Ces matches que vous ne verrez jamais : multiplex L1 – 32e journée fin

Des matches qui feront « carrément bander » Loulou.

Rico di Mecouille a malheureusement eu une douleur testiculaire qui l’a empêché de lire sereinement dans sa cojon de cristal. Nous avons donc fait appel à un autre spécialiste de la voyance footballistique en la personne de Jacqui Ventremou, qui a des flashes du futur après avoir bu dans une gourde magique.

18h45 : Yoann Gourcuff enfile ses chaussettes en se répétant que c’est toujours les mêmes gestes. D’ailleurs, cela le rend triste que ce soit toujours les mêmes gestes. Mais son coach ne le comprend pas, et il tente de s’adapter.

18h46 : Eric Roy motive une dernière fois ces joueurs qui auraient préféré rester tranquillou en côte d’Azur. Sauf Renato Civelli qui s’échauffe les bras en aiguisant ses crampons.

18h47 : Jean-Claude Dassier salue amicalement Jean-Pierre Foucault et Michel Drucker en tribunes présidentielles : « bonne mère les copaings, ça fait plaisir. On se fait une bouillabaisse après ? »

18h48 : Emir Spahic est refoulé de la tribune présidentielle après avoir donné un coup de coude au stadier qui le palpait pour vérifier qu’il n’avait pas d’armes sur lui.

19h00 : coup d’envoi.

 

Les compos

OL : Lloris – Reveillère, Toulalan, Lovren,Cissokho – Gonalons, Gourcuff, Kallström – Briand, Gomis, Lisandro

MHSC : Jourdren – Bocaly, Stambouli, Yanga M’Biwa, Jeunechamp – Saihi, Marveaux, Dernis – Kabze, Giroud, Camara

OM Mandanda – Fanni, S.Diawara, Heinze, Taiwo – Kaboré, Be.Cheyrou – A.Ayew, Lucho, Gignac – Valbuena

OGNC Ospina – K.Coulibaly, Civelli, Pejcinovic, Clerc – Ab.Traoré, Palun, Sablé, Ben Saada – Mouloungui, Ljuboja

 

19h03 : Yoann Gourcuff perd le ballon en essayant de dribbler Joris Marveaux. Reveillère qui montait est pris dans son dos. Superbe tacle de Toulalan qui récupère le ballon dans les pieds de Dernis qui filait au but.

19h05 : Taiwo centre fort dans la surface, mais Civelli gagne son duel aérien face à Valbuena. Benoit Cheyrou reprend en demi volée, mais Ospina arrête proprement cette première frappe marseillaise.

19h08 : Coup franc pour Lyon après une faute de Yanga M’Biwa. Gourcuff tente d’enrouler le ballon en lucarne, mais manquant de puissance sa frappe est contrée par le mur. Corner.

19h09 : Le corner est tiré trop mollement par Yoann Gourcuff. Jeunechamp dégage tranquillement.

19h10 : Robin Leproux est furieux que les Marseillais crient « ho hisse enculé après chaque dégagement d’Ospina ». Il appelle ses anciens amis de rtl pour accuser Taiwo qui a rajouté un peu d’huile sur le feu alors qu’il cherchait à apaiser les tensions et qui fait que maintenant les supporters olympiens insultent même les joueurs qui sont simplement en contact avec le PSG.

19h13 : Yoann Gourcuff est effacé par un une-deux Dernis, Jeunechamp. Gonalons débarque à toute vitesse sur ce dernier qu’il tacle sèchement. Coup-franc pour Montpellier et jaune pour Gonalons.

19h14 : Dernis envoie le ballon dans la surface lyonnaise mais Lovren s’impose dans les airs. Le ballon revient vers Camara, taclé par Toulalan avant d’avoir pu faire quoi que ce soit.

19h15 : Contre-attaque lyonnaise. Après une belle déviation de Gomis, Briand se retrouve seul face à Jourdren mais l’attaquant formé à Rennes frappe à côté, comme un symbole.

19h20 : Mathieu Valbuena tombe dans la surface alors qu’Ayew essayait de le trouver en profondeur. Renato Civelli en profite pour lui écrabouiller les doigts. L’arbitre ne bronche pas alors que le petit attaquant de poche se tord de douleur.

19 h22 : Belle combinaison entre Gourcuff et Källström qui permet au numéro 29 de servir en première intention Jimmy Briand qui frappe au but. La frappe puissante semble hors cadre, mais elle est déviée par Gomis et prend Jourdren à contre pied. Stambouli s’arrache pour dégager le ballon sous la pression de Lisandro, qui obtient le corner.

19h 23 :Le corner de Yoann Gourcuff est tiré trop fort, il finit au 3e poteau.

19h27 : Lucho envoie un amour de passe pour Gignac par dessus Coulibaly. Dédé reprend directement en force, le ballon passe de peu au dessus. Kombouaré appelle rmc pour dire que ça suffit de traiter Ospina d’enculé, et qu’il faut arrêter avec cette légende comme quoi tous les joueurs de merde du PSG seraient des pédés.

19h31 : Taiwo se rappelle que Ljuboja et sa tête de putois étaient avant au PSG. Il n’ose trop l’approcher ne sachant trop ce qu’il a encore le droit de faire. Heinze intervient de manière autoritaire. L’arbitre siffle coup-franc contre le serbe qui est tombé sur Heinze quand ce dernier l’a taclé. Gabi fait une petite tape amicale à l’arbitre. Ljuboja quitte la pelouse sur civière.

19h34 : Lisandro récupère le ballon dans les pieds de Bocaly et donne en retrait à Gomis qui s’apprête à frapper. Yanga M’Biwa se jette pour expédier le ballon en corner. David Berger salue le courage et la grinta de ce grand joueur argentin, qui venait effectivement de gagner son premier duel de la rencontre.

19h35 : Yoann Gourcuff tire le corner sortant, qui sort du terrain avant d’arriver dans la surface. Sortie de but.

19h36 : Garry Bocaly réussit un centre.

19h37 : Très inquiet par ce centre réussi de Garry Boccaly,  Claude Puel choisit de tout changer et entreprend de faire désormais jouer son équipe en 5-2-3 Cris rentrant pour Kallström, Lisandro restant à gauche et faisant la gueule. Le Brésilien passe devant Grenier au moment d’enlever son survêtement ce qui affole ce dernier pris d’une crise de panique.

19h38 : Superbe percée d’Ayew qui contourne Clerc et passe entre les jambes de Civelli, il glisse en retrait à Gignac idéalement placé mais Valbuena qui ne l’avait pas vu récupère la balle et glisse en frappant. Le ballon rebondit sur l’arrête et termine en 6M. Footmercato publie un article sur l’arrivée éminente d’Ospina au PSG la minute suivante.

19h42 : Belle combinaison entre Kabze et Dernis, alors que le premier est prêt à centrer pour Giroud en position idéale, seul dans la défense lyonnaise, Gonalons arrive comme une furie tacler le Montpelliérain, avertissement verbal pour Gonalons.

19h43 : Gourcuff transmet à Källström qui lui rend la balle. Il cherche à renverser le jeu et adresse une transversale mais le ballon est intercepté par Boccaly qui donne à Marveaux. Le frère de l’autre est pris de panique quand il voit Lisandro, sevré de ballons se jeter sur lui bave aux lèvres et il dégage le plus loin possible. Giroud saute plus haut que Lovren et dévie pour Camara, repris par un tacle de Toulalan alors qu’il filait au but.

19h43 : Sur une contre-attaque formidable de Nice, alors que Diawara, à terre, et Heinze à la ramasse laissent filer les attaquants adverses, l’arbitre siffle la fin de la mi-temps avec deux minutes d’avance, tape amicale de l’Argentin.

19h45 : Mi-temps à Lyon sous les sifflés de Gerland criant « Gourcuff enculé ». Aulas demande une sanction de la part du CNE à son propre public et explique la nécessité d’OL land du même coup.

19h48 : Hugo Lloris hurle dans le vestiaire « sortez vos couilles putain!!! ». Aly Cissokho le prend au pied de la lettre.

19h50 : N’arrivant pas à trancher entre les propositions de ses coéquipiers, Rod Fanni mixe un bootleg de Sexxion d’Assault et d’Edith Piaf pour faire plaisir à Souleymane Diawara et à Charles Kaboré. Lucho grommelle qu’il aurait préféré un air de tango. Taye Taiwo avait une autre idée mais elle n’a pas été retenue non plus.

19h52 : Bafé Gomis enfile son peignoir-cravate à fleurs spécial mi-temps ultra fashion pour mieux écouter les consignes de Coach Lacombe. Jérémy Toulalan sort un sandwich pâté d’un sac en plastic Leclerc. Lisandro fait la causerie en espagnol pendant que Puel fait un footing dans le couloir. Personne ne le comprend sauf Cesar Delgado qui l’applaudit mais se fracture un ongle en réalisant ce geste dangeureux.

19h54 : Souleymane Camara est réveillé pendant la causerie de René Girard par Kabze qui ronflait plus fort.

19h58 : Eric Roy termine sa causerie en vérifiant qu’il n’y a pas de plis sur son costard. Bellion broute sagement.

 

20h : Coup d’envoi de la seconde mi-temps au Vélodrome.

20h01 : Coup d’envoi de la seconde mi-temps à Gerland.
20h06 : Jeunechamp est revenu avec un strap lui liant les genoux afin d’éviter une expulsion ce qui ne lui permet pas de donner la pleine mesure de son talent. Dans le même temps ses majeurs sont libres.

20h09 : Reprise du match au Vélodrome, Eric Gerets est en tribune aux côtés de Jean-Claude Dassier et de José Anigo. Le président de l’OM se félicite de la présence du grand Marcelo Lippi auprès de ses amis.

20h10 : Sablé est expulsé. Le Niçois, auteur d’une gifle sur Benoit Cheyrou devrait prendre une sanction lourde, le milieu azuréen assure avoir été traité de biscuit par le marseillais, une blague lui rappelant les moqueries de ses camarades à l’école qui lui fit péter les plombs. Il rentre au vestiaire le pouce en bouche sous le regard admiratif de Gignac, expert en gestes décisifs.

20h13 : Quelle occasion pour Nice : Clerc humilie son vis-à-vis tout en apposant sa main sur l’oreille, décale Ben Saada qui d’un geste du foulard s’apprêtait à centrer quand Gonalons arriva lancé au niveau des tibias. Carton jaune pour le Lyonnais et coup-franc à suivre pour Nice. Aulas quitte le stade.

20h15 : Expulsion de Valbuena pour roulade intempestive à la suite d’une charge de Renato Civelli qui eut le temps de le mordre au nez dans un duel semi-aérien. L’Aiglon crachera une narine en direction du kop niçois en délire.

20h16 : Gomis, parfaitement lancé en profondeur par Gourcuff, arrête sa course, quelque chose n’allait pas.

20h17: Parti à la limite du hors-jeu, Mouloungui se présente seul face à Mandanda, il tente de contourner le gardien mais pousse trop loin son ballon et s’effondre dans la surface. L’arbitre siffle, Heinze court à sa rencontre et agite les bras. L’arbitre siffle coup-franc et donne un carton jaune à Mouloungui. Petite tape amicale de Heinze sur l’homme en noir. Eric Roy crie « putain de bordel à queue, ça casse les couilles! »

20h17 : Claude Puel tente un coup et sort Lisandro pour Grenier et Lovren pour Pied. Cissokho et Réveillère sont priés de prendre les couloirs tandis que Toulalan sera en soutien de Gourcuff. Moralement.

20h20: Cris est expulsé pour un tacle à la mâchoire sur Pied qu’il avait confondu avec Grenier. Toulalan doit redescendre en défense, le maquillage coule sous les yeux de Gourcuff.

20h21 : Sur un corner niçois, Civelli lève les bras plus haut que tout le monde et marque mais l’arbitre, après discussion avec son assesseur décide d’invalider le but pour hors-jeu.

20h22 : Superbe tacle de Toulalan dans les pieds de Stambouli. Il enchaine sur une frappe qui passe 6m au dessus du but.

20h24 : Camara reçoit un ballon. D’un ramasseur de balle.

20h25 : Mouloungui demande à sortir, il ne veut plus franchir la ligne médiane qu’en présence de son avocat n’ayant pu assurer ses guiboles avant le match. Petite tape de Heinze sur l’épaule de l’attaquant niçois, Diawara fait de même tout en mettant son index en opposition de la joue de Mouloungui. Les deux défenseurs sont hilares.

20h26 : But pour Nice à Marseille mais en fait non, Taïwo persuadé d’avoir déjà signé au Milan et donc de changer de camp à la mi-temps du match,récupère dans son camp et adresse une frappe magistrale pied gauche dans la lucarne de Mandanda, l’arbitre préfère siffler hors jeu de peur de ne pas retrouver sa Xsara entière sur le parking du Vélodrome.

20h28 : Gourcuff est seul au milieu du terrain, immobile, les lacets défaits. Adil Rami, présent dans les tribunes de Gerland se précipite vers les escaliers pour l’aider mais Toulalan a eu le temps d’accourir le premier.

20h31 : Gonalons tire le short de Utaka, rentré en jeu à la place de Camara. L’arbitre avertit Gonalons et expulse directement Utaka pour exhibitionnisme.

20h31 : Lucho refuse de servir Gignac pourtant parfaitement placé aux abords de la surface et préfère donner à Cheyrou qui applaudit.

20h34 : Claude Puel tente un coup et demande à Réveillère de prendre le côté droit de l’attaque pendant que Briand et Gomis se marchent dessus.

20h37 : Jean-Claude Dassier est subjugué par le français parfait de Marcelo Lippi et glisse à Anigo : « Mon cher Antoine Veyrat, voilà l’homme de la situation. »

20h41 : A la suite d’un dégagement de Jourdren, le ballon lobe la totalité des joueurs de Lyon, sauf Gonalons revenu de nulle part pour claquer la balle au-dessus de la transversale, carton jaune et six mètres pour Lyon, réapparition de Jean-Michel Aulas dans les tribunes.

20h43 : Fin de la rencontre entre Marseille et Nice sur un match nul tandis que Diawara tenait les bras de Mouloungui, Heinze lui barrant la bouche de sa main droite et tenant un membre qui ne sera plus jamais vigoureux du gauche.  Bellion broute tranquillement dans son  coin. L’arbitre se masque les yeux et siffle sous les applaudissements du Vélodrome.

20h44 : Alors qu’il n’avait pas le ballon, Gonalons se fait tacler les deux pieds décollés par Cyrille Jeunechamp. Expulsion directe pour le Montpellierain qui retire son strap et montre les chiffres 1 et 3 avec ses doigts à Gonalons qui doit quitter la pelouse sur civière. Malheureusement Puel a effectué tous ses changements.

20h45 : Fin de la rencontre à Gerland, Jean-Michel Aulas crie au scandale, l’arbitre lui semblant partial, Montpelliérain, admirateur de Saihi et très mauvais ne comprenant pas les données économiques que ses décisions engendrent.

 

5 thoughts on “Ces matches que vous ne verrez jamais : multiplex L1 – 32e journée fin

  1. « 20h13 : Quelle occasion pour Nice : Clerc humilie son vis-à-vis tout en apposant sa main sur l’oreille, décale Ben Saada qui d’un geste du foulard s’apprêtait à centrer quand Gonalons arriva lancé au niveau des tibias. Carton jaune pour le Lyonnais et coup-franc à suivre pour Nice. Aulas quitte le stade. »

    Olalala tu t’es emmêlé les pinceaux là!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.