Lille – Nantes (0-0) : la Canaris Académie livre ses notes

0

C’est peut-être un match nul pour vous, mais pour eux ça veut dire beaucoup.

Salut les p’tits beurres.

Une académie en vitesse parce que demain, c’est déjà samedi, et que ensuite il faudra faire l’académie de Montpellier. Oui je sais, si je prenais de l’avance,  et ne publiais pas cette acad’ à la bourre, j’y verrais plus clair. Mais bon… De toutes façons, le contexte est simple avant ce match face au LOSC : les uns n’ont plus gagné depuis deux mois et changent de slips toutes les deux heures, les autres ont perdu une grande partie de l’avance qu’ils avaient accumulé sur le 4ème en première partie de saison. Tous les éléments sont donc réunis pour un… 0-0.

Le match et la compo :

Surprise avec la reconduction de la charnière Deaux-Djidji : Vizcarrondo est donc sur le banc, et c’est Rémi Gomis qui vient faire le nombre au milieu. Devant, première titularisation pour l’Israélien Shechter.

terrain

Les supporters lillois seront déçus de ce match, à n’en pas douter : leur équipe n’a absolument rien montré, complètement apathique en attaque, dépassée au milieu et parfois fébrile derrière. Les Canaris, eux, ont retrouvé l’espace d’un match toutes les qualités qui les avaient consacré « équipe la plus chiante à jouer » en 2013. Nantes, sans maîtriser la possession, aura été globalement plus dangereux que son hôte lillois, avec notamment une percée de Shechter qu’Enyama détournera fermement. Auteur d’un but hors-jeu à l’aller, Nolan Roux aurait pu se racheter mais son dégagement acrobatique a rebondi sur la barre de son propre gardien. Nantes tourne en ce moment avec une moyenne d’un montant par match, ça commence à être pesant… Quelques actions chaudes lilloises en fin de match sur coups de pied arrêtés, bien aidés par la fébrilité de Riou, mais les Canaris tiennent le nul au final. Lille reste troisième, Nantes prend un bon point à l’extérieur et Rennes a encore perdu : tout le monde est content.

 

Les gars de chez nous :

Riou (1/5) : Absolument pas rassurant, heureusement qu’il reste son jeu au pied.

Veigneau (2/5) : Voir les 15 dernières académies.

Deaux (4/5) : J’avais très peur. J’avais tort.

Djidji (3/5) : Il ne s’est pas laissé abattre par son erreur face à Ajaccio, et ses coaches lui ont renouvelé leur confiance. Résultat, un match sérieux et sans fausse note.

Cissokho (3/5) : Il a retrouvé ses jambes et un peu d’imperméabilité défensive.

R. Gomis (3/5) : Pour un mec sans aucune condition physique, il s’en est bien sorti. Remplacé par Vizcarrondo (87ème), pour verrouiller l’espace aérien.

B. Touré (4/5) : Plein de récup’, de tacles, de passes propres, pour plein d’étoiles dans les yeux d’enfant de Raynald, qui a cru revoir Djemba-Djemba période 2001-2002. Pas après, hein.

Nicolita (2/5) : Sans sa qualité de frappe sur les coups de pied arrêtés, il ne servirait pas à grand chose.

Gakpé (2/5) : Comment le définir quand il joue à gauche ? La fausse-patte droitière de Lomé ? L’unijambiste fou ? Le fantôme de Kévin Lejeune ?

Shechter (3/5) : Remuant et plutôt propre techniquement, il se procure la meilleure occasion du match en déposant Balmont et obligeant Enyama à une parade main gauche. Remplacé par Pancrate (75ème), en pleine tournée d’adieux.

Djordjevic (3/5) : Une bonne entente avec Shechter, un match correct et un départ officialisé pour la Lazio. Une bonne semaine en somme.

 

Les mecs d’en face (Girard/5) : A l’image de leur entraîneur sur ce match, sans génie, solides mais vraiment empruntés dès qu’il s’agit de stratégie offensive. Déjà insupportable à l’aller, Pape Souaré nous a refait un match valbuenesque des plus réussis, se roulant par terre à chaque contact : problèmes psychomoteurs, autisme, pelousophilie, Le Groom ou Doggy auront peut-être l’explication.

 

Raynald attend Coach Tournevis de pied ferme, avec les images du match.

Câlins beurrés

Raynald Dunoeud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.