La Forez académie note Saint-Etienne – Paris

Jean-Michel Carvé inaugure son académie avec l’un des matches les plus pourris de l’année.

Jean-Michel Carvé rejoint les académiciens. Et lui, homme courageux, joue le maintien.

Les supporters parisiens n’étaient pas les seuls à manquer le match puisque Makélélé, Hoarau, Erding, Guily, Sakho, Sessegnon et Jallet n’étaient pas titularisés. Côté Saint-Etienne, Galtier avait choisi de reconduire sa compo bloc-défensif-tue-football gagnante à Sochaux. Bref, le match le plus minable de l’année.

Janot : 2/5. N’a rien eu à faire mais a brillamment réussi son pari d’effectuer la totalité de ses dégagements sur Traoré.

Varrault : 2/5. A la peine en début de match face au remuant Sankharé, il a rectifié le tir en musclant ses duels mais n’a jamais rien apporté offensivement. Trouvant sans doute le spectacle intéressant, il a fait duré le calvaire en simulant longuement de nombreuses blessures.

Benalouane : 4/5. Le « Carlos Mozer » stéphanois a été le seul à surnager dans ce naufrage footballistique : des interventions solides, toujours à la limite de l’attentat, des bonnes interceptions, des coups de coude en douce sur corner, des insultes envers Chantôme, des duels aériens constamment gagnés et des relances pas si dégueulasses… Il a pris son 89ème carton jaune de la saison.

Diakhaté : 3/5. Moins souverain que d’habitude, il a semblé bien lourd sur certaines accélérations parisiennes même s’il a plutôt bien tenu la baraque dans l’ensemble.

Dabo : 3/5. Intraitable défensivement, il a fièrement démontré au staff que le centre du gauche n’était pas dans sa panoplie technique et qu’il faudrait le repositionner à droite ou lui interdire toute montée au delà de la ligne médiane.

N’Daw : 2/5. Dieu que je n’aime pas dire du bien de N’Daw mais force est de reconnaître que sa première mi-temps était encourageante avec de nombreuses récupérations et quasiment un quart de ses passes réussies. Tout est rentré dans l’ordre en seconde période avec une succession de fautes techniques, de mauvais choix et de nonchalance.

Gelson : 2/5. Dur d’être positionné en rampe de lancement à la Xavi quand le Suisse est toujours à la recherche de sa première passe non-en-retrait de la saison. Comme à son habitude, il a beaucoup travaillé défensivement mais s’est un peu trompé de zone en collant Varrault et N’Daw.

Matuidi : 2/5. Il fut le seul joueur de l’armada défensive à essayer de venir épauler le trio d’attaquants mais sans grand succès… On attendait ses retrouvailles avec son idole Makélélé qui lui avait quasiment cassé la jambe l’année dernière… ça sera pour une autre fois.(?)

Payet : 2/5. A fait du « Payet » : des dribbles intéressants, un potentiel technique indéniable mais un jeu de passe affligeant, des coups de pied arrêtés qui ne dépasse pas le premier poteau et des frappes de poussin.

Bergessio : 2/5. Deux faces à face ratés (une tête trop piquée et un tutu mal négocié) en première mi-temps. L’international argentin (si,si ! 2 sélections sous Maradona) n’est pas le tueur des surfaces annoncé mais a le mérite de se créer les occasions qu’il manque, c’est déjà ça.

Rivière : 2/5. Positionné dans un premier temps ailier droit, on se dit « Pauvre Rivière, il est complètement perdu à ce poste! ». Revenu en pointe à la 55ème, on ne peut que se dire « Vraiment à chier Rivière ce soir ! ».

Remplaçants :

Sako : 1/5. Catastrophique entrée à la 55ème à la place de Bergessio.

Sanogo : Non noté. Entré à la 81ème minute. Il a réussi à toucher la balle une fois sur une déviation de la tête…

Côté PSG : Les Parisiens ont également leur part de responsabilité dans ce désastre footbalistique. Traoré a été le plus en vu, notamment dans son duel aérien très serré avec Bergessio (1m92 contre 1m78).

8 thoughts on “La Forez académie note Saint-Etienne – Paris

  1. Quoi ?
    Un Stéphanois ?
    Ligué avec un Bordelais !
    Manque plus que Moké te souhaite la bienvenue pour que l’on tombe dans le complot anti-lyonnais.
    Attention cher comité!
    Je vais prévenir Mr Aulas qui saura en référer aux autorités régulatrices du web.

  2. Merci les verts de nous faire encore rêver!
    Si les crassiers étaient plus abrupts ca donnerait envie de se jeter du haut de l’un d’eux.
    Je félicite mon compatriote stéphanois pour cette analyse brillante d’une équipe qui l’est beaucoup moins.

  3. Très bonne analyse, et marrante. J’ai envie de dire à la Michael Douglas dans « chute libre ».

  4. Merci pour votre accueil.
    C’est vrai qu’on s’est régalé dimanche.
    Et dire que certains disent que la ligue 1 est un championnat moche…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.