L’Ajax academy note Twente-Ajax (3-2)

Nous pardonnons tous à Rhinit, qui n’a jamais fauté ?

Lendemain De Kuip, lendemain de cuite… pour Twente qui arrache en prolongation sa 3e coupe des Pays-Bas des mains de l’Ajax, qui menait 0-2 à la 40e minute.

Et oui, jusqu’à la 20e Twente menace mais ne frappe pas et De Zeeuw sur un contrôle efface l’alcoolo-tatoué Theo Janssen pour s’ouvrir le but aux 16 mètres. 0-1 sur la première occasion, puis deux lorsque Brama dévie la frappe d’Ebecilio à la 40e. Du réalisme chez les rouges et blancs, ça surprend et c’est agréable.

Twente est une équipe avec des talents et un collectif, coutumière des remontées au score. Que cela soit sous McLaren ou Preud’homme, les Tukkers se créent des occasions et ont toujours cette capacité à refaire leur retard. Alors, je ne crie pas à une 19e victoire et j’espère modestement tenir ce 0-2 jusqu’à la mi… et merde Brama marque à la 45e, son une-deux avec Luuk De Jong élimine la défense ajacide avec une facilité incroyable.

Mes craintes se confirment, à la 56e, Van Der Wiel, une nouvelle fois hors du coup se fait prendre dans le dos, et (Luuk) De Jong sert en retrait Janssen pour le 2-2.

Chaque équipe a ses périodes de domination et ses occasions, Ruiz et Luuk De Jong ont les deux dernières de la tête, proches d’épargner les prolongations aux Tukkers. L’Ajax, mieux physiquement, domine cet extra-time, avec des entrées en jeu convaincantes de Cvitanich et Blind dont la tête tape la barre. Les tirs au but s’annoncent jusqu’à ce que Janko, à la 117e, de la tête, une de plus qui appuie les carences défensives de l’Ajax, donne la victoire à Twente, au terme d’une belle finale.

Je ne vous mets pas les notes parce que bourré la veille, j’ai regardé le match dans un état peu académique pour l’homme, mais académique pour l’académicien, mais j’ai surtout fait l’erreur en quittant mon logis, l’esprit et l’estomac barbouillés, d’oublier mon notebook contenant mes précieuses annotations. Aujourd’hui mes souvenirs sont trop vagues pour tout remettre en ordre, que l’éditeur, ce bel homme à l’infinie bonté, me pardonne, et vous aussi, qui mémé d’amour.

Brièvement, Alderweireld et surtout Van der Wiel m’ont énormément déçu. Toby pour ses relances manquées, sa défense à reculons avec 5 mètres entre lui et Chadli qui a pu préparer tranquillement sa frappe (heureusement Vermeer fut merveilleux) et bien sûr l’absence de marquage sur le 3e but de Twente. Jan Vertonghen a été guère mieux, et les deux Belges ont été incapables de s’imposer dans le jeu aérien comme la semaine précédente à Heerenveen.

Van der Wiel, est la déception, inexistant de bout en bout sur tous les plans, éliminé trop facilement et jamais vigilant aux appels dans son dos, il lui reste un match pour quitter l’Ajax sur une bonne note.

Au milieu, ou plutôt à gauche de ces galopins, une satisfaction à l’arrière : Boilesen. Un quart d’heure de tâtonnement puis la fébrilité passée, un match plein, lancé par sa montée qui amène le but de De Zeeuw.

Autres satisfactions, De Zeeuw et Ebecilio qui ont été très actifs et décisifs. Toutefois, en position de tir je trouve au petit Lorenzo une tendance à piétiner, manquer de fluidité et de spontanéité dans son geste, pour des frappes à la qualité altérée. Ce défaut, comme un symbole de l’inexpérience de l’équipe qui n’a pas su gérer son avantage de deux buts.

Twente a gagné le round un, et non le round up, l’éditeur, ce bel homme, m’a corrigé en me rappelant que si HJ veillait à éviter les procès de Denis Balbir, ce n’était sûrement pas pour se prendre Monsanto dans le derrière. Round 2, dimanche à l’ArenA pour la dernière journée de championnat et l’octroi du titre, dans une ambiance de furieux, avec un spectacle que j’espère aussi intéressant et disputé que ce dimanche, et pour dénouement, le couronnement de mes protégés bien sûr.

Les buts

 

Le dernier but

 

Je vous embrasse fortanalement.

Rhinit

5 thoughts on “L’Ajax academy note Twente-Ajax (3-2)

  1. Autant dire que quand l’Ajax perd un titre l’Eredivisie ne peut que se réjouir surtout de cette manière. J’espère que ça va les faire douter pour le match de dimanche. Ca combiné a une victoire du PSV et l’Ajax se retrouverait cul nul en cette fin de saison.

    Sinon j’ai trouve la finale bien animée surtout la première heure de jeu. Apres ça baisse d’intensite et c’est devenu un peu plus fermé mais c’est logique vu que c’était la finale.

    Le moment le plus classe de la finale a été la célébration de la victoire en peignoir Amstel.

  2. Va falloir que certains se sortent les doigts du cul pour dimanche. Il est hors de question de finir sans trophée et derrière le PSV.

    Un titre pour l’avènement de de Boer, ça serait pas mal je trouve.

  3. Un titre serait pas mal oui, surtout qu’encore inespéré il y a quelques semaines.
    Le PSV ne sera pas champion, et c’est déjà une satisfaction héhé.

    El Hamdaoui est incertain pour dimanche, il doit encore bouder. Et s’il est prêt, De Jong lui sera préféré, et si De Jong se blesse, ca sera Cvitanitch.

    Frite, j’ai manqué ça, j’ai coupé tout de suite après le coup de sifflet final, il n’y a rien de pire que d’assister au bonheur et aux célébrations de l’adversaire.

  4. De Zeuw a été très bon, c’est vrai. Twente a quand même eu une belle réaction, B.Ruiz joue par intermittence mais il a tjs ce petit quelques chose, il a manqué une énorme occaz’ de la tête !
    Vertonghen n’a pas ete mauvais, il a du souvent couvrir son partenaire a la ramasse. Ces percées soint toujouts interessante, mais mal accompagnées, c’est dommage.
    Content pour Twente, c’était une belle finale. L’air de rien, JAnko a mis ces ptits buts important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.