Clermont-Le Havre (1-0) : la Consanguine Académie gagne enfin à domicile

Après un match-nul (0-0) à Niort face aux Chamois de notre ancien coach Régis Brouard, chevalier à la crinière sacrée, nous nous devions de remporter notre première victoire à domicile et en championnat. C’est désormais chose faite.

Le groupe : – Gardiens : L’Hostis, Jeannin.
 Défenseurs : Avinel, Lippini, Martin, Pagerie, Konongo.
– Milieux : Agounon, Betsch, Capelle, Ekobo, Moulin, Sawadogo, Novillo, Vidémont.
 Attaquants : Saadi, Nkololo.

Le onze consanguin : L’Hostis – Agounon, Avinel (c), Martin, Konongo – Betsch – Novillo, Capelle, Moulin, Vidémont – Saadi

Le match débute mal pour nous puisque Leroy a une première occasion face au but après une belle passe en retrait de Sao sur un débordement. Nous réagissons dans la foulée avec une frappe sur le gardien de Vidémont. Après un début de saison compliqué, il était notamment sorti en râlant à Châteauroux, le Marseillais de naissance semble reprendre des couleurs. Comme d’habitude, nous passons énormément par nos deux ailiers, c’est d’ailleurs sur un centre de Novillo que Saadi a failli ouvrir le score sur une tête piquée qui passe juste au-dessus des cages du Havre. La paix semble loin pour le gardien adverse, Diallo, qui voit un bel enchaînement contrôle poitrine puis reprise en demie-volée de Vidémont frôler le poteau droit.  La mi-temps est sifflée, sans être exceptionnels, nous mériterions de mener. Le Havre n’est pas ridicule mais leurs deux défenseurs centraux sont à la peine. Leroy devant fait encore et toujours le travail.

Nous reprenons, Capelle envoie directement le ballon en sortie de but adverse. Certainement une nouvelle technique pour presser haut l’adversaire. Saadi, sur une tête plongeante cette fois-ci, manque encore le cadre. Cela commence à faire beaucoup, quatre occasions franches. Le spectre des matches perdus en fin de rencontre faut d’efficacité refait surface. Pourtant Le Havre a bien la tête sous l’eau mais brille par des contres incisifs. L’Hostis sort une belle parade sur une frappe de Leroy ou Gamboa. Honnêtement la qualité du stream ne permet pas de savoir. Saïss, ancien clermontois qui avait découpé Capelle l’an dernier et l’avait blessé pour toute la saison, fait plutôt un bon match de son côté à la récupération. Les Havrais, sur une frappe de 20 mètres, heurtent le poteau droit de L’Hostis. Il devient urgent de marquer sinon nous voilà repartis pour des semaines de doute … et à voir les yeux cernés de Corinne Diacre, nul doute qu’elle cogite. C’est à ce moment là que Saadi, ou plutôt Dieu, décida d’apparaître. Sur son cheval blanc façon Gandalf, il mena une charge victorieuse concrétisée par un retourné acrobatique qui a fait le tour des médias sportifs français et algériens. Même Hervé Mathoux se fendait d’un tweet partisan :


Une fois son keuraveclesdoigts terminé, c’est-à-dire au bout d’une minute, nous pensions être tranquilles. Mais non, Le Havre inscrivait un but sur une belle tête refusé pour un hors-jeu. Ouf ! Le HAC pousse en fin de match mais nous résistons. L’Hostis capte une belle reprise de volée. Il semble enfin trouver ses marques. Première victoire (1-0) très importante : Saadi est co-meilleur buteur de Ligue 2 avec sept buts, nous nous rassurons avec L’Hostis et Lippini ne devrait pas tarder à faire son retour. En revanche, Ekobo, capitaine historique, était encore sur le banc. A noter aussi que Corinne Diacre continue d’impliquer tout le monde dans la rotation puisque les jeunes Agounon et Konongo étaient titulaires. Avec 28 joueurs pros sous contrat, elle a fort à faire pour avoir un groupe concerné. Salibur n’étant pas parti au marché, il a joué avec la réserve et a offert deux passes décisives. Quand on vous dit que nous allons mieux !

 

stagiaire2D2

4 commentaires

  1. Du coup il se passe quoi avec Salibur ? Il ne reviendra pas dans le groupe pro ? Il est sanctionné d’avoir voulu partir, ou simplement pas prêt physiquement (et mentalement, mais ça fait 6 ans qu’il ne l’est pas) ?

  2. Salut Jean-Marie,

    Et bien, nous ne savons pas. Salibur s’est disputé lors d’un entraînement avec l’adjoint de Diacre. Mais c’était durant le marché. Là il joue en réserve. A voir si Diacre le réintègre. Mais il est au top physiquement. Après, Sawadogo et Novillo font du bon boulot sur les ailes, il aura du pain sur la planche pour retrouver sa place de titulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.