La Rosgosstrakh académie, 27ème journée

Dim Dimsk regarde le championnat russe

En Russie, l’hymne retentit avant chaque match, et les Russes s’en foutaient. La PL a donc demandé aux fans de la boucler par respect pour l’Etat. On ne rigole pas avec l’Etat en Russie. Surtout lorsque le club qu’on supporte est présidé par Kadyrov qu’on accuse d’avoir orchestré l’assassinat d’Ana Politkovskaïa. Ceci étant écrit, et pour des raisons de sécurité personnelle, je vais devoir choisir un pseudo. Dim Dimsk. Et je conseille à toute l’équipe de Horsjeu.net de rester prudente en marchant dans la rue et de faire goûter sa nourriture par le stagiaire, si elle ne désire pas finir avec la même gueule qu’Ioutchenko.

Comme ce week-end vous aviez surement autre chose à faire que regarder le championnat le plus vaste du monde, voici ce qu’il faut retenir.

La lutte pour l’Europe et le maintien.

Le Spartak Nalchik recevait vendredi les aliens du Saturn. Pas effrayés pour deux sous les Orly, qui rêvent encore d’Europe prennent leurs adversaires à la gorge. 2-0 à l’heure de jeu sur des buts de Kontsedaloc (SP) et Goshokov. Satisfaits du résultat, les visiteurs se contentent de faire tourner le ballon dans leur moitié de terrain. Pourquoi essayer d’égaliser, le premier relégable est à 4 points.

Avant dernier avant d’affronter le Terek Grozny, l’Amkar Perm reste sur quatre défaites de rang. Face au club tchétchène, l’entraineur des rouges et noirs attendait que ses joueurs se comportent comme des guerriers. Naturellement, ce sont les Balkaniques qui sonnent la charge. Le Bulgare Peev trouve d’abord la tête du Monténégrin Novakovic, puis celle du Macédonien Ristic. Amkar sort de la zone rouge.

1 000 km de trajet pour se rendre à Makhatchkala. Les joueurs ne se sont pas égarés une seule fois, et arrivent à l’heure. Tom Tomsk GO. Sur le terrain par contre, les Tomskois semblent désorientés.  Notamment leur gardien Polyakov, titularisé pour la première fois, qui sur une frappe du Sénégalais Kébé contrôle le ballon pour un attaquant dag qui n’a plus qu’à mettre au fond. Wenger aurait appelé l’agent du portier pour se renseigner.

Kuranyi et ses amis du Dinamo Moscou se rendaient à Rostov-sur-le-Don. L’équipe « compétitive à tous les niveaux » dirigée par Miodrag Bozovic n’a pu faire mieux qu’un match nul 1-1 face aux Selmashi. Rostov ouvrait le score sur un centre complètement raté de Yankov qui surprenait le gardien moscovite. Samedov égalisait un quart d’heure plus tard, parfaitement lancé par Voronin. Les Dinamiki voient l’Europa League s’éloigner un peu plus et leur entraineur va pouvoir perpétuer la tradition. Pas plus d’un an sur le même banc.

Le Lokomotiv traînait son wagon de cartons rouges à Vladikavkaz ce week-end, et pouvait établir un nouveau record. Celui du plus grand nombre d’expulsions en une saison. C’est donc Djurica qui se charge d’écrire l’histoire en séchant Nizamutdinov dans la surface. Carton rouge (neuvième en 27 matches) et pénalty. Florescu qui milite contre la double peine décide de manquer sa frappe. Même en supériorité numérique, les joueurs de l’Alania buttaient sur une défense moscovite parfaitement organisée. 0-0.

Statu quo en tête.

Le Zénith était en déplacement chez la lanterne rouge. Rien de tel pour se rapprocher du titre sans trop forcer. Mais après 6 minutes de jeu, le Sibir Novosibirsk menait 2 à 0. Sans paniquer, les hommes de Spalletti égalisent en 10 minutes, bien aidé par le Français du Sibir qui en colle une contre son camp. A l’heure de jeu, Danny et consorts décident de jouer au football 5 minutes. Assez pour inscrire 3 buts. A 5 journées de la fin, les Zenitchiki ont 8 points d’avance sur le second et un match en moins. S’ils négocient bien la rencontre de mercredi face au CSKA, le titre ne pourra plus leur échapper.

Le CSKA a bataillé sur son terrain pour se défaire du Krylya Sovetov, modeste 13ème du championnat. Tout partait bien pour les Moscovites, qui menaient 3-0 à la 67ème. Puis pensant que le match est terminé, les joueurs se relâchent. Le temps d’encaisser deux buts et voilà qu’ils se réveillent pour mener 4-2 à la 89ème. Incapable de rester concentrer 3 minutes, le Krylya reviendra finalement à 4-3. Catastrophique en défense, le CSKA est bien plus à l’aise lorsqu’il attaque. Dimanche, Tosic était omniprésent, à droite, à gauche, dans l’axe. Belle prestation du joueur serbe, récompensé par un but. Selon l’entraineur Slutsky, le trop grand nombre de ballons perdus et de fautes commises, serait dû à la fatigue. A suivre.

Le dernier match de cette 27ème journée avait lieu lundi, et opposait le Rubin au Spartak. Welliton y est allé son petit but comme chaque week-end. Pas suffisant pour battre le Rubin qui égalise à la dernière minute et conserve la seconde place du classement avant le Zénith-CSKA de mercredi.

Le classement.

1 Zenith  63

2 Rubin 55

3 CSKA 54

4 Spartak M 47

5 Lokomotiv M 43

6 Spartak Nc 43

7 Dinamo M 38

8 Rostov 34

9 Terek 32

10 Tom Tomsk 30

11 Saturn 29

12 Anzhi 27

13 Kr Sovetov 26

14 Amkar 25

15 Alanya 25

16 Sibir 18

10 thoughts on “La Rosgosstrakh académie, 27ème journée

  1. Très intéressant, c’est des articles comme ceux là qui captent mon attention et réduisent ma productivité. La classe, merci.

  2. Que c’est beau la démocratie.
    Des gens disent du bien de ce que vous faites sans y être forcés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.