc quand il est sorti. Mériterai presque une image pour ça.

Coucher de soleil nature morte

Le Coach et les Remplaçants :

Dupont 2/5 : On gagne mais on se fait peur à cause de lui, toujours ce même problème de liberté pour des joueurs adverses à portée de tir sur les coups de pied arrêtés.

Sea (Verdier 64e) 2/5 : Même si il aurait du obtenir un coup franc et le rouge pour Kanté après l’avoir possédé au sprint, j’ai trouvé son entrée insuffisante, si il semble avoir compris que se cramer en 10minutes façon chien fou n’est pas la solution, un peu plus d’efforts ne seraient pas négligeables. N’a pas assez apporté dans la conservation de la balle.

Makonda (Grougi 81e) : Pour fermer.

Khaled (Belghazouani 92e) : Pour la prime.

Coucher de soleil inversé

1 thought on “Brest – AC Ajaccio (2-1) La Penn Ar Bed Académie passera l’Hiver au chaud

  1. Cavalli se comporte vraiment comme une crevure sur un terrain, il aurait pu être sorti à la 30è.

    C’était bien, mais lève la tête Verdier merde!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.