Tout d’abord je m’excuse auprès de ceux qui auraient voulu me lire la semaine dernière. Un voyage improvisé dans les anciennes landes du goitre magique et de ses effets bienfaiteurs m’a malheureusement empêché de voir le match. Enfin, façon de parler, vu la défaite à la con que ça a l’air d’avoir été, mes nerfs auront été épargnés. Enfin, façon de parler vu les substances illicites que j’ai ingurgité dans cette étrange contrée. Enfin, façon de parler vu qu’elles n’y sont pas illicites, et que c’est plutôt fun comme contrée. Enfin, malgré le plaisir que me procure cet égarement volontaire et auquel il m’est bien difficile de mettre un terme (je m’entraîne à baratiner au cas où je trouverais un job payé au nombre de mots, l’éditeur est trop bel homme pour lui réclamer quoique ce soit), je vous conseille, pour ceux qui veulent absolument un souvenir de cette partie, l’académie  de Franck Ripoux, qui a  pour une fois, capté internet depuis son chalet sous la croix de Savoie, paumé quelque part entre Evian, Thonon, Gaillard, et Annecy alors que, comme tout le monde le sait la plus belle croix est celle du Nivolet et le seul lac qui vaille est celui du Bourget et vive Chambéry.

Bref, l’égarement, c’est comme le foot, ça va vite. Ce à quoi on peut opposer ma connexion internet. Si on y ajoute des streamings tous plus pourris les uns que les autres et un match hummm… a priori hummm… médiocre, ça fait un cocktail bien moins délectable que ceux de Claude Pèze. En face, c’est Nice, l’équipe qui va mal. Assez mal pour qu’un de ses riverains à moitié dépressif au chômage tienne une académie ? Même pas ! Trop la lose. Du coup les Merlus ont puni les Niçois, par une victoire vraiment à minima obtenue sur un pénalty. Et ouais, maintenant, la ligain, c’est trop bien, il n’y a même plus de 0-0 ! Comme d’habitude, je ne vous ferais pas un résumé action par action, pas trop grave vu le contenu du match, mais vous verrez tous ce qui s’est passé dans la vidéo en bas de page. En tous cas, c’est une victoire qui fait du bien avant trois matchs compliqués, deux déplacements à Montpellier et Marseille entrecoupés de la réception de Lyon.

Culture Geek ! La mission Top secrète géniale de Gourcuff avec Lorient enfin révélée :

Permettre à Magicarpe de prendre sa revanche face à tous les salops de dresseurs de Pokémons qui l’ont inlassablement battu. Ici, la victoire compliquée face à un Roucoups niçois.

Les notes :

Audard (4/5) : Vigilant quand il faut, il a sorti les frappes du latéral argentin un peu dingo, Monzon, ainsi que toutes les autres tentatives. Rassurant au max à quelques sorties près.

Baca (3/5) : Il a donc subi les montées de l’autre dingo. Vu qu’il n’y a pas de buts encaissés, on va dire qu’il a bien fait son travail.

Romao (2/5) : -1 parce qu’il est quand même bien plus utile au milieu du terrain, et pour le pénalty concédé face à ETG, comme un symbole de « je fais au moins une grosse erreur par match à ce poste ».

Koné (4/5) : +1 parce que les streamings m’ont empêché de voir ses éventuelles bévues.

Mareque (3/5) : Parfois en difficulté, mais rien à blâmer. Un beau sauvetage devant la ligne en bonus.

M’vuemba (5/5) : Ca fait grave zizir de le voir toucher autant de ballons, de le voir réussir autant de passes (90%), et de le voir mettre au fond ce putain de pénalty. Mon fils s’appellera Arnoldetkanye.

Coutadeur (3/5) : Souffre de la comparaison avec son compère. Et de ma subjectivité. Bon, si jamais vous passez par là Mathieu, offrez-moi un abonnement à Foot+, ça évitera aux streamings de plomber vos matchs. Life is a bitch.

Jouffre (3/5) : Il a bien montré pas mal de choses qu’il sait faire. Sans parvenir à trouver la faille. N’est pas Ryan Gosling qui veut.

Monnet-Paquet (4/5) : Très actif, il a gambadé à tous les coins du terrain, récupérant des ballons à droite, centrant à gauche etc…

Sunu (4/5) : Bon match avec en point d’orgue l’action individuelle qui amène le pénalty alors que l’équipe était en difficulté depuis le début de la deuxième mi-temps.

Campbell (3/5) : Match ingrat, il a quand même réussi à créer le danger quelque fois. Sûrement plus à l’aise avec un point d’appui moins virevoltant que les coéquipiers qui étaient les siens pour ce match.

 

Les remplaçants :

66– Jouffre par Autret (NN) : Il a su se mettre en valeur face à des niçois fatigués.

77e – Campbell par Penalba (NN) : Quel enchaînement de matchs pour lui !

86e – Sunu par Emeghara (NN) : La concurrence fait rage.

 

Bonus coulisses interdites : Loïc Féry, trader, et son jouet

La vidéo du match est visible ici.

 

Tristan Bourrepif

2 thoughts on “La Merlus Académie note Lorient-Nice (1-0)

  1. Les académiciens ont l’âge de faire des blagues en référence aux pokemons ?
    Monde de merde…

  2. Quand on est académicien du Fc Lorient et que l’on trouve ce genre de choses…
    http://horsjeu.net/fil-info/le-replay-saison-4-episode-8/
    http://www.dailymotion.com/video/xd4bhc_julia-et-sa-passion-pour-le-fc-lori_fun
    … on se dit qu’il faut s’adapter à son lectorat éventuel!
    Après je viens de voir que Nigel de Jonc s’enfermait dans sa chambre afin de finir le nouveau zelda, je pense donc effectivement que nous, académiciens, sommes de grands enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.