La Liga académie, 28ème et 29ème journée

2

Le graveleux Javier Gominez vous offre deux journées pour le prix de zéro et apporte une petite touche sofoot.com…

Et oui, on revient en forme depuis la Liga, où le Javier vous attend avec un numéro double spécial. Comme Jeune et Jolie, voici la Liga Académie, qui s’est rassurée avec la journée du weekend après celle bien pauvre de milieu de semaine.

28ème journée : Pas très brillant

Au final je suis bien content d’être resté chez moi. Bon, y’avait pas de grognasses pour se rincer l’œil pour pas cher tout en s’hydratant mais au moins j’avais de quoi m’assoupir à l’aise.

Alors dans les fins de séries, y’a le Séville qui est pas mal. Après un match très sale, avec très peu de jeu produit, et un but sur pénalty de Kanoute, ils se sont fait remonter dans les arrêts de jeu par Jerez les bons derniers !

Les têtes tombent, en l’occurrence celle de l’entraineur Jimenez, au club depuis 2 ans et demi. Le vieux raciste d’Aragones s’est fait une bonne bouffe avec les dirigeants andalous, il pourrait prendre la succession.

Les avant derniers quant à eux, Tenerife, ont aussi réussi le match nul 2 partout face à Villareal englué dans les méandres du milieu de classement. Les insulaires menaient même à 10 minutes de la fin. La course à la descente est restée gelée.

Dans le genre je coule, les mecs de La Corogne sont pas mal. Bon déjà évoluer à 10 dès la dixième minute ça n’aide pas. Malgré cela ils sont arrivés à tenir le nul 1 partout, jusqu’aux deux autres expulsions à la 87ème et 92ème accompagnées d’un penalty.

Les places européennes s’échappent de plus en plus. Je vous l’ai dit, une marrée noire c’est urgent !

Bien mais pas top

Tel le commissaire Bialès, sortie avec 12/20 de l’école de police, les équipes de devant se sont contentées du minimum tout en assurant.

On aura ainsi vu un Barcelone en petite forme face à Osasuna, qui a lancé la partie à 20 minutes de la fin. Un but d’Ibra qui jailli sur une excellente course de Maxwell (enfin un peu de caféine dans son jeu).

Le second sera signé Bojan rentré pour remplacer dans la seconde le colosse suédois, toujours aussi heureux de marquer. Le jeune catalan marquera alors à son tour. 2-0 propre, maitrisé, pas de mousse. A noter Messi en petite forme qui n’a tapé qu’un poteau. Le naze.

Dans la même mouture Valence à domicile face à Malaga, qui descend vers la zone rouge. Enfin heureusement que les équipes de la zone rouge font du surplace. Mais ça commence à sentir le sapin les gars.

But de Villa à la 13ème. Et puis après, une équipe locale poussive en première mi-temps. Au retour du vestiaire, je sais pas trop si c’est l’épisode de Derrick qui leur a fait mal à la tête, mais pas grand chose à voir.

Je vous l’ai dit, vraiment, à la maison j’ai passé la soirée pépère. Bon, j’ai même eu le temps d’aller faire mes petites affaires sur le net, mais euh… je peux trop pas raconter.

Il faudra tout de même noter la leçon montre en main du Real qui a enfoncé en l’espace de 10 minutes Getafe.
Entre la 14ème et la 25ème, ils plantent 3 buts et plient le match avec un festival de la paire Higuain/Cricri. Ce dernier provoque toute les offensives, fait une passe décisive. On va dire simplement et humblement qu’il se l’est joué à la Messi ce soir.
Après ils ont levé le pied et laissé Getafe courir. Genre c’était l’impuissance totale malgré un refus de paniquer et un jeu défensif plutôt propre.

De son côté l’Atletico en a planté deux après un match où il a finalement dominé.
Un but de Forlan sans trop d’originalité, et un d’Agüero qui enchaine les matches de haut vol même s’il ne fait pas gagner son équipe à chaque fois

Les résultats maigrichons de la 28ème journée.

Sporting 2 – Deportivo 1

Sevilla 1 – Xerez 1

Valladolid 0 – Espanyol 0

Racing 0 – Mallorca 0

Barcelona 2 – Osasuna 0

Tenerife 2 – Villareal 2

Almeria 1 – Zaragoza 0

Valencia 1 – Malaga 0

Getafe 2 – Real Madrid 4

Atletico 2 – Athletic 0

29ème journée : Ben voilà !

C’est que nous avec les copains on commençait à l’avoir un peu mauvaise après cette journée batarde de milieu de semaine. Du coup on a ressorti les chemises chaine-en-or-apparente avec la touffe de poil qui va bien et direction le bar à pétasses, parce qu’on change pas les vieilles habitudes hein.

On se la fait à l’envers ?

Mais que s’est-il passé ? Quel vent de folie à bien pu souffler sur la Liga ? Tout s’est fait à l’envers, et les amis sponsors du Aulas ont du bien se frotter les mains les salauds…

Les candidats à la descente ont gagné et ceux qui se battent pour les places européennes sont tombés !

Voilà-t-il pas que Jerez reprend vraiment du poil de la bête ? Oui il vient juste de prendre 10 points sur quinze possibles alors qu’il occupe la dernière place. Assez impressionnant. Même si la victoire 3-0 face à un Valladolid toujours aussi faible fut assez facile. Surtout quand après l’expulsion du gardien on fout un joueur de champs pour arrêter un péno. Enfin moi le truc qui m’a choqué c’est de laisser jouer une équipe en bleu foncé contre une en violet. On y comprend que dalle !

De la même façon, on a vu un Zaragoza corriger tout bonnement Valence 3ème. Même score qu’en Andalousie, avec une démonstration des locaux. C’était vraiment la fête.

Mais Valence était affaiblie par les absences et les blessures en vue du match d’Europa League de Jeudi.

Ils peuvent tout de même se rassurer puisque Séville, malgré le nouvel entraineur, a perdu et s’éloigne des places de champions.

Mais alors là on peut juste dire que le Villareal a vraiment bien joué. Une domination complète et sans faille. On s’est même demandé si on nous avait pas filer une cassette VHS de 2004. Bah faut dire que voir marquer Pires ça fait toujours un choc. Score final 3-0 et les places européennes qui se rapprochent pour the yellow submarine (c’est un pote qui sort avec une petite anglaise qui me l’a donnée celle-la)

Pour achever le tout, le Dépo La Corogne s’est aussi incliné contre Getafe. C’est à n’y rien comprendre en fait. Ce sont les milieux de tableaux et les derniers qui ont fait les bonnes affaires. Comme si le classement derrière la suprématie madrilino-catalane…

Car il faut parler de la victoire du Barça contre un Majorque qui n’avait perdu à domicile qu’une seule et unique fois cette saison sur son ile de rêve.

Avec les absences de Messi et Xavi aurepos avant la rencontre face aux écoliers de Wenger, le jeu catalan a eu quelques difficultés à se mettre en place.

Enfin le vrai grand problème de la soirée ce fut le gardien israélien Aoute (on m’a conseillé de ne pas refaire la blague) qui a tout arrêté à l’exception d’un but, reprise à bout portant d’Ibra. Ce dernier est à gratifier d’une bonne rencontre dans l’axe, puisque c’est le seul à s’être créé les occasions. Bref, la pression était du côté des meringués.

Encore plus de gooooooooooooooooooooles !

Rholalala, on savait plus où donner de la tête. A droite y’avait le décolleté de Conchita, à main gauche la bière bien fraîche et en face de nous sur un 32 pouces le derby Real-Atlético.

En plus pas l’temps d’être à la bourre, puisque Reyes place l’Atletico devant dès la 10ème minute. Le Real est submergé, ça sent le pâté.

Mais en fin de première mi-temps le club royal revient bien, et va même égaliser dès la reprise. A partir de là, et encore une fois en moins d’un quart d’heure le Real va faire le trou. Une passe de 40 mètre de Xavi Alonso jusqu’à Arbeloa qui met dans le vent le défenseur trois fois de suite et qui marque tranquille solo pépère t’as vu. Le troisième est un cadeau de la défense à Higuain qui n’a plus qu’à fixer le portier.

Enfin, Forlan réduira la marque après un magnifique smache d’Alonso dans sa propre surface. Pénalty, but, classique.

Et pour finir cette journée hier c’était le choc basque. L’Athletic Bilbao contre le Racing Santander. Un club qui peut jouer l’Europe contre un qui se bat contre les fourbes qui ne veulent pas descendre.

Et le ton est donné dès les premières vingt minutes avec l’avance de 2 buts pour l’Atheltic. Réduction du score avant la pause.

Mais Llorente était très en forme ce soir, après avoir donné deux passes décisives il fallait qu’il marque. Il arrive à provoquer un pénalty et à le transformer lui même. Il reste moins d’un quart d’heure, 3-1.

Le Racing pousse, et va y croire puisqu’il marque le second sur un magnifique retournée acrobatique de Bolado. Quelques secondes plus tard l’équipe Santander sera réduite à 10, les espaces se créent et l’Atheltic en profite. Même su Bolado signe un doublé dans les dernières minutes il ne peut empêcher la défaite de son équipe 3-4.

Enfin voilà, avec les copains, on a eu peur. Surtout après la soirée de mercredi passé seul à la maison.

Mais l’averse de buts et le resserrement du classement à l’envers et des places à l’Europe ne peut que relancer la Liga pour les neuf journées restantes. C’est pas demain qu’on va chopper en gros…

Les résultats gonflés de la 29ème journée.

Malaga 1 – Tenerife 1

Mallorca 0 – Barcelona 1

Zaragoza 3 – Valencia 0

Osasuna 1 – Almeria 0

Deportivo 1 – Getafe 3

Espanyol 0 – Sporting 0

Xerez 3 – Valladolid 0

Villareal 3 – Sevilla 0

Real Madrid 3 – Atlético 2

Athletic 4 – Racing 3

2 thoughts on “La Liga académie, 28ème et 29ème journée

  1. Tu l’as élucidé toi le « mystère du téléphone jaune » Javier ? bah nan. Alors on reste correct avec Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.