C’est la crise à Nice. Dégradé par l’agence Montpelliéraine le week-end dernier, c’est dans un contexte pesant et difficile que les Aiglons se déplacent en territoire marseillais. Pour redresser le moral de leurs compatriotes Niçois, il leur faut réaliser un coup. Braquer la banque de Marseille par exemple. Mais au vu de la conjoncture actuelle des deux équipes avant le match, peu d’espoir de voir les visiteurs braquer le coffre-fort olympien. Au passage, on aura un pensée émue pour un braqueur bien connu dans le milieu, Emerse Faé, qui stoppe les conneries et décide de se retirer du business.

Pour réaliser le casse du siècle, René le cerveau de la bande, innove avec un nouveau schéma tactique, une sorte de 4-3-2-1. En défense du classique toujours du classique, avec Sablé en récupérateur juste devant. Au milieu de tout ca, se trouvent les deux caïds Anin et Abriel, chargés de foutre le bordel dans le milieu marseillais. Mais c’est devant que ça innove, puisque derrière Francky Dja Djédjé qui devra éliminer le gardien, se placent en soutien Mounier et le nouveau venu, le petit Grandin. Abriel, Civelli, Grandin tous trois rejetés par la French Connection de Marseille, sont motivés comme jamais. Ils veulent faire sauter la banque.

Malheureusement, le braquage a mal tourné. Trahi par un François Clerc qu’on ne soupçonnait pas, Nice pourtant auteur d’un match correct, et qui aura réussi à faire déjouer les olympiens (chose qui n’arrive pas si souvent depuis quelques semaines), repart de la Canebière frustré, car il y avait la place de faire mieux. Un manque de folie, d’allant offensif, auront finalement eu raison de la cause Niçoise. Prochaine étape et non des moindres, un déplacement samedi prochain en terrain corse, pour un match capital pour le maintien en liguain.

(Bernard tient à préciser qu’il a du subir les sévices oraux et psychologiques de Daniel Lauclair, Xavier Gravelaine, Fabien Lêveque, le triple A version France Télévisions, 90 minutes durant.)

 

Résumé :

Premier coup dur alors que le match n’a pas commencé. Daniel Lauclair nous montre que non sa liberté capillaire n’a pas de limite. Mauvais goût toujours, Mounier semble s’inspirer de Monzon et arbore une petite crête franchement dégueulasse.

2ème : L’histoire retiendra que sur son premier ballon Niçois, Grandin humilie un Morel qui n’avait déjà pas besoin de ça, avec un petit pont des familles.

5ème : La première frappe du match est Niçoise avec une tête de Mounier largement hors cadre

7ème : Grandin tire un corner pour le pied droit d’Anin. Une nouvelle fois hors du cadre.

16ème : Alors qu’ils n’étaient pas inquiétés depuis le début du match, les Aiglons prennent un putain de but à la con. Monzon se fait prendre côté gauche en long en large et en travers, sur le centre qui s’en suit, Brandao semble faire faute mais c’est finalement Rémy qui reprend d’un très bel enroulé du droit dans la lucarne.

18ème : La déclaration anale de la soirée est signée Xavier Gravelaine « Brandao ce soir il a envie, il pousse »

23ème : « Une demi-finale généralement ça motive » Sans déconner Xavier.

32ème : Faute de Renato sur la Brandade. L’Argentin aurait déclaré « Yé pas touché! Yé pas touché! »

36-38ème : Double tête de Rémy pour deux arrêts tranquille d’Ospina

40ème : Anin perfore côté droit et donne la balle grâce à une subtile louche à Dja Djédjé qui manque sa frappe

41ème : Sablé prend la frappe à 30 mètres des buts marseillais. Bim Bam Boum. A côté

44ème : Grandin récupère un ballon PROPREMENT dans les pieds de Rémy puis sert Dja Djédjé qui centre instantanément pour Mounier qui n’a plus qu’à fusiller Mandanda à bout portant. Mi-temps.

50ème : Monzon sur sa seule montée productive du match, centre pour Dja Djédjé qui contrôle et enchaîne avec une volée dans la surface. Haut de Su.

53ème : Rémy tue un pigeon qui passait par là avec une frappe aux 25 mètres.

58ème : A la suite d’un centre a priori anodin, Clerc (qui serait inexplicablement en contact avec l’Atlético Madrid) tente de se faire remarquer des Espagnols et réalise une magnifique passe décisive de la poitrine pour son adversaire Brandao qui ne se fait pas prier pour battre Ospina dans la surface. François arrive en fin de contrat dans 5 mois. Putain c’est long 5 mois.

63ème : Môssieur l’arbitre, dans un élan de générosité donne un second carton jaune à Valbuena, car pti Vélo n’aurait pas respecté ses commandements sur un coup franc. A little bit abusé tout de même.

71ème : Léo Mounier dribble quatre marseillais mais fini par tirer trop à droite.

72ème : Rentrée sur le pré de Guié-Guié. Nous sommes perdus.

74ème : Bonne frappe de Sablé bien captée par le gardien marseillais.

82ème : Rouge pour Dja Djédjé pour une faute légère -pour ne pas dire inexistante- sur Azpi. La compensation est aussi flagrante qu’Abriel est mauvais.

87ème : On tente tout côté Niçois, mais ni Grandin ni Abriel ne parviennent à attraper le cage adverse.

89-92ème: Triple occasion olympienne sur trois contres, mais ni Morel, ni Kaboré, ni Rémy ne parviennent à cadrer leurs tentatives.

Le mot de la fin pour Fabien Lévêque qui souhaite à tous une « exsoillente soirée« .

 

Les notes :

Ospina : 2/5 Ne peut pas grand chose sur les deux buts encaissés, bien qu’il n’ait eu que peu de boulot à fournir, il n’obtient pas la moyenne à cause de plusieurs dégagements ratés.

Clerc : 0/5 Coupable sur les deux buts. Il nous coûte la qualif’. Désolé François, mais là non ça passe pas.

Civelli : 3/5 Bon, attentif, vigilant dans l’ensemble. Un bon cru.

Gomis : 3/5 Comme son compère argentin, il fut plutôt satisfaisant en dépit des buts encaissés sur lesquels il ne peut que constater les dégâts. Un gros duel gagné sur Rémy à la 81ème qui partait au but.

Monzon : 1/5 Ah ça, pour dribbler à 30 mètres de ses buts y a du monde mais dès qu’il s’agit d’être percutant dans le camp adverse y a plus personne.

Sablé : 3/5 Si Marseille n’a pas su développé son jeu, il n’y est pas étranger. Fautif sur l’ouverture du score de Rémy, il semble quand même poussé par cet infâme Brandao.

Abriel : 1/5 Perd un nombre de ballons incroyables, à l’image des trois qu’il perd en l’espace d’une minute à la 26ème, ou encore avec ce trois contre deux mal négocié à la 51ème.

Anin : 4/5 Il fut omniprésent pendant la première demi-heure de jeu avant de s’éteindre progressivement car un peu juste physiquement. Prometteur.

Grandin : 3/5 Le garçon a du touché ça se voit, certes il aurait pu mieux faire, certes il a perdu des ballons, mais pour son premier match sous ses nouvelles couleurs il fut loin d’être ridicule.

Mounier : 3/5 Une fois n’est pas coutume il fut discret, timide, et peu présent sur son aile gauche. Mais même les jours où il est moins bien, il parvient à se montrer encore décisif à l’image de son égalisation pleine d’opportunisme.

Dja Djédjé : 2/5 C’est un peu dur car il n’a pas eu beaucoup de bons ballons à négocier, mais il paraît trop léger pour jouer en pointe. Vivement que Mouloungui revienne.

 

Nouveau : Moyenne de l’équipe : 2,27/5.

Montant du Guiéguiéthon : 6€ (Je vous rappelle le principe du Guiéguiéthon, à chaque match sans buts, ou tout simplement à chaque matchs insipide de notre Guié-Guié chéri, je vous invite à reverser 1€ symbolique par commentaire, qui viendront s’ajouter dans la cagnotte du Guiéguiéthon qui a pour objectif de venir en aide à tous les sinistrés du Stade du Ray qui subissent sa présence sur le terrain chaque samedi. Soyez généreux!)

 

Bernard Morloni.

7 thoughts on “L’Aiglons Académie note Marseille-Nice (2-1)

  1. Anin a fait un bon match avec beaucoup d’envie, mais j’ai un peu peur qu’il se réserve pour les grosses affiches télévisées…

    Grandin a pas été mal du tout effectivement, et avec Mounier ça fait un duo intéressant.

    Guié-Guié est rentré, Nice jouait donc à 9…

  2. Mdrr c une blague ou koi ?? jai vu le match et laisse moi te dire mon ami ke Monzon et l’un des meilleurs arrière gauche de ligue 1 !!! il est dangereux tout le temps et il na pas fait un si mauvais match ke sa mais le manque de technique et de volonté offensive de Ogc nice ternis grandement ces prestations !!! ( 1/5 c sévère !! )

  3. D’accord sur Anin, va falloir confirmer dès samedi.

    @Pasteure, oui 1/5 c’est sévère mais déjà je lui retire un point car sur le but de Rémy il se fait manger sur son côté, et honnêtement c’est loin d’être son meilleur match, il est capable de faire bien mieux, et d’être effectivement un des meilleures arrière gauche de liguain. Mais tu l’as vu efficace aux abords de la surface marseillaise toi ? Moi non…

  4. Tout à fait d’accord sur l’ensemble du truc, sauf sur Abriel. Je sais bien qu’en ces temps difficiles, on a besoin d’une tête de turc, mais pour moi il a clairement été sur ce match le meilleur Niçois. Il a joué en 6, en 8, en 10, parfois les trois en même temps (donc en 24) et a fait les bons choix. Problème : Il a pas été aidé offensivement par un DDD volontaire mais limité techniquement, un Grandin prometteur mais n’ayant pas encore pris ses marques dans l’équipe et un Mounier très très en dedans par rapport à ses prestations habituelles. Seul Anin a également surnagé, mais il s’est assez vite éteint.

    Et Guié Guié me fait penser à Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

  5. Quelle indulgence. Defense en carton. Match mediocre. Aucune créativité, notamment sur le plan offensif. Au fait le non recrutement d’un buteur (ou deux?) c’est volontaire ou involontaire, comme le match de l’arbitre

  6. @Laurent, si je suis pas indulgent je me tire une balle dans les deux jours devant le jeu de l’équipe… Et puis Mouloungui va revenir de la CAN, espérons que ça se passe mieux qu’avec l’autre tâche de Guié-Guié.

    @Pan Bagnat, j’essaie d’être objectif et sincèrement pour moi il a perdu je ne sais combien de ballon, et offensivement il a gâché. Sinon j’aime bien ton association de Guié-Guié avec celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, ça va finir par arriver dans une acad’ un de ces jours. Mais avec droit d’auteur of course.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.