Concarneau – Guingamp (1-2), la Paysan Breton Académie livre ses notes

Coucou, c’est encore nous.

Salut les boudins blancs. Putain ouais encore moi. Y’aura bientôt plus de Paysan Breton Académie que de comité ici. J’envisage de faire un peu de naming d’ailleurs. Je vais racheter une partie du nom du site. ça donnera HorsPaysanBreton.net. Ou PaysanBretonJeu.net. Ou MichelDerZakarianAuraitMieuxFaitDeSécherSurLesCuissesDeSaMère.net. Pardon. Mais faut dire que j’ai perdu pour la 3ème fois le goût de la vie. La première fois c’était quand j’ai perdu ma virginité anale avec mon prof de CE2. La seconde fois c’était la semaine dernière quand j’ai découvert qu’il était possible de se faire livrer en pousse-pousse par Monoprix. Et la troisième fois c’était en voyant le FC Nantes jouer au football cette saison. Personne ne devrait avoir à subir de telles choses. Pas en même temps. Quoi ?
Nan rien.
Mais sinon aujourd’hui c’est une confrontation en Coupe de Bretagne dont il s’agit. Dans les tours précédents Guingamp a éliminé Dinan-Léhon, Landerneau et Pommerit Le Merzer. L’En Avant s’est donc hissé en quart de finale malgré un parcours semé de bûches, et s’apprête à affronter Concarneau. L’année passée cette académie vous avait déjà fait vivre une telle affiche. Vous pouvez la retrouver ici :
Concarneau – Guingamp, The origins.
Le contexte n’a pas beaucoup changé si ce n’est qu’il s’agit d’un quart de finale cette fois. Et que le match a lieu à Lorient. Mais sinon Concarneau est toujours en CFA. Ils font même parti de la lutte pour la montée avec une troisième place qui laisse envisager le meilleur.
Concarneau – Guingamp c’est avant toute chose du football vrai, du local, du champêtre et beaucoup d’amour dans un si petit pré.

Les Paysans

Samassa dans les bois,
Lemaître-Sorbon-Kerbrat-Jacobsen cueillir des cerises,
Giresse-Sankharé-Mathis-Pied dans mon panier neuf,
Mandanne-Douniama elles seront toutes rouges.

le labourage

À peine 3 minutes que voilà Toto qui surgit hors de la nuit avec un ciseau approximatif.

Toto avait oublié d’utiliser un ballon de football dans un premier temps.

Une tentative erronée d’un de ses partenaires plus loin et Toto réapparaît, mais plus fort cette fois. Il ne laisse pas de place au doute en collant une mine à 1m56 du but. Sa frappe frôle 3 joueurs de Concarneau – qui perdent l’ouïe face à la puissance de sa frappe – heurte l’avion d’Harrison Ford et percute le fond des filets.
Pas le temps de devenir suffisamment saoûl et insultant que Mandanne décide de faire comme si c’était des collégiennes-pucelles d’internat en pyjama. USC 0-1 EAG.

Toto est mon pendant footballistique. Il aime taper fort et dans plus petit que lui.

Mais derrière Concarneau fait preuve de caractère et se montre dangereux d’abord par l’intermédiaire de Gégousse qui bute face à Samassa dans les six mètres.
Peu après c’est une tête d’Illien qui viendra flirter avec le poteau de Samassa (Allusion sexuelle malheureuse).
Finalement Concarneau n’est pas une fille facile. Ils ont de plus en plus la maîtrise du ballon, et finissent par concrétiser leur domination à la 22ème avec Gourmelon qui reprend un centre de Richetin de manière pas très catholique. Samassa convulse et imite un Mickaël Landreau échoué sur sa ligne de but pour appeler de l’aide. Mais rien n’y fera. La reprise du protège-tibia inversée est à montrer dans toutes les écoles de foot pour tétraplégique. USC 1-1 EAG. Une poignée de minutes plus tard, Richetin s’infiltre dans la défense guingampaise et transmet à Gargam qui place sa balle sur la gauche de Samassa mais le portier se détend bien.

Moitié de match de football : Le match est plaisant pour mes yeux de connaisseur de football de district breton depuis 15 ans. But-à-but toujours, la maîtrise du ballon nulle part. Les occasions pleuvent mais pour la qualité du football on repassera en deuxième période.

D’entrée les Guingampais arrivent à poser le pied sur le ballon et à imposer un peu plus leur jeu. Les offensives sont furtives et mettent à mal la défense concarnoise. Au bout de dix minutes, Mandanne est servi dans le rond central et lance instantanément Doudou, en position d’horsjeu non signalée. Face au gardien il colle un grand pont mais se fait reprendre par Le Joncour comme au baillis du Limousin.
Puis va venir l’entrée de Sir Beauvue qui à défaut d’être précis dès le début (Frappe hors cadre, 70ème) se distingue dans un rôle de joueur de pivot qui temporise et sert ses coéquipiers fort justement (Il lance Pied qui échoue face au portier avant de tenter un lob hors cadre dans la foulée, 78ème).
Finalement le match ne semble pas spécialement parti pour s’emballer, la réussite fuyant les Guingampais comme les plumes fuient le dindon stressé par sa collocation avec le vautour dans le poulailler.
Puis, à la dernière minute. Claudio Beauvue :

Je viens en paix.

USC 1-2 EAG.

Une victoire sur le fil pas imméritée même si Concarneau a encore une fois fait douter l’En Avant. Mais cette année Guingamp s’offre le luxe d’éviter une prolongation dans un calendrier chargé. Guingamp a rassuré en deuxième période et a fait respecter la logique.

Les paysans notés :

Samassa (3/5) : Même si la reprise est surprenante c’est étonnant de se faire lober dans cette position. Les relances c’est négatif, sauf si l’objectif était de faire du mal à quelqu’un.

Lemaître (2/5) : Il s’est fait dévorer sur l’ouverture du score, a souvent manqué d’autorité dans son couloir et n’a pas toujours été adroit en contre.

Sorbon (4/5) : Monstrueux. Il a été encore une fois impeccab’ dans ses interventions. Viril, prompt, une bonne lecture de jeu qui lui permet d’anticiper régulièrement.

Kerbrat (2/5) : Il a eu des absences dans le marquage et il s’est fait éliminer en un contre un plus d’une fois. En difficulté dans les relances longues.

Jacobsen (3/5) : Discret, sérieux, appliqué, bien en place, jamais en difficulté. L’inverse de ce site. Il est un peu court sur l’égalisation.

Sankharé (3/5) : Toujours cette proportion à ne pas être décisif du tout. De bonnes percées mais des solutions peu judicieuses en bout de course.

Mathis (2/5) : Ça a été compliqué. Une fois éliminé il a peiné à se replacer, il a aussi eu du mal dans le jeu long. Cependant il a été utile pour obtenir des coups de pied arrêtés bien fourbe.

Giresse (3/5) : Défensivement il a assuré en venant porter secours à son latéral, offensivement il a été présent surtout en première période où les rares offensives passaient par son côté.

Pied (3/5) : Peu en vue si ce n’est une frappe non cadrée. Il a participé au jeu mais se situait trop loin du but pour être dangereux. Un peu moins vrai avec l’entrée de Beauvue avec qui Jérémy a trouvé un point d’appui pour se porter d’avantage vers l’avant.

Mandanne (4/5) : Buteur masqué, il a frappé en début de match. L’entente avec Douniama était inexistante et Toto a traversé le reste du match dans la discrétion. Avant de trouver Claudio comme compagnon de jeu et de combiner les yeux fermés.

Douniama (2/5) : Bien plus à l’aise dans un rôle de joker chargé de bousculer une défense sur une courte période. Sur une plus grande période comme aujourd’hui, il a trop de carence. Il s’est tout de même créé des situations de but.

les Pécores :

Beauvue : Son entrée a énormément apporté. Véritable point de fixation au sommet de l’attaque, il se plaçait haut, réceptionnait les ballons, les conservait intelligemment et les redistribuait. Douniama n’a pas réussi dans ce registre. Remplaçant, car encore un peu malade, toi quand tu as une courante carabiné tu repeins tes chiottes, lui te cale un coup franc somptueux calmement. Claudio Beauvue malade c’est Cristiano Ronaldo.

Marveaux : Une ou deux incursions bien emmenées. Peu de temps pour s’exprimer.

Gwen Tagrenmer

4 thoughts on “Concarneau – Guingamp (1-2), la Paysan Breton Académie livre ses notes

  1. Beauvue c’est mieux que Doria?

    Match sympa en tout cas, d’ailleurs si je me trompe pas c’est aussi à la dernière minute que guigamp s’offre l’égalisation au tour précédent de la coupe. Le gourvennec time?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.