La Gunners academy note Arsenal-Wigan (2-0)

Le Père Fidalbion ne croit plus qu’en la Carling Cup mais l’expédie vite fait bien fait.

OK, c’est une victoire. Précieuse même, puisqu’elle emmène les Gunners dans le dernier carré de la League Cup. Trophée en approche : avec Man U laminé par West Ham (4-0), les derniers candidats ne font pas partie du gratin européen.

Bon, par contre, va falloir régler ce problème de bouffage de feuille : pas moins de 4 face-à-faces avec le portier de Wigan manqués dans le match. Dont 3 par Vela.

Szes….Sesc… Et merde ! : Un arrêt réflexe sur un corner mal repoussé. Des sorties en express. That’s all folks. Tant mieux pour le commentateur.

Eboué : 2/5 : A tenté tant bien que mal de pas se faire bouffer par Moses, ancien attaquant de Crystal Palace, pendant toute la première période. Ça te pose le niveau du bonhomme. Tellement concentré dans son duel, il a balancé des passes sans vraiment regarder où. Aux abonnés absents devant.

Djourou : 3/5 : Serein comme un Suisse, de bonnes couvertures. Attention toutefois, avec un streaming médiocre, on le confond avec Eboué. Changez au moins la couleur de vos cols roulés, merde.

Koscielny : 3/5 : Physique, Lolo le Merlu. Sans vraiment transpirer, il a maîtrisé ses vis-à-vis à base de coups d’épaule. L’Angleterre lui rentre dans la peau.

Note pour les deux : La distribution des marquages laisse encore à désirer.

Gibbs : 3/5 : De très bonnes montées, avec des centres précis à la clé. S’est fait royalement chier derrière.

Denilson : 0/5 : C’est pire que Pierre Richard, sans déconner. Une connerie tous les deux ballons. Et une perte de balle à chaque fois. Et vas-y que je garde le ballon trop longtemps, je dégage dans le mec qui est devant moi… Il fait même tâche en Carling.

Wilshere : 4/5 : Le futur capitaine d’Arsenal prend déjà ses aises, et déroule toute sa classe aux Emirates. Le contraste avec Denilson est frappant. A peine 18 ans, il donne déjà le tempo et ajuste des passes meurtrières à tour de bras. Arsène a du nez : le faire jouer reculé lui permet de profiter pleinement de sa capacité de dribble, de son accélération et de sa vision du jeu. Malheureusement, il s’est doucement éteint en seconde mi-temps.

Walcott : 2/5 : Mouais. C’est à se demander s’il n’est pas en train de choper le melon. Le genre de mec à qui tu donnes le ballon, et qui ne te le rend jamais. Comme lors de son précédent match, des courses stéréotypées, droit devant, ignorant le soutien de Wilshere sur sa gauche, ou les appels de Bentdner pour des centres en profondeur. Sinon, toujours supersonique, mais il devrait mieux faire dans un match comme celui-là.

Vela : 0/5 : Pathétique. Deux mises sur orbites grâce à deux sublimes talonnades de Van Persie gâchées par une pointe d’arrogance, et des crampons pourris. Au total, c’est trois occasions qu’il ne met pas.

Van Persie : 4/5 : La classe. Des coup-francs millimétrés, une technique exceptionnelle. Robin des Bois (désolé…) aurait pu être triple passeur décisif, si ses coéquipiers n’étaient pas des manches.

Bendtner : 1/5 : Pour son but. Chamakh peut dormir tranquille. Il faut qu’on lui pose la balle sur la ligne pour qu’il la mette au fond. Même si j’aime son côté je-m’en-foutiste, là c’était un peu too much.

Les substitutes for love :

Nasri : Le temps de rigoler un peu et de presque mettre un but.

Eastmond : …

Jay Emmanuel-Thomas : Gorillaz

5 thoughts on “La Gunners academy note Arsenal-Wigan (2-0)

  1. @Moké: En tous cas, s’il a été bon, il s’est pas beaucoup montré ce jour-là…

    @JCR: Le niveau de Walcott tend à m’inquiéter un peu… Bon c’est du souci de riche, mais quand même. Il est loin d’étoffer son jeu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.