De la lacrymo pour le Valbuena brésilien

4

Le Valbuena brésilien (ici au centre) essaie de calmer tout le monde sans faire de déclaration.

Dans les petites divisions du Brésil, lors d’un petit match entre Genus et Moto Clube, Genus était mené 3 à 0 au moment de l’expulsion de Robson. Robson ne voulait pas quitter le terrain et ses coéquipiers voulaient agresser l’arbitre. La police a lors du faire son travail et les joueurs peuvent s’estimer heureux de ne pas avoir été fini au lance-flammes (cf la chanson « les enfants faut les brûler » de Didier Super, dénonçant des atrocités brésiliennes ici)

Depuis ces incidents, Robson, six autres joueurs et l’entraîneur de Genus ont démissionné.

4 thoughts on “De la lacrymo pour le Valbuena brésilien

  1. Bon voilà maintenant on a plus d’excuse en France pour la violence dans nos stades. Après l’Angleterre, c’est maintenant le Brésil qui nous montre comment résoudre intelligemment le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.