Le but de Pelé (presque) réalité

Un joueur fantôme.

Mohammed Addaf est juste trop couillon de la toucher pour qu’elle rentre, sinon, c’était parfait. Comme quoi, la Ligue indonésienne parfois…

16 thoughts on “Le but de Pelé (presque) réalité

  1. Dans ce genre de cas, je suis pour accorder le but à celui qui fait la feinte, même si le passeur le célèbre pour gratter sa prime…

  2. Heureusement il y a Jean-Claude, une fois de plus pour clarifier la règle du hors-jeu. En faisant la feinte, il fait de toute façon action de jeu, même s’il touche pas la balle. On dit merci qui?

  3. Mais il est pas hors-jeu….j’ai pas compris cette histoire de touchette….c’est juste pour frimer qu’il fallait pas qu’il la touche?

  4. L’idée c’est de faire la feinte et que le but soit en fait la passe, la retoucher à 10cm de la ligne gâche tout.

  5. je ne suis pas d’accord pour dire que toucher le ballon gâche tous bien au contraire que le « feinteur » s’approprie ce but n’est que justice, quant à l’action de Pelé en référence j’ignore pourquoi le service vidéo met un « presque » puisque Pelé aussi dans sa mythique action touche le ballon après qu’il ait passé le gardien, mais tir à coté. Je vais vous dénoncer au comité mais n’ayez crainte ils n’aiment pas mettre en place publique les erreurs internes, ils préfèrent matraquer les autres sites…. dsl….

  6. Pressé d’emettre ma critique dont le but était aussi le retablissement d’une vérité qui me semblait bafouée (et pas seulement casser du sucre donc), aurai je oublié de préciser que la vidéo était sympa?
    Ok je suis donc un ingrat, et assurément de mauvaise foi bien que dans le cas présent je ne vois pas en quoi cela puisse m’être reproché.

    Bah sinon les critiques sur orthographe/grammaire j’avoue que ce n’est pas ma grande passion (vous vous en doutiez non?), ça sonne pour moi comme l’utlime recours lorsque sur le fond on est en défaut, ben on s’attarde sur la forme. Ou alors comme une façon d’avoir le dernier mot, « comme un symbole » de juvénilité.

    Je compte sur vous pour corriger ce petit laius et remonter mes erreurs orthographique.

  7. Hé bin… J’étais pas au courant pour ta mauvaise foi, effectivement, on n’aura pas eu besoin de chercher longtemps.

    Pour ma part, c’est cette grotesque et supposée opposition entre fond et forme qui sonne comme un terrible aveu d’avoir à tous prix le dernier mot et de se donner le beau rôle, un peu comme un ado pourrait ressortir une énième fois une réplique quelconque pour se donner l’impression d’avoir mouché le parti opposé. Le genre « wahou, c’est trop intéressant ce que tu dis ».

    Sois plus classe. La prochaine fois, contente-toi d’un « je m’en vais comme un prince ». Ce n’est pas moins ridicule sur le fond, et ce sera irréprochable sur la forme.

  8. Pour ma part, ça me fait penser que mon énorme bite est en forme, et qu’elle est prête à explorer le fond.

  9. Merde alors, avec un nom pareil, je pensais que Lumeliane serait « une ingrate », pas « un ingrat »; ça doit être un(e) shemale..
    En tout cas, ça en stimule certain, apparemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.