L’affaire Giggs made in Taïwan, la suite

Safe for work.

Ils sont décidément très forts et pensent à tous les sujets racoleurs pour les mettre en 3D. Evidemment, le service ne fait que transmettre pour montrer à quel point c’est mal, comme un symbole de presse française.

14 thoughts on “L’affaire Giggs made in Taïwan, la suite

  1. Encore ce maillot estampillé « CTB » en début de vidéo, comme un symbole du cliché de la taille des organes génitaux asiatiques et des phrases ne voulant rien dire.

  2. J’ai appris aujourd’hui qu’il existe une expression en anglais pour exprimer le fait d’être cocu, et que ça consiste à porter une casquette. Je vais mourrirai moins con.

  3. Mais arrêtez de vous moquer de lui ! Il ne fait qu’utiliser son sex-appeal qui lui provient du fait qu’il porte le maillot de Manchester United . Les salauds de journalistes le diffame car ils sont complices d’Arsenal qui n’a que des jeunes puceaux dans son effectif . CQFD

  4. @Bernard M. : Quelle mauvaise tentative de se faire passer pour Morlino : pas de faute d’orthographe, une syntaxe potable, non vraiment, minable tentative…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.