LEVANTE – BARCELONE (0-5), LA BLAUGRANA ACADÉMIE A TROP DE TEMPS LIBRE

Il re-revient. Nom d’un poney

Salut les semis mous !

Aujourd’hui, c’est Académie version pénis de niakoué. On passe donc directement à la notation. Mais vu que je suis sympa, je t’offre quand même cette vidéo :

[jwplayer mediaid= »49209″]

LES COMPOS

Putain, t’as rien compris, j’ai dit qu’on passait directement à la notation.

LE MÂCHE

Oh bordel, t’es vraiment trop con.

LES BUTS

Bon ok, ça va! Mais après t’arrêtes de me faire des nœuds aux burnes.

[jwplayer mediaid= »49208″]

LES NOTES

Les gars qui manitent à sec

Bravo /NN : Certains témoins affirment qu’il aurait capté un centre en première mi-temps avant de partir se jeter quelques lignes au Chocolate (oui, l’ami Claudio est amateur de makina).

Alves /1 : Quand tu balances vingt centres par match, tu peux espérer qu’au moins un ou deux atteignent un coéquipier. Mais non. Dani, c’est Monsieur 100 % à l’envers.

Mascherano /4 : Alors ok, en face, c’était pas Constantinople. Reste que chacune de ses interventions m’ont rendu tout chose et m’ont amené à me poser pas mal de questions sur ma sexualité.

Mathieu /1 : Jérémy c’est le genre de mec qui se lève un putain d’avion chasse, qui gode comme un prince, et qui lâche un gros vent alors que la donzelle est en train de lui tailler un calumet en bonne et due forme. Le type, au lieu d’assumer et de lui coller son chibre jusqu’au amygdales, se démonte totalement et débande aussi sec au point de ne même plus pouvoir s’offrir une bonne levrette claquée. Si t’as pas compris la métaphore, sache que le rouquin, après un début de match convaincant, s’est chié dessus sur une relance risquée. Il a ensuite passé le reste de la rencontre à enchaîner les interventions de merde. A noter tout de même qu’il a été très à l’aise en fin de partie sur le côté gauche (pas comme ma grande-tante hémiplégique).

Alba /5 : Je dois t’avouer que ça me fait un peu mal d’accorder la note suprême à ce type que je trouve par ailleurs détestable. Mais là, c’était vraiment une prestation patron façon Stéphane Mbia.

Busquets /3 : Sérieux et appliqué. C’est bien comme ça qu’on dit dans les grands quotidiens sportifs quand on a pas trop fait attention à la prestation d’un joueur ? (remplacé par Xavi à la 62ème)

Rakitic /4 : T’aurais dû m’entendre hurler « LA LOURDE ! » au moment où le ballon lui revient dessus après un dégagement foiré de la défense valenciana…Mes voisins ont dû croire qu’une nana pesant le quintal était en train de me purger les bourses. Bref, il l’a collée, sa lourde, et pas qu’un peu. Si t’ajoutes à ça un sauvetage façon David Hasselhoff (sans la dépendance à l’alcool) sur un centre dangereux et une utilisation simple mais plutôt convaincante du ballon, t’obtiens un match plus solide que Snake. Pardon…

Iniesta /3 : Da Fonseca, alors qu’il en était à son troisième paquet de Kleen… Chut ! Chut ! Pas de marque. Ok donc, Da Fonseca, alors qu’il en était à son troisième paquet de mouchoirs en papier, a qualifié la technique d’Iniesta de « douce et subtile ». Bon c’est un peu pédé sur les bords, mais l’idée est là. Reste qu’on était plutôt dans les standards du Don, au regard des sommets de grâce transcendantale technico conceptuelle qu’il lui arrive souvent de tutoyer (cette phrase à branlette intellectuelle vous a été offerte par l’amicale des fils de pute qui lisent Télérama et les Inrocks). (remplacé par Sergi Roberto à la 71ème)

Pedro /0 : Non, ton but tout fait ne sauvera pas ta prestation de merde.

Messi /4 : Excellent collectivement, souvent mis en échec dans ses raids solitaires, il se paye le luxe de méchamment foirer un pénalty, juste histoire de manquer le doublé et de ne pas accrocher la note maximale. Bon, avec tout ça, il affiche quand même deux passes décisives et un but.

Neymar /0 : Oui, zéro, t’as parfaitement lu. Alors certes, il fait une première mi-temps énorme. Mais sa sortie est un sketch, une insulte à la dignité, un gros crachat dans la gueule de l’intelligence humaine. Si t’as pas suivi l’histoire, je te torche le résumé : le gars Neymar se fait apparemment mal sur une action anodine. Il se roule par terre, mais hors du terrain, du coup le jeu n’est pas interrompu. Luis Enrique décide de lancer Sandro sans plus tarder. Le brésilien s’en rend compte, se relève et demande à revenir sur le terrain. Bah oui, mais non, c’était trop tard. Et ce gros con trouve encore le moyen de râler. Tocard. (remplacé par Sandro à la 51ème )

Les gars qui manitent après préliminaires

Sandro /4 : Encore une excellente rentrée, ponctuée d’un but. Bien plus convaincant que Pedro et Munir sur ce début de saison.

Xavi / NN : En mode pré-retraite, s’est fait plaisir en distillant quelques balles bien senties au-dessus de la défense de Levante.

Sergi Roberto /NN : Aussi plat qu’il en a l’air.

LA BOÎTE ACACADÉMIQUE

Je n’avais pas envie que tu me souilles avec ta stupidité, je t’ouvrirai donc ma boîte quand je serai de meilleure humeur.

Et bah putain, il était tant que ça se termine, je commençais à me faire chier.

Le bisou Blaugranou

Tu peux toujours me trouver sur facebook même si je doute que ça t’apporte grand chose.

La page de la Blaugrana Académie est également toujours ouverte. Moins j’y publie, plus il y a de monde.

Tu peux aussi essayer d’avoir des nouvelles de Hristo, mais il y a moyen qu’il te chasse à coups de capotes usagées.

Enfin, les frères Wachowski du Barça tiennent toujours l’excellent Blograna. Je te laisse deviner lequel des deux est le shemale.

Ah, j’ai oublié, paraît que l’Éditeur, ce bel homme, a besoin de tes sioux, officiellement pour faire vivre le site, officieusement pour aller fourrer sa tige démesurée dans la moniche de quelques putains. Tu peux donc t’abonner, c’est un peu comme si tu lui vidais les burettes.

3 thoughts on “LEVANTE – BARCELONE (0-5), LA BLAUGRANA ACADÉMIE A TROP DE TEMPS LIBRE

  1. « Le bisou Blaugranou »

    Complètement émasculée cette signature. Ça joue les gros durs pour finir avec un mimi du bout des lèvres en guise de conclusion.

    Sinon, le reste est de fort belle facture. Surtout la note de Mathieu.

  2. A voir le soin qu’ils mettent pour les cueillir, je comprends pourquoi elles sont beaucoup plus chères, les garriguettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.