L’Aiglons Académie note Brest-Nice (1-0)

Il est virulent envers ses joueurs, c’est un Niçois.

Après l’interlude coupe à Thiriez, et une qualif laborieuse à Dijon, place à la reprise de la ligue 1 et au début des matches retours avec un déplacement en Bretagne. Dans cette bien belle ville de Brest. A l’aller il y avait eu un bon 0-0 des familles comme on les aime en liguain. Mais pour ce retour, nos chéris doivent confirmer leur bonne forme du moment, eux qui ont bien du mal à à s’exporter depuis le début de saison avec aucune victoire au compteur, comme un symbole de Jean Alesi, les sorties de routes en moins (quoique…).  Pour éviter de trop se faire peur, on ne dira pas que Brest est invaincu à domicile cette saison. Non on évitera.

Pour gagner un match, il est conseiller de marquer. Enfin, tout le monde ne partage pas cet avis, René la taupe décidant d’aligner Guié-Guié en pointe pour cette rencontre. Oui je suis méchant, car y a plus beaucoup d’attaquants disponibles en ce moment, mais Guié-Guié titulaire, ca fait mal au cul. De quoi vous faire repartir l’action Vaseline en hausse le temps d’une soirée. Pour le reste, une composition similaire à celle contre Dijon mercredi, avec le retour d’Ospina, Dja Djédjé prenant la place de Meriem sur le côté droit, et Gomis suppléant Pejcinovic en défense centrale, le Serbe étant blessé. Exceptée la titularisation de vous savez qui en pointe, pas de grosse surprise donc.

Alors plus que la perte du triple A de la nation, la vraie nouvelle importante du week-end c’est qu’avec la victoire du Paris Saint-Quatarien, ça y est, c’est quasiment officiel, l’OGC Nice ne sera pas champion. Une cruelle déception, mais prions mes frères pour que le club parvienne à décrocher une place en Champion’s. Alors si j’étais un peu moins dans un dénis permanent, je vous dirais que oui ce soir nous sommes 18ème du classement à égalité avec Sochaux, et Ajaccio -respectivement 19ème et lanterne rouge-, et que oui y a matière à s’inquiéter. On joue plutôt bien comme souvent ces dernières semaines, mais la récompense n’est pas au bout. Toujours est-il que ça sent pas bon. Car comme je l’ai dis sur ce match Nice aurait mérité mieux. L’absence de Mouloungui n’aidant pas en attaque, avec en plus un Guié-Guié (le Torres local) qui semble, à l’heure actuelle, incapable d’ouvrir son compteur but avec les Aiglons, les perspectives offensives dans un futur proche ne s’annoncent guère réjouissantes. Alors quand en plus on joue de malchance en touchant deux fois les montants… Ce grand finisseur qu’est DSK pourrait vous le dire, quand ça veut pas rentrer ça rentre pas. Mais le week-end prochain, place à la coupe de France, avec la réception du Stade Rennais de coach Antonetti. Des retrouvailles qu’on espère du même acabit que la précédente  (remember la victoire niçoise lors de la 16ème journée).

 

Résumé :

5ème : Comme face à Dijon, les Niçois commencent mal le match, et sur un débordement de Poyet côté droit, la défense des rouges et noirs se précipitent dans la surface laissant le soin à Ben Basat de placer aux 20 mètres un plat du pied le long du poteau.

17ème : Coup Franc de Grougi que repousse Ospina des deux poings.

26ème : Corner de Mounier, la balle atterrit dans les pieds de Monzon qui frappe, mais voit Zebina détourné la balle du coude. Alors, penalty or not ? Pas évident, même si l’arbitre pouvait se montrer généreux, ça nous changerait, car on peut pas dire que le corps arbitral aide beaucoup les Aiglons dans leur opération maintien cette saison.

2 minutes plus tard, intervention limite de Poyet sur Monzon, là encore pas de penalty. Deux situations limites en deux minutes mais aucun péno, bon bah l’arbitre est un con, que les fautes soient justifiées ou non d’ailleurs.

30ème : Tout part d’une touche de Clerc, s’ensuit un une-deux entre Guié-Guié et Mounier, ce dernier plaçant une bonne mine des familles aux abords de la surface, mais son tir s’écrase sur la barre. Rageant.

32ème : Mounier décale Guié-Guié, on imagine alors l’impensable, peut-être son 1er but, mais Elana en décide autrement et stoppe bien la balle.

34ème : Les occasions se suivent pour les Aiglons, sur un coup franc, Digard trouve Dja Djédjé qui tente un improbable retourné acrobatique. Bon hors cadre mais était-ce utile de le préciser ?

Mi-temps

49ème : Coup franc d’Abriel sur laquelle la défense Brestoise n’est pas claire, Civelli puis Dja Djédjé tentent leur chance mais toujours contré par une foutue jambe adverse.

53ème : Abriel récupère un ballon et lance Mounier à l’entrée de la surface qui frappe directement, mais très bel arrêt d’Elana qui repousse l’échéance comme il peut pour les Bretons.

58ème : Corner de Mounier, et à la suite d’une frappe contrée, le ballon revient sur Hellebuyck légèrement sur la droite aux 25 mètres qui place un amour de reprise de volée qui vient encore une fois s’écraser sur les montants. Nous sommes maudits sur 13 générations me dis-je alors.

60ème : On laisse des espaces dans la défense Niçoise, et c’est finalement Ben Basat encore lui, qui peut en profiter en frappant au point de penalty, mais énorme arrêt d’Ospina qui détourne sur la barre la tentative du joueur Brestois.

62ème : Ospina sauve encore son équipe en remportant un duel sur Grougi. Nice est doucement mais gentiment en train de se noyer.

80ème : Coup franc de Grougi pour la tête de Poyet, mais ça passe hors cadre.

85ème : Grougi s’insère dans la défense méditerranéenne comme les Allemands en Pologne en 40, et finit par tenter une belle frappe que repousse difficilement Ospina.

88ème : Civelli sur un long ballon de Monzon, remise pour Mounier, lequel place une frappe qui finit légèrement au-dessus du but d’Elana.

92ème : On n’y est plus dans les rangs Niçois, et Grougi décale Ben Basat, qui se retrouve au duel avec Clerc, voyant le match presque fini, François décide de rendre un magnifique hommage posthume à Brian Joubert avec une superbe chute en arrière laissant l’Israëlien frapper face à Ospina, qui une fois de plus repousse.

 

Les notes :

Ospina : 3/5 Il a sauvé un bon paquet de fois ses coéquipiers. Comme sur cet arrêt de grande classe face à Ben Basat à la 60ème. Ne peut pas grand chose sur le but.

Clerc : 0/5 François, François, François… Il s’est fait violé à de multiples reprises par Ben Basat, encore que j’ai l’impression que le garçon est consentent et qu’il en redemande en plus. Affligeant à ce niveau là, mais ça, ça date pas d’aujourd’hui.

Civelli : 2/5 Ne fait rien pour rassurer ses coéquipiers qui n’ont évidemment pas besoin de ça pour se faire dessus. Lui a quand le même le mérite d’en vouloir, bien sûr je ne vise personne…

Gomis : 2/5 Il ne fut pas transcendant -loin de là- mais je m’attendais à pire de sa part. Dans une défense qui coule au bout de 5 minutes, le matelot Gomis n’a pas ce qu’il faut pour redresser la barre ou du moins la stabiliser.

Monzon : 1/5 Un peu moins offensif que sur les derniers matchs, bon soit pourquoi pas. Mais défensivement c’était journée porte ouverte de son côté. Comme sur le premier but, où sur le centre de Poyet il a 5 mètres de retard.

Digard : 3/5 Une des rares satisfaction côté Aiglons, il a élévé son niveau de jeu depuis Dijon, bien lui en a pris. Intéressant dans l’entre-jeu.

Hellebuyck : 3/5 Comme Digard, un bon match crédité d’une superbe volée sur le poteau qui méritait mieux. A eu le mérite de ne pas rater toutes ses passes comme mercredi dernier, c’est toujours ça de pris.

Abriel : 1/5 Perdu pour le haut niveau. Puisse Dieu lui venir en aide.

Dja Djédjé : 2/5 On l’a vu mais pas assez décisif dans les 30 derniers mètres, c’est dommage le garçon ayant le potentiel de mieux faire.

Mounier : 4/5 Je suis à gauche, on me voit partout en ce moment, ne cessant de parcourir les terrains, je suis, je suis… Anthony Mounier! What else ?

Guié-Guié : 1/5 Un match digne de tout ce qu’il nous sort depuis 6 mois. Nul.

Bernard Morloni décide à compter de ce jour de lancer le tout nouveau Guié-GuiéThon, pour venir en aide à tous les sinistrés du Stade du Ray qui subisse sa présence sur le terrain. Ainsi, à chaque purge ou match sans but de notre ami Guié-Guié, je vous demande de reverser 1€ symbolique. J’en fais appel à votre solidarité et votre générosité au nom de tous les Niçois. J’attends vos promesses de don. Merci pour eux.

 

Bernard Morloni.

2 thoughts on “L’Aiglons Académie note Brest-Nice (1-0)

  1. Bienvenue à toi, content que tu ais commencé par Brest, même si j’imagine que c’est pas le match le plus excitant de l’année.

    T’es bien sévère avec Ospina je trouve, mais sinon c’est vrai qu’avec GuiéGuié… Mais bon, fallait pas l’acheter.

    Bon courage pour la suite !

  2. Merci cher collègue brestois. Guié-Guié c’est un escroc, mais à ce niveau là on s’y connait à Nice, on a quand même vu passé Moussilou.

    Je te remercie en te souhaitant également bon courage pour la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.