La Blaugrana académie note Majorque-Barcelone (0-3)

Retour à la normale.

Barcelone se déplace à Majorque, 11ème, pour le compte de la 25ème journée. Le soleil, la plage, la coke, les putes… certes au mois de février c’est moins glamour qu’en juillet mais de toute façon les catalans n’auront pas le temps de profiter des joies que peut offrir l’archipel de Baléares. Il faut creuser l’écart avec le Real Madrid malgré les 3 matchs en une semaine qui attendent les blaugranas : Majorque, Valence puis Saragosse avant le match couperet de Ligue des Champions face aux Gunners. Les ex-barcelonais Nadal et Laudrup sont aux commandes de l’équipe de Majorque, comme un symbole. Avec leur 4-5-1 ultra-défensif leur intention est claire, jouer le match nul. Si avec cette mentalité, un président de Ligue 1 ne tente pas de les attirer. Les hommes forts de l’équipe sont le meneur de jeu néerlandais De Guzman ainsi que les 2 attaquants Nsue et Webo, mes que des sprinters. Du côté des blaugranas, c’est un beau bordel. Les trois capitaines Puyol, Valdes et Xavi sont blessés tandis qu’Alves est suspendu. Ce qui nous donne une ligne défensive inédite composé des 2 latéraux brésiliens Maxwell et Adriano avec une charnière Piqué-Abidal, et derrière tout ça Pinto dans les cages. C’est Keita qui remplace Xavi dans l’entrejeu, attention au carnage. Devant ça ne bouge pas. Contador, Moya et Rafa Nadal sont dans les tribunes. Ils assisteront en tant qu’intervenants, après la rencontre, à une convention organisée à l’Hotel Sol Melià par l’Agence Mondiale Anti-Dopage. Non je déconne.

 

L’équipe adverse :

Entraineur : Mickael Laudrup

Aouate – Nuns  – Ruben – Ayoze – Cendros – Victor (remplacé par Pereira) – Marti – De Guzman – Castro (remplacé par Aki) – Nsue – Webo

 

Les buts :

38ème : Keita aux 30 mètres envoie une chandelle dans la surface de réparation d’Aouate. MESSI qui rodait par là, contrôle puis lobe Aouate de la tête. Tandis que que les « Hijo de puta » descendent des tribunes.

56ème : Busquets, à 70 mètres du but majorcain, envoie VILLA sur orbite qui n’a plus qu’à dribbler le gardien pour aller mettre la balle au fond.

67ème : Mon Dieu! Excentré sur le côté gauche, PEDRO se débarrasse du défenseur avant d’aller placer une frappe lucarne opposée. Fantastique.

 

Les notes :

PINTO /3 : très bon sur sa ligne, un peu moins sur ses sorties, il garde ses cages inviolées et c’est bien ça le principal. D’un autre côté Francis Heaulme n’est pas entré en jeu.

PIQUE /3 : sa meilleure prestation depuis au moins un mois. Quelques chevauchées offensives intéressantes. Le waka-waka semble ne plus résonner dans sa tête ce qui lui permet surement de penser un peu plus au football et un peu moins au… enfin vous m’aurez compris.

ABIDAL /4 : au top dans ses prises de balle, au top dans ses relances, au top dans son placement défensif, Piqué lui a refilé son costume de meilleur défenseur du monde histoire d’avoir du crédit aux yeux de tous les français restés bloqués sur l’été 2010.

MAXWELL /2 : si Maxbad était un entraineur il serait à n’en pas douter Raymond Domenech, un imposteur qui rate tout ce qu’il entreprend. Très honnêtement, il n’a même pas sa place dans l’équipe type de Monaco. A noter tout de même sa belle transversale vers Villa qui aurait pu se transformer en passe décisive si Villa avait eu la bonne idée de la mettre au fond. Et puis deux passes décisives dans le même match de Keita et Maxwell, ça fait louche. Dommage, Stade 2 aurait pu mener l’enquête.

ADRIANO /3 : (remplacé par MONTOYA à la 85ème): on ne pourra rien lui reprocher sur son rôle de contre-attaquant, quelque peu stérile dans ses percées offensives certes, mais au moins sa bonne performance laisse penser qu’il serait très utile à gauche à la place de Maxwell. A droite malheureusement pour lui, la place est prise et reservée.

BUSQUETS /4 : son ouverture dans le dos de la défense sur le but de Villa est un modèle du genre. Il a envoyé Villa scoré tel un Xavi des grands soirs. En suite son intelligence tactique a fait le reste. Il s’en sort avec la distinction d’homme du match.

KEITA /3 : sa louche toute pourrie lui permet d’étoffer son bien maigre nombre de passes décisives. Il est vrai que si Xavi avait fait cette passe j’aurai certainement crié au génie. Trêve de flagornerie, ce match me réconcilie avec lui tant pour sa qualité de récupération que pour son apport offensif. Mais on est bien d’accord qu’il reste à mille lieues du génie catalan. Guardiola, dans sa conférence de presse d’après match, n’a pas manqué de tresser des louanges à son petit protégé.

INIESTA /3 : capitaine d’un soir par défaut, Guardiola fera taire les mauvaises langues qui arguent que seul le catalanisme fait foi au Barça. Au delà de ça, il était plus en retrait que d’habitude, moins « meneur de jeu », mais quand on est un joueur polyvalent on sait s’adapter. C’est ce que le Don a fait avec classe et brio.

PEDRO /2 (remplacé par AFELLAY à la 70ème) : son but magnifique ne peut pas cacher son problème de méforme physique. Guardiola doit le faire souffler d’autant que cela peut permettre à un Bojan ou un Afellay de se montrer sur 90 minutes. Son pressing habituel si tranchant a cette fois-ci peu pesé sur la défense adverse et on a pu le voir plusieurs fois à terre après des coups reçus alors que ceux-ci, il y a 2 mois, n’auraient eu aucun effet sur son métabolisme.

VILLA /4 (remplacé par BOJAN à la 70ème) : son 17ème but en 25 journées, il fait déjà mieux que ce cancre de Zlatan, avec plus de style et un cerveau sous la boîte cranienne. Ses appels de balle son un régal même si de temps à autre la finition laisse à désirer. Mais j’aime ce Villa là, et j’espère de tout coeur que son retour à Mestalla va être un carnage pour la défense valencienne.

MESSI /4 : un immanquable à la demi-heure de jeu, ça devient désormais une facheuse habitude. Mais comme toujours le Ballon d’or est décisif et c’est lui qui débloque le compteur en allant inscrire son 26ème but de la saison en Liga malgré son manque de forme évident. Un Messi à 30% de ses capacités? Je prends, mais on cherche toujours où est passé le magicien argentin.

 

Remplaçants :

AFELLAY (remplace PEDRO à la 70ème) : quand on fait entrer un joueur offensif à 3-0, que peut-on lui demander sachant que son équipe a clairement levé le pied et se contente de gérer la fin de rencontre?

BOJAN (remplace VILLA à la 70ème) : est toujours joueur de Barcelone, à mon grand désarroi.

MONTOYA (remplace ADRIANO à la 85ème) : première titularisation pour le canterano. Les circonstances l’ont bien aidé à l’obtenir.

Le Barça (re)monte en puissance avec un match maitrisé de bout en bout malgré l’absence de 4 titulaires et non des moindres, les trois attaquants ont marqué ce qui est de bonne augure. Madrid, avec son match nul du côté de la Corogne, est désormais à 7 points du leader catalan. Prochaine rencontre mercredi à Mestalla, face à Valence.
 

5 thoughts on “La Blaugrana académie note Majorque-Barcelone (0-3)

  1. J’attendais de voir la note que tu donnerais à Keïta.
    Je vois que même une superbe perf’ du malien ne t’incite pas à la clémence.

    Pour une fois je te trouve sévère avec lui parce que je trouve qu’il a quand même été l’un des meilleurs hier soir.
    Un /4 aurait sans doute était plus juste, t’en penses quoi ?

    PS : Quelqu’un aurait une image de la tronche de nadal sur le but de pedrito ? (Le Nadal moche, la bête de cirque, celui au bras plus gros que l’autre bien entendu, enfin le traitre quoi…)

  2. >Chulo
    « Superbe perf » tu t’emballes un peu. A moins que tu n’entendes par là qu’il a fait une meilleure perf que ses précédentes. Mais quand on le compare aux autres, il n’y a pas photo.
    Dois-je alors créer un barème spécial Keita?

  3. @ Hristo

    Bah disons que par rapport à ses prestations habituelles, celle-ci est superbe.

    Mais si tu veux le comparer aux autres, ça devient de la cruauté. Le mec a quand même été formé à Marseille et est passé le RCL, faudrait pas qu’on l’oublie.

    Par contre je comprends toujours pas pepinho et son délire de le faire jouer. Affelay est arrivé et le fils de Mazinho toc fort à la porte. Faudrait tout de même pas lui donner l’envie de se barrer chez le croque-mort alsacien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.