Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

L’école des arbitres Tony Chapron

L’arbitre, Monsieur Blindowski

Marek Sliwa pense avoir marqué un but contre le Gornik Wieliczka. Saurez-vous pourquoi l’arbitre de la rencontre l’a refusé et a offert un jaune en prime au buteur ? Trop près ? trop fort ? Le service se demande, aidez-le.

12 thoughts on “L’école des arbitres Tony Chapron

  1. Il est au sol au moment du but, pour moi c’est une simulation dans la surface. Le réglement est remarquablement appliqué!

  2. Pour suivre les recommandations de Dugarry, maintenant,il faut attaquer avec les mains dans le dos. En même temps, sur cette action, si il suit les conssignes (l’attaquant pas Dugarry) les deux bras pètent.

  3. Il prend un carton jaune pour avoir manqué le but du premier coup comme un vulgaire Pierre Nouma… après il aurait mérité un second carton jaune pour avoir protesté devant l’évidence.

  4. En effet, je suis l’avis de FootRich, l’assistant pense que c’est avec la main. D’où la course de l’attaquant vers lui après que l’arbitre central lui ait donné le jaune.

  5. Il siffle avec un léger retard la faute commise à l’entrée de la surface au début de l’action et sanctionne le butteur qui a continué à jouer sans avoir anticipé le coup de sifflet.

  6. bah il siffle une main, et peut-être bien qu’il y a main, parce que là sur les images on voit que dalle… Je suis pour l’arbitrage vidéo, mais pas l’arbitrage you tube

  7. Il n’avait pas envie de valider le but parce qu’il ne l’a pas trouvé à son goût. C’est un esthète et il a bien le droit. Comportement normal chez un leader autonome (cf. le guide pratique de la psychologie du leader par Vincent Liza. TF1 éditions).

  8. pour avoir fait mal au gardien avec le ballon en tirant la première fois, un ballon ça fait mal et c’est dangereux, il y en a marre de tous ces bouchers sur les terrains de football, sage décision de l’arbitre.

  9. Bon, c’est évident que l’arbitre pense à une main (la gauche levée juste au moment de la tête), la question est pourquoi l’arbitre pense t’il – vu qu’il n’est certainement pas sûr – qu’il y a main ? La réponse me semble logique : l’enthousiasme délirant du buteur jetant son slip tel un vulgaire Valbuena du pauvre l’incite à faire pencher le doute en faveur d’une éventuelle tricherie, donc là, la main. D’où le jaune : pas sûr, pas rouge.

    Comment en suis-je si sûr ? Hmmm ?… Je suis arbitre, paf. Ce paf était une fin de discution, j’ai le dernier mot et pis c’est tout, ne t’avises pas à répondre ou j’te pète la gueule, ch’uis un ouf-guedin moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.