La Merlus académie note FC Lorient- Olympique Lyonnais (2-4, a.p.)

9

Tristan Bourrepif entre colère et dépit.

Sur le palier de la ligain

Pour les amateurs de Lorient, il y a du rab’ niveau des épisodes « spécial Coupe Moustache ».  On en arrive même à un stade où ces épisodes sont importants aux yeux du spectateur, qui  peut se trouver traversé par de vraies émotions. Les scénaristes le savent et ont étalé toute la splendeur de leur cruauté. Résumons : pour Lorient, la dure vie qui est la sienne en ce moment est mise de côté dans cet épisode dont il est le principal protagoniste avec Lyon. Aujourd’hui, c’est demi-finale de Coupe Moustache, et il a ses chances ! Son mentor, Christian Gourcuff, lui conseille d’innover, d’apporter de nouvelles touches à son schéma de poils de moustache. Le résultat est étonnant, mais resplendissant. Lyon, de son côté, a choisi une moustache plus classique, mais généralement efficace. Les débats sont équilibrés, le jury se retire pour départager. Au bout d’un certain temps, la rumeur que Lorient serait le vainqueur commence à tourner sur le palier, et Lyon semble craquer psychologiquement. Il se retire d’ailleurs dans sa chambre, et on croit le match terminé. C’était sans compter sur le rebondissement incroyable offert par les scénaristes, digne de 24 heures chrono !  Alors que tout le monde est en train de célébrer Lorient, Lyon ressort avec une moustache qu’il a remodelée à l’orgueil, qui dégage une aura incroyable, une force gagnante. Le jury, qui n’avait pas encore fait de déclaration officielle, se retire de nouveau pour délibérer. Surprise donc, avec un épisode à rallonge et un suspense malsain. On sent que Lyon a pris l’ascendant, et même si l’on croit encore à un revirement, ce n’est que pour mieux donner de l’ampleur à la victoire de l’ancien patron du palier. Lorient n’aura donc pas sa chance de coucher avec Europa, et ça, c’est quand même triste.

La chose footballistique

Les faits de matchs :
–    De belles actions de part et d’autres, des frappes improbables sur les barres,  des beaux buts, de bons joueurs.
–    Je ne comprends toujours pas comment la frappe de Lacazette peut partir comme ça, sans que le joueur se déchire ses machinceps. Putain de bacoulali (ballon de la coupe de la ligue). Puis, ça me fait repenser au but de Bakambu. Voilà, j’en ai marre.
–    Autant, dans l’esprit du sport et du football, il est bien que l’arbitre ait laissé tirer le corner. Autant, le laisser tirer plus de 30 secondes après les trois minutes annoncées sans qu’aucun fait de jeu ne justifie une telle prolongation, ça fait bien chier.
–    Mais qui est au marquage de Briand, putain ???!!!
–    Un quatrième but lyonnais, où ça ?
–    Pour les joueurs, elle n’est vraiment pas en carton cette coupe en fait.

Les choses qui changent :
–    Barthelme, Gassama et Douniama titulaire
–    Monnet-Paquet qui arrive à la mettre au fond
–    De l’ambiance au Moustoir
–    Le 5/5 à toute l’équipe à la 93e minute

Les choses qui ne changent pas :
–    L’incapacité à marquer en première période
–    L’inefficacité globale malgré les deux buts
–    Les quelques centimètres d’espace de trop laissés aux attaquants adverses
–    Monnet-Paquet qui ne fait pas un bon match
–    Gourcuff ronchon (et ça va pas s’arranger après ce soir)

Ah, si près si loin… A un moment, à la télé, j’ai cru apercevoir Gourcuff comme habité par un démon, par une douce folie, après le premier ou le deuxième but lorientais. Le stade de France, il le voulait donc vraiment…  De mon côté, la colère est retombée, un peu, mais en y repensant, je suis  tout de même bien énervé, ah ça oui. Chez moi, mon père a fait office de chat noir, en arrivant devant la télé à 2-0. Il m’a aussi permis de me canaliser, en gueulant bien plus que moi, des choses rudimentaires, mais bien vraies. Par esprit de contradiction et pour faire semblant d’être détaché, j’ai donc gardé mon calme. Sinon, mon chat n’aurait certainement pas survécu. Ni la télé. Ni le canapé. Ni mon téléphone. Ni l’ordinateur. Bref, je me suis contenté d’arborer un sourire crispé, et de faire comprendre à mon père que sa présence ne faisait qu’augmenter mon stress, avec un sacré ton de faux-cul. Puis, comme tout le monde dit qu’en fait c’est pas grave… Je crois que j’ai d’autres choses à dire, mais je ne m’en souviens plus, on verra ça dans les commentaires.

Les notes, modulables, mettez-celles que vous voulez en fait, moi j’en ai marre, je fais semblant:

Lecomte (3/5) : C’est quand même vraiment pas de chance de gagner trois duels avec Lisandro, et de se prendre un but de Lacazette, un de Briand et un de Gomis. Et j’emmerde de toute ma classe le quatrième but qui aurait été marqué. Ceux qui veulent lui mettre 4 peuvent.

Gassama (3/5) : J’ai eu peur, imaginant la mauvaise pioche en première mi-temps. Il s’est ensuite bien repris, s’autorisant une première montée, assurant mieux ses transmissions et réalisant de bonnes interventions.

Romao (2/5) : Ô cruelle Mère Détresse, quel est ce petit temps de retard, que sont ces minuscules centimètres, ces espaces insignifiants qui ont empêché Alaixys de contrer les frappes de Lacazette et Gomis ? Nous ne méritons pas un tel sort.

Koné (3/5) : Un duel bien physique avec Gomis. Remporté. Et tout ça, disparu, en quelques secondes.

Mareque (3/5) : Combien de chevauchées fantastiques a-t-il fait ? L’une a apporté le second but, une autre aurait dû donner le troisième, mais c’est là que son pied droit… souvenir douloureux. Il ne faut en revanche pas oublier toutes celles qui, comme trop souvent, n’ont pas abouties, mais Barthelme a bien couvert ses montées. Ceux qui veulent lui mettre 4 peuvent carrément.

M’vuemba (3/5) : Lui aussi s’est battu, lui aussi aurait pu être le héros de la soirée. Il n’en a rien été. Joueur qui exprime le mieux la détresse, il m’a beaucoup touché. Ceux qui veulent lui mettre 2 (les salauds) peuvent.

Coutadeur (3/5) : Au four et au moulin. Mais un peu à court de blé.

Monnet-Paquet (1/5) : Oui, j’ai bien parlé de la mettre au fond et pas de marquer. Il semble effectivement bien incapable de remporter un duel contre un gardien. Alors, quand pour une fois, il arrive à reprendre correctement un second ballon, on se dit que la vie est belle. Mais non. C’est même le match où il a été le plus invisible cette saison.

Barthelme (3/5) : Sa titularisation m’a bien étonné. Mais finalement, c’est lui qui m’a étonné (rires). Dévoué, il nous a sorti un (très ?) bon petit match, il a été tout prêt de marquer, et apparaît désormais comme une solution crédible. Ceux qui veulent  lui mettre 4…

Douniama (3/5) : J’ai cru qu’il allait marquer pour son premier match. Ca n’a pas été le cas, mais il apporte au moins quelque chose. A revoir vite pour en savoir plus.

Emeghara (3/5) : Il se voyait déjà en héros de la soirée, celui qui aurait mis Cris définitivement à la retraite. Le foot est une pute et il s’est retrouvé cocu, à faire le gamin avec Grenier. Bien dommage.

Les remplaçants :

75e – Douniama par Jouffre (2/5) : Il a encore essayé de faire la différence tout seul. Il y est presque parvenu, mais non.

86e – Barthelme par Autret (NN) : Une autre frappe contrée sur la ligne. VDM

88e – Gassama par Baca (NN) : Chat noir ? Bouc émissaire ?

Le service vidéo, qui a  acheté le Manuel de petit génie, publié par Christian G., a déjà trouvé la vidéo du match.

Chères lectrices, chers lecteurs, je suis désormais sur Facebook autant que je le peux parce que c’est génial. Donc si vous voulez venir me poser des questions, m’apprendre quelque chose, me demander en mariage ou me faire des remarques de toutes sortes, n’hésitez pas à venir faire un tour. Si vous n’aimez pas Facebook, il y a les commentaires et mon mail : tristanbourrepif@gmail.com.

Ah oui aussi, si t’as de l’argent dans ta poche à la fin du mois, abonne-toi  comme ça on pourra payer des coups à l’éditeur pour fêter sa réussite sur notre dos.

Tristan Bourrepif

9 thoughts on “La Merlus académie note FC Lorient- Olympique Lyonnais (2-4, a.p.)

  1. Ce n’est peut-être pas de sa faute Flo.

    Hier, déjà, le Service s’est gouré pour Nice-Montpellier. Je crois que l’alcool leur monte à la tête mais chut !

  2. Moi je met 4 à tout le monde.
    Sauf à Super Arnold, il mérite 6/5, je vais aller me faire floquer un maillot de l’EdF a son nom.

  3. Bell acad’ pour un beau moment de foot, un des meilleurs en France depuis le début de la saison.

  4. @ Flo et Skeeter: c’est bien moi qui ai mis 2-3, ma mauvaise foi estimant que le dernier but lyonnais est anecdotique (sauf pour les stats perso de Lacazette)

    @ Mathieu: je te soutiens dans cette noble quête ;)

    @ Rigobert: Merci. Je viendrais également te voir régulièrement au fond de ton trou.

    @ alfano: Merci. Quand on compare avec le match de championnat, on se demande vraiment quelle est la compétition la plus importante…

  5. Moi je l’ai trouvé super Mvuemba. Je regarde rarement Lorient et quand Gravelaine commente on se concentre sur le jeu mais vraiment très bon. Je lui aurais mis 5 perso.

    Mareque pas mal aussi

  6.  » Autant, dans l’esprit du sport et du football, il est bien que l’arbitre ait laissé tirer le corner. Autant, le laisser tirer plus de 30 secondes après les trois minutes annoncées sans qu’aucun fait de jeu ne justifie une telle prolongation, ça fait bien chier. »
    Monnet-Paquet (si mes souvenirs sont exacts) qui joue la montre en restant au sol trente secondes dans les arrêts de jeu ça justifie pas 30 secondes?

  7. @ Rom1: il est capable de beaucoup mieux, notamment sur coup de pied arrêté. Après, dans le jeu, ça faisait longtemps qu’on l’avait pas vu se porter aussi biezn vers l’avant, et il a sorti des dribbles incroyables… qui lui ont fait perdre un peu de sa lucidité au moment de donner le ballon….

    @ Nekas: il se prend un ballon dans la gueule à dix (de mémoire certainement faussée) secondes de la fin. L’arbitre aurait pu se dire « Bon allez, tout le monde à la maison, i’ caille », il a préféré laisser jouer et c’est tout à son honneur. C’est triste pour nous, et on fera avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.