Encore un hommage à Zidane

If you smell what the Rock is cooking.

Celui-ci est signé Borja Valero et nous a été narré par Santi Lazorla, notre académicien sous-marinier. Le diabolique chauve prend un coup de la corde à linge et un petit pointu sur le haut du crâne. Il ne lui en a pas fallu plus pour lui faire sortir son fatality : le spear, approuvé par l’Undertaker, manquait la troisième corde.

 

14 thoughts on “Encore un hommage à Zidane

  1. Il le fait bien décoller tout de même, ça doit soulager un geste comme ça.
    Et je me trompe ou il est à deux doigts d’en mettre dans la gueule de l’homme en noir ?

  2. Pep Guardiola aurait déjà contacté cette petite pute danoise, prête à écraser ses adversaires pour tomber avec plus de réalisme que Sergio Busquets.

  3. On voit d’ailleurs que c’est Valero qui essaie le premier de faire une Busquets plutôt light je le conçois, mais au final tel est pris qui croyait prendre.

  4. le spear se fait à l’épaule contre le torse de l’adversaire, et vu la coupe de cheveux c’est plutôt Batista l’animal

  5. hummm pour rester dans les références WWE-esque, physiquement on se rapproche plus de Goldberg (60kg de muscle en moins quand même)

  6. Sachez, mécréants, que l’Undertaker ne fait point de spear (ça risquera de casser la hanche encore valide, l’autre étant une prothèse). La légende qui se déplace à deux à l’heure inflige à ses adversaires le tombstone piledriver, le chokeslam, voire le last ride si il ne se nique pas le dos. Mais bel effort de votre part! Comme celui de norte ami en jaune. Il peut contacter la TNA, il a toute sa place

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.