La Bundesliga académie, 14ème journée

Faut il encore vous présentieren Jan-Karl ?

Face aux résultats peu encourageants de son équipe, Felix Magath met ses menaces à exécution, pas de trêve hivernale pour ses joueurs et des entrainements supplémentaires. Les adeptes du stakhanovisme apprécieront. Vahid se retourne dans son vomi et se dit que s’il avait exercé en Bundesliga, il ne serait pas resté incompris.

Trois fois 3 à 0

Après avoir ressuscité Hanke la semaine dernière, Slomka, le coach de Hannover 96, a relancé Schlaudraff. Lui aussi avait profité de la période creuse des années 2000 pour devenir international allemand, lui aussi a une carrière de second couteau de la Bundesliga. Lors de cette journée la réussite lui a souri alors qu’elle le fuyait depuis si longtemps. Il a inscrit un but et délivré une passe décisive. Wie ein Symbol, c’est Hanke qui clôture une nouvelle fois le score. Freiburg pour la première fois de la saison retourne dans le Breisgau sans avoir inscrit le moindre but.

Mainz a su digérer son passage à vide. L’équipe est de nouveau en confiance et c’est Nürnberg qui en a fait les frais.

Werder Bremen est en quête de rachat après un début de saison catastrophique. Pour se faire, contre Sankt Pauli les changements sont les suivants : plus de Silvestre en défense, Felix Kroos, le frère de Toni, titulaire. Résultat, la défense a tenu le choc et chose inimaginable, Almeida a inscrit un triplé. Ne pouvant rendre une copie parfaite il a également pris un carton rouge.

Des buts en pagaille

L’Eintracht Frankfurt, en déplacement au Bayern, alignait une équipe expérimentale en raison de nombreuses absences. Côté bavarois Breno était aligné dans l’axe au côté de Van Buyten. Ribery était de nouveau titulaire après sa longue absence. La première mi-temps s’est terminée sur le score de 1 à 1, Gekas a répondu à l’ouverture du score de Tymoshchuk. La performance fantomatique de Daniel explique en grande partie ce score. Il est remplacé par Demichelis à la pause et le Bayern a alors déroulé. Score final 4 à 1, buts de Müller, Gomez et doublé de  Tymoshchuk

Le Borussia Dortmund est toujours aussi impressionnant. Son parcours ressemble à celui des meilleures équipes de Liga. Par ailleurs, son jeu, bien entendu, est supérieur. Le Borussia Mönchengladbach a tout de même réussit à faire illusion une mi-temps. Le jeune Marco Reus, sur la continuité de ses dernières performances, a ouvert le score. Subotic a remit les choses dans l’ordre, puis Kagawa tout en facilité a donné l’avantage. Enfin Barrios a réalisé une talonnade parfaite pour offrir un but à Großkreutz, puis a achevé le travail. 4 à 1 score final.

Le Hamburg SV ne connait toujours pas la sérénité. Malgré l’expulsion de Marica au quart d’heure de jeu pour un « Arschloch » lancé à l’arbitre, les coéquipiers de Demel se sont fait des frayeurs jusqu’à la rentrée de Van Nistelrooy. A peine la pelouse foulée, il mettait son équipe à l’abri en inscrivant le but du 4 à 2 sur un lob astucieux. Le VfB Stuttgart repart avec une défaite et n’arrive toujours pas à se décoller du fond de classement.

Schalke 04 est dans une situation équivalente, même si pour l’instant les performances en ligue des champions cachent un peu la misère. Le problème c’est que la Bundesliga exige des prestation d’un autre niveau qui demandent beaucoup plus d’engagement. Pour preuve ce 5 à 0 reçu à Kaiserslautern. L’addition aurait même pu être plus sévère. Pour se consoler Magath pourra toujours invoquer des lendemains meilleurs puisque le jeune Moravek qui a clôt le score (tout comme Holtby) devrait réintégrer le groupe au terme de son prêt.

Deux matchs nuls

Hoffenheim qui accueillait le Bayer Leverkusen s’est tiré une balle dans le pied en encaissant deux buts en dix minutes. Les coéquipiers d’Ibisevic sont tout de même parvenus à sauver les meubles en toute fin de partie, 2 à 2 score final.

Le 1. FC Köln n’arrive pas a sortir de la crise. Malgré une équipe de Wolfsburg faiblarde l’équipe n’a pas réussi à faire mieux que 1 à 1.

Bonus 2. Bundesliga

L’équipe qui fait sensation en ce début de saison c’est le FC Erzgebirge Aue. L’ancien champion de RDA, tout juste promu, mène actuellement la danse en 2. Bundesliga devant tout les favoris. L’état de grâce risque de ne pas durer comme semble le présager la défaite 6 à 0 dans le derby de l’est contre Energie Cottbus. Le club a bien évidemment plusieurs hymnes, en voici un qui reprend l’ancien nom du club, Wismut Aue :

1 thought on “La Bundesliga académie, 14ème journée

  1. Der beste Klub in Sachsen!
    Wir sind die beste Fans der Welt, und der nächste Schuss ist drin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.