La Porte de Saint Cloud Académie note PSG vs Ajaccio (4 – 1)

25

Petit Louis-Fernandel de retour des vacances et du Parc

Ayé, déjà la fin des vacances. C’est trop court 2 semaines, on a le temps de rien faire, c’est abusé. En plus je voulais aller au camp des Loges, mais cette semaine encore tous les entraînements étaient à huis-clos. Ça commence à bien faire cette manie de tout cacher systématiquement ! Il est relou sur ce coup-là le Carlo. Sérieux, c’est une semaine internationale et on reçoit Ajaccio. C’est quand même pas pendant cette période qu’il va inventer des systèmes de jeu secrets ou mettre au point des tactiques révolutionnaires ? Genre avec Bodmer arrière gauche, Kebano dans les buts, Douchez avant-centre, et Tiéné en meneur. Remarque, ça claquerait une équipe comme ça. Ou pas. Bon, de toute façon, la semaine a été gée-char, avec comme prévue une visite matinale au salon des payouzes (on se serait cru à Groland), pas mal de baby-sitting, du taf pour le lycée aussi (bah oui, faut bien de temps en temps), et un poker-pépère chez le poto Eduardo. Reprise des cours demain, la lose. Toutes les bonnes choses ont une fin. Mais pendant que j’écris, j’apprends une bonne nouvelle venant tout droit du PSG : Bodmer est forfait pour le match. Autres good news : les défaites des sardines et des footix. On finit donc les vacances sur une bonne note. Ce serait encore mieux si on gagnait contre Ajaccio. Et d’ailleurs j’y vais de ce pas.

 

De retour du Parc

Bon, 4-1, sans souffrance ou presque, mais sûrement pas sans difficulté. On pourrait effectivement s’arrêter au score flatteur, et au fait que nos 4 joueurs de devant ont chacun planté. Mais ce fut parfois d’un ennui mortel. Pour preuve ce texto envoyé à mon darron à la 26ème minute : « C tt naze pr l’instant ». On pourrait aussi croire que je fais encore ma fine bouche, et qu’au Parc on devient exigeant. Alors que pas du tout. Hormis les buts, à chaque fois coup sur coup à la demie-heure de jeu puis en fin de match, c’était navrant de pauvreté et de créativité. Entre les rushs solos, les passes ratées ou incomprises, et les frayeurs habituelles derrière, on comprend pourquoi Carlo a passé tout le match à pester contre ses joueurs. D’un autre côté, c’est lui qui est seul responsable de l’abandon de son système en cèdre (oui, c’est plus la saison des festivités). Ça faisait bien longtemps qu’on n’avait plus entendu de sifflets au Parc, et ceux-là sont venus ponctuer des actions individuelles aussi inutiles qu’énervantes. Heureusement qu’Ajaccio n’est pas un foudre de guerre, et qu’ils se sont montrés timides en dehors de leurs contres. Quelques satisfactions malgré tout : on améliore le goal-average ; la sono du Parc a été baissée (un peu) ; Motta et Alex sont vraiment de bonnes recrues ; Pastore semble revenir dans le coup ; le groupe vit bien. Mais quelques soucis aussi : encore un but sur coup de pied arrêté (la spécialité maison) ; aucune ambiance au Parc (pire match de l’année de ce point de vue là) ; Gameiro se ronge les ongles.

Bref, on repasse leader.

Et c’est une bonne situation ça, leader ? Vous savez, je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer le PSG aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des Qataris qui lui ont tendu la main, peut-être à un moment où on ne pouvait pas, où on était seul contre les provinciaux. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres avec Léonardo forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la Champion’s league, quand on a le goût de la coupe d’Europe bien faite, avec les grandes oreilles, parfois on ne trouve pas l’actionnaire en face, je dirais, le portefeuille qui vous aide à avancer. Alors ce n’est plus notre cas, comme je le disais là, puisque nous au contraire, on a pu, et on dit merci à QSI, on lui dit merci, on chante qatari, on danse qatari… On est glamour ! Et finalement, quand beaucoup de grincheux aujourd’hui nous disent « Mais comment faites-vous pour avoir ce niveau de jeu ? », eh ben on leur répond très simplement, on leur dit que c’est ce goût du beau football, ce goût donc qui nous a poussés aujourd’hui à devenir champion de France, mais demain, qui sait, peut-être seulement à nous mettre au service de l’Europe, à faire le don, le don de nous-mêmes…

Prochain match à Dijon. Ce ne sera jamais que la quatrième fois de la saison. Je sais pas si ça mérite une académie… En plus, j’ai urban dimanche, alors…

Sirigu (3/5) pas forcément impérial dans les airs, certaines relances moyennes, et jamais mis en danger par les ajacciens, sauf sur le but encaissé où il sort un arrêt réflexe, mais se fait allumer ensuite. Une appréciation limite sur la transversale chanceuse des corses.

Jallet (3/5) autant il était appliqué sur ses centres, et certains auraient mérité un meilleur finish, autant il a parfois oublié le marquage sur les adversaires. Globalement, une bonne partie tout de même.

Alex (3/5) pas de coup franc supersonique cette fois, mais une efficacité redoutable à son poste où rien ni personne n’a pu passer.

Sakho (2/5) il s’est largement impose dans les airs où il a littéralement mangé sur la tête de ses opposants. Par contre, il est toujours fébrile avec ses pieds, lesquels rassurent moins le Parc que la saison dernière. Une grosse frayeur quand il est tombé KO. Plus de peur que de mal apparemment.

Maxwell (3/5) même constat que pour Jaja, plus en vue devant que derrière. Sorti sur blessure ; on espère le revoir vite, histoire de pas se taper Tiéné trop longtemps.

Matuidi (3/5) on le voit, on le voit plus ; on le voit plus, on le voit ; on le voit, on le voit un peu, on le voit plus, on le voit, en langage footeux, ça donne : discret, puis plus virulent pour cause d’engueulade par Carlo, suivi par un une-deux avec Javier qui amène l’ouverture du score. Et tranchant sporadiquement, selon son humeur.

Thiago Motta (4/5) alors lui c’est un Monsieur. Sûrement son meilleur match depuis son arrivée en Panamie. C’est vraiment agéable de voir que quand il a le choix entre 2 joueurs, il fera systématiquement la passe à celui le plus avancé.

Pastore (4/5) on a retrouvé le Javier automnal, distillant quelques bons ballons de ci de là, se montrant plus discret ensuite, et étant soudain décisif en ouvrant le score. Il attire tout le monde à lui pour servir Ménez dans de bonnes conditions, puis est à 2 doigts de doubler son compteur so-per avec une belle volée. Plus effacé en seconde mi-temps

 Ménez (3/5) insupportable d’égoïsme, exaspérant d’individualisme, et auto-suffisant au possible. Il a beau être sorti sous les applaudissements, ses slaloms ont souvent été conclus par des sifflets nourris. A juste titre. Et défensivement, c’était pas loin d’être exécrable. Monsieur ne fait pas l’effort si le ballon est à plus de2 mètres de lui. Heureusement qu’il compense ça par une merveille de frappe sousla barre. Sale gosse !

Nenê (4/5) quelques fois aussi pénible que son compère de l’autre aile, avec ses râteaux inutiles et ses pertes de balles provoquant des contre-attaques ; mais avec au final un meilleur repli défensif, une passe décisive pour Guigui, un but facile, un poteau et une transversale ; à l’origine également de l’action qui amène la lulu de Jérém’.

Hoarau (3/5) Guillaume is on fire ! Bon, avec toutes ces occaz’, il aurait quand même pu en mettre plus. C’est bête qu’il ne soit pas meilleur du pied gauche. Ce défaut de compétence lui en fait gâcher au moins 2. Il plante donc un seul but, c’est bien le minimum. Le doublé aurait pu être inscrit sans un bel arrêt d’Ochoa. Petit bémol : c’est lui qui empêche nos défenseurs de dégager le ballon sur le but encaissé (enfin, au vu des ralentis, il me semble bien).

 

Les remplaçants :

Tiéné (non noté) tiens, il est encore là lui ? Une bonne rentrée ponctuée par un bon centre à l’origine du dernier but.

 Chantôme (non noté) ah mon Clément, quelle tristesse que tu ne joues pas plus souvent… Un bon centre pour la volée d’Hoarau, suivi d’une passe décisive sur une reprise que j’aurais préféré voir finir au fond directement.

 Ceara (non noté) rentré pour que Guigui reçoive son ovation.

 

Les adversaires : pauvres supporters mexicains dans ma tribune venus voire Ochoa. Ils ont pas du être déçu. Sinon, les Corses n’ont pas été mauvais, et ils auraient pu nous jouer un sale tour. Par contre, c’est vraiment des têtes à claques, à vouloir foutre la merde régulièrement, comme un symbole de club du Sud.

L’arbitre, M.Rainville : pas toujours d’accord avec lui, mais on a vu pire. Dans l’ensemble, ça allait.

25 thoughts on “La Porte de Saint Cloud Académie note PSG vs Ajaccio (4 – 1)

  1. AH, on a failli attendre, mais comme un symbole d’équipe en tête, l’essentiel c’est d’y être.

  2. Faut pas bouder son plaisir PLF.
    Il y a eu quelques belles séquences de jeu. Ya clairement du mieux à ce niveau là.
    Menez s’est pris pour Cantona sur son but, il mériterait une bonne taloche.

  3. @kitousan: acad envoyée il y a déjà qq heures; le service devait roupiller
    @P2B: je boude pas, j’ai qnd même kiffer en quittant le stade, mais y’a eu des moments… pfff…

  4. Que maxwell soit meilleur ok mais de la a dénigrer tiene a ce point ça en devient ridicule,apparemment certain pseudo supporter oublie d ou il viennent .

  5. OK. Matuidi démarre très salement le match, mais après 15 mins, il est énorme.
    Je vois pas d’où viennent les procès en inconstance que l’on fait à mon « Fire Blaise »…

  6. @Beber : Tiene a été l’un des moins bons depuis le début de la saison, il est pas au niveau du reste de l’équipe. T’es de sa famille ou quoi?

  7. @Beber : Tiéné est l’un des moins bons depuis le debut de la saison et était pointé comme le principal point faible de l’equipe avant le mercato. T’es de sa famille ou quoi ? Faut arrêter avec cette histoire de « pseudo-supporter », si tu veux on te ramène Pichot, Souza et Helder, ça c’est du vrai joueur pour vrai supporter du PSG.

  8. Jallet sait pas défendre, contre Ajaccio ça va contre Lyon moins, j’espère que Bisevac sera revenu contre l’OM sinon on va prendre le bouillon avec Ayew, pas Morel faut pas déconner non plus

  9. @Beber : Je ne vois pas ou notre P’tit Louis F a « dénigré à ce point Tiéné » dans cette acad, si ce n’est faire un brin d’humour comme à son habitude.

  10. C’est affectueux dans la bouche de Loulou (no pun intended). Donc, on le prend bieng.

  11. Ah mais en fait c’est pas spécifique à Bodmer, tu dénigres tous les concurrents de Chantôme Oo

    J’ai trouvé Jallet dégueulasse défensivement mais je l’ai un peu dans le nez donc je suis pas forcément de bon conseil.

    Sinon, Ménez ou pas, ON NE SIFFLE PAS UN JOUEUR DU PSG ! Rien à foutre qu’il soit agaçant, qu’il ait une coupe de merde, un salaire indécent, qu’il perde tous ses ballons : ON NE SIFFLE PAS UN JOUEUR DU PSG ! Et si vous ne m’écoutez pas, je comprend mais ces paroles viennent de Francis Borelli ! Et puis franchement, ça sert à quoi à part déverser votre haine ?

    A noter, le prénom de Maxwell est Scherrer

  12. Siaka est au PSG actuel ce que Bernard Mendy était au PSG du début des années 2000.
    Un joueur ma foi plutôt sympathique doté d’une technique frustre et qui attire sur lui un torrent de quolibets aussi bien de la part des supporters adverses que de ceux la même qui sont sensés adorer le PSG.
    Ce satané numéro 5 doit être maudit.

    Tout ça pour dire que moi j’l’aime bien Siaka et bien que je reconnais en toute honnêteté que ce n’est certainement pas notre plus grand talent, ce n’est certainement pas non plus la chèvre que l’on veut bien nous présenté. Il démérite rarement, ne lésine pas sur les efforts et est même capable de temps à autres d’arracher le tibia d’un adversaire un peu trop joueur pour calmer l’impudent.

  13. Autant j’adorais Nanard, autant Mr.T me laisse assez indifférent. On sentait chez Bernard une vraie frustration (touchante il est vrai) par rapport à sa propre technique, et une véritable affection pour le club.
    La ou Nanard faisait dans l’excès, nous sauvait d’un côté (vs l’OM, vs Lens en finale de la CDL), et affichait une technique de femme enceinte de l’autre, Tiene ne laisse aucune trace, je ne me souviens de rien qu’il ait fait, et je l’aurai bientôt oublié.
    Alors que je n’oublierai JAMAIS Bernard Mendy.
    Pour illustrer, c’est un peu comme Rozenhal et Yepes. Rozenhal n’a marqué personne, et SuperMario je ne l’oublierai pas. Pourtant on peut pas dire que Rozenhal ait été mauvais, ou que Yepes ait été particulièrement exceptionnel …

  14. et mon petit guigui personne n’en parle ?? il est en train de montrer a tout le monde que lui aussi il est la et j’aime beaucoup son sens du pressing et son sens du collectif? c’est un bon je vous le jure les amis !
    il fêtait ses 28 ans alor….. JOYEUX ANNIV GUIGUI !!!!!!!! bisoux partout :) :) :)

  15. Non mais belle academie. Par contre, tu ne peux pas dire: « il a littéralement mangé sur la tête de ses opposants ». C’est une erreur classique qu’on fait quand on veut insister sur quelque chose. Mais si tu utilises: « litteralement » ca veut dire que c’est au sens premier quoi.
    Mais bon, je chipote. J’ai beaucoup aime la reference a Asterix chez Cleopatra.
    Et je suis content de voir que tu as une bonne relation avec ton pere, alors que souvent les lyceens sont en pleine crise d’adolescence.
    Bisettes

  16. « Et c’est une bonne situation ça, leader ? Vous savez, je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation »

    Ce qui bien sur pose la question: C est quoi la difference entre un bon et un mauvais leader?

  17. bah le mauvais leader il est la, il pose ses co#illes, mais c’est un mauvais leader …. alors qu’un bon leader il est la, il pose ses co#illes, mais c’est un bon leader quoi !

  18. Salut les loulous,

    Le point vraiment positif du match est que Ménez a prouvé à tous les gens qui le prenaient pour un anti-marseillais primaire qu’il n’a rien contre Valbuena en fait : c’est juste qu’il ne sait pas décaler correctement les ailiers lorsque ceux-ci débordent…
    Ou alors, il peut pas blairer Néné non plus et là je sais pas, chuis pas psychothérapute non plus hein.

    La bizanale.

  19. Bien vu Joël. C’est ce qui m’a le plus déçu sur le missile de Ménez dans la « course » de Nenê, j’espérais qu’il ait fait exprès pour la sardine razmoquette, mais en fait non :(

    Public à la con, arbitre laxiste qui aurait pu sortir 3 cartons jaunes de plus pour Ajaccio en première mi-temps, et qui aurait du mettre un rouge direct à ce con ce Mostefa qui fait une grosse faute, râle, et refuse d’aller prendre son carton. Par contre pour mettre un jaune à Nenê qui a rien fait, y a du monde.
    Oui, on a vu pire, mais un arbitrage fort dégueu quand même, même après avoir revu le match à tête reposée.

    J’ai beaucoup aimé la réaction de Motta et Matuidi (et Pastore, mais lui c’est surtout parce qu’il était dans le coin) sur le 4è but, qui sont allés féliciter Chantôme plutôt que Nenê.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.