Pays Bas-Espagne, les belles images

C’est beau de voir des hommes respecter et se donner autant pour un objet.

Pour gagner une belle finale, il vous faut une bonne équipe, un adversaire violent, de bon commentateurs et de bons supporters. Seule l’Espagne avait toutes les qualités requises pour remporter ce match.

Tout d’abord, ce supporter au bonnet catalan, tentant d’engager le trophée de la Coupe du Monde à sa cause, preuve de volonté et de courage.

Puis des gestes de classe mondiale. Ici l’arrêt de Stekelenburg dès la cinquième minute de jeu.

Van Bommel n’obtient qu’un jaune durant cette partie, réduisant les pronostics combinés d’un des frères Hullé caduque.

L’arbitrage, clairement en faveur des Espagnols, selon les Néerlandais.

Il faut également un adversaire sympathiquement maladroit en un contre un.

Mais aussi du suspens avec des défenseurs qui en veulent.

De l’action et de l’humour.

Le comique de répétition peut être employé à outrance dans ce genre de match.

Mais à un moment, il faut bien marquer.

Commenté par Camacho, ça donne mieux.

Pour finir, Puyol et Fabregas font comme le comité un soir de rencontre fortuite au bois de Boulogne fêtant le dépucelage d’un gros membre.

7 thoughts on “Pays Bas-Espagne, les belles images

  1. Ah! la casquette qui vole alors que tous les mecs sont sur le supporter catalan !
    Mr. Bean n’aurait pas fait mieux!

  2. Les Pays-Bas ont sauvé l’honneur à mes yeux en finissant par une attitude classe (la seule qu’ils aient eu entre les attentats, ballons rendus mais vicieux, aboiements, …) : leur haie d’honneur pour les vainqueurs. Ont voit peu cela au football, où les perdants sont souvent à l’agonie aux quatre coins du terrains, ils ont retrouvé un peu de dignité à ce moment enfin.

    Bon ils ont saccagé cela en se plaignant de l’arbitrage depuis… PAS CLASSE dirait Maurice !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.