La Bacalhau Académie note Portugal-Allemagne (0-1)

3

Il vous écrit en plein match. Il est très fort.

Finalement, on n’est pas passé loin. A quoi ça tient le football, hein, j’vous l’demande mon bon monsieur ? Deux ballons s’écrasant sur la transversale, Varela qui vise les noix de Neuer au lieu des filets à trois minutes de la fin. Alors que les Bataves s’étaient fait entuber par des Danois plus réalistes quelques heures plus tôt, nos fiers Quinas auraient pu créer une nouvelle sensation dans ce groupe de la mort qui tue. Au lieu de ça, on s’apprête à jouer notre peau contre les Scandinaves avec l’obligation de les taper pour toujours espérer une qualification en quarts de finale.

Bon bah c’est pas bien grave, t’façon, si on grattait un point, on était déjà bien contents. Mais même sans être particulièrement brillants, sans que Cristiano crève l’écran, la victoire était accessible. Comment ça, on a joué derrière ? Tu croyais pas qu’on allait attaquer comme des malades pour nous faire fumer par la vitesse allemande ? Un peu de sérieux tout de même. Nous jouons avec ce qu’on a, en espérant un exploit individuel. Allez, on y croit, on se bat et on se qualifiera !

Notas

Titulares

Rui Patricio (4/5) : Costa, Barros, Pataca. S’appeler Rui, c’est forcément être classe sur un terrain. Le guarda redes de 24 ans a réalisé un bon match avec des arrêts sûrs et des relances correctes. Ne peut absolument rien sur le but de Gomez.

João Pereira (2/5) : je crains pour El Piojo que la malédiction du côté droit à Valencia va continuer. En tous cas, sur ce match, le latéral droit a eu beaucoup de mal et est impliqué sur le coup de casque à pointe de Gomez.

Bruno Alves (4/5 dans le jeu, 5/5 sur l’échelle Séguéla) : impeccable, tout simplement. Taulier de l’arrière-garde, il a été solide de bout en bout. Seulement, je me pose une question cruciale : comment un mec qui joue au Zenit Saint-Pétersbourg peut être aussi bronzé ? Il a dû investir dans des cabines à UV sur la Perspective Nevski, c’est pas possible autrement.

Pepe (3/5) : s’il n’avait pas été impliqué sur le but et s’il avait trouvé les filets sur son plat du pied juste avant la pause, il aurait été le héros du match. Je pourrais lui mettre une note en dessous de la moyenne mais 1/ j’ai peur de lui 2/ j’adore ce joueur.

Fabio Coentrão : (4/5) : à l’inverse de son homologue du côté droit, Blondinet a réussi un gros match. D’entrée de jeu, il s’est offert un slalom géant dans le camp allemand, a multiplié les appels et les courses. Il a retrouvé son niveau de Benfica.

Miguel Veloso (2/5) : noter les milieux, c’est pénible et il faut regarder le match une deuxième fois. Correct sans plus, sa coupe de cheveux lui fait perdre un point.

Raul Meireles (4/5) : d’accord, il est tatoué comme une porte de chiotte et il ferait passe M.Pokora pour un gars raffiné. Mais sur le terrain, l’ancien Dragon rayonne. Il n’est pas capitaine mais le patron, c’est lui. A collé une targette à Badstuber comme un symbole de «ça c’est de la part du peuple portugais». Remplacé par SilvestreVarela (80’).

João Moutinho (2/5) : en dessous de la moyenne car on en attend toujours plus. Censé être le métronome, le Portiste n’a pas su peser sur la partie. Sa passe pour Cristiano en 2e mi-temps est lumineuse. S’il pouvait jouer à ce niveau tout le match, ce serait parfait.

Nani (2/5) : il veut toujours en faire trop et c’est agaçant. Salement découpé par Badstuber (42’), il a failli marque le but de l’année sans que l’on sache s’il avait exprès d’attraper la barre.

Cristiano Ronaldo (3/5 dans le jeu, 5/5 sur l’échelle Franck Provost) : il a tenté mais soit Boateng soit Neuer se sont interposés. En mode tanguero en première période puis croqueuse de teenageuses pré-pubères, il a été irréprochable dans son engagement. Ça sourira contre le Danemark.

Hélder Postiga (1/5 dans le jeu, 5/5 sur l’échelle de Nostradamus) : n’a rien réussi. Mais vu qu’il n’a rien tenté, c’est plutôt logique. Ah si, il a dérouillé Neuer sur un tacle en début de match : +1. Cela dit, je reste persuadé qu’il marquera un but décisif contre les Danois. On parie ? Remplacé par Nélson Oliveira (70’).

 

Substituições

Nélson Oliveira : je l’avais placé en 2e choix derrière Postiga. Apparemment, Paulo Bento pense pareil. En même temps, Hugo Almeida avait chopé la chia…euh, la grippe. Le Benfiquiste a plus influé sur le jeu en 20 minutes que Postiga jusqu’alors.

Silvestre Varela : quand il est rentré, j’ai compris que même Bento n’y croyait plus. Nous fait regretter un peu plus l’absence de Nuno Gomes avec sa frappe foireuse sur Neuer en fin de match. Celle-là, la Gamine la mettait au fond.

 

A part ça

  • Niveau gel, Mario Gomez n’a rien à envier à Cristiano. Et il se recoiffe après son but.
  • Michel Panini trouve que je ressemble à Hélder Postiga. Aidez-le à sortir de l’alcoolisme. Donnez.
  • En voyant le match de Poldi Panda, Wenger s’est tout de suite rencardé sur Giroud.
  • Manuel Neuer a une tête à jouer le méchant dans Le Clown (allez avoue, elle te faisait kiffer Claudia !).
  • Bender est entré en fin de match pour la Futuramannschaft.
  • Never mind the Ballack Obama !

Portuganalement,

Ricardo Caressemoi

3 thoughts on “La Bacalhau Académie note Portugal-Allemagne (0-1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.