Manchester United – Norwich (1-2) : La Raide et Vile Academy enchaîne et performe

Je partis seul, mais par un prompt renfort je me vis deux en arrivant au pub. Non pas que j’eusse le temps de m’enivrer tout seul sur le trajet, mais je retrouvais au milieux des tables boisées de notre établissement anglo-saxon préféré le sourire amical et ennivré de l’ami Marcelin Albert (saoul depuis 48 heures).
On sous-estimera toujours la puissance d’une tape amicale sur l’épaule. Celle d’un « ça va aller ».
On ne sous-estimera jamais la puissance du « bon, celle-ci c’est la mienne ».
Et surtout je tiens à louer son attitude humble. Alors certes le supporter montpelliérain peut-il l’ouvrir face au palmarès de Manchester United ? Non. Mais quand même, quand tu vois l’équipe de ton pote se faire cartonner par un promu menée par C.Jérome, tu as le droit, tu as le droit de faire ça, même à un enfant.
Merci l’ami.

Vous parlerai-je du match plus en détail ?
Si vous voulez, ça tient en deux lignes puisque c’est le même match que livrent les Red Devils depuis le début de la saison.
Ca commence par de la domination stérile. Des passes, des passes des passes et des tirs contrés/à côté (ou les deux à la fois)
Ca prend un but sur la première erreur défensive.
Ca repend sa domination stérile.
Ca reprend un but sur la deuxième erreur défensive.
Ca pousse.
Ca peut marquer, éventuellement, parce que là, on avait quand même une équipe de tocards en face. Je te parle d’une équipe qui peut aligner Dieumerci Mbokani ou Alexander Tettey.
Tu me diras, je supporte une équipe qui peut prendre un but d’Alexander Tettey.
Sixième match sans victoire, deuxième défaite de suite contre un promu
Rideau, huées, van Gaal démission en tendance twitter, rumeur Mourinho…
Pintes, pintes, pintes.
Rentré chez soi à 20 heures ivre. Au lit à 21 heures un samedi soir.
Merci beaucoup Manchester United.

 

Les Diables

De Gea (2/5) : On y arrive doucement mais sûrement, le moment où il n’aura plus envie et finira par ne plus plonger, pour ne pas être conservé.

Young (1/5) : Latéral droit. C’est à se demander si c’est lui ou toi que van Gaal veut le plus emmerder avec ce genre de choix.

Jones (1/5) : Trahison. Moi qui t’ai tout donné.

Smalling (1/5) : Comment ça, lui aussi ?

Daley Blind (1/5) : De très belles montées pour tirer les corners.

Fellaini (1/5) : Morgan

Carrick (2/5) : Schneiderlin.

Mata (1/5) : Rendez-nous le vrai, on a le Champomy.

Maupay (1/5) Depay (1/5): Continue comme ça, tu retourne à Eindhoven dès janvier. Non mais c’est vrai quoi, à la fin. Sans déconner. A part faire des passements de jambes qui impressionnent les jouvencelles, tu fais quoi ?

Rooney (2/5) : On l’a vu frapper, preuve que par instant, il a compris le sens du « jeu ». Après c’etait trop écrasé, pas cadré, retournée hors cadre tout ce que tu veux. Non c’était moche, mais un peu moins que les autres.

Martial (4/5) : La lueur d’espoir. Celui pour qui il ne faut pas abandonner. Il mérite une équipe autour de lui, alors remuez-vous, avant que quelqu’un d’autre ne vienne le dorloter.

Les Suppôts de Satan

Herrera pour Fellaini, 60′, (NN) : Le mal était fait.

Ryan Giggs pour van Gaal, 75′ (NN) : Bon, le survêtement c’est non Ryan… Pourtant tu étais beau à motiver les troupes, sous la pluie, en bord de pelouse.

 

Inferanal kiss,

Luke Seafer

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

11 commentaires

  1. Maupay n’est pas chez vous bande de cuistres. Vous avez son imitation en claquettes chaussettes. Pour le coach, y’a Hubert Fournier qui va être libre dans pas longtemps.

    Et j’ai trouvé votre intro très nîmoise. Pas étonnant quand on parle de Marcelin Albert en même temps…

  2. Mais Herrera a flambé hier soir pourtant, il a même marqué!

    Bon sinon c’est grave là, si même à Manchester ça lâche le coach comme des vulgaires Blues, c’est que là tout a été perdu…Il faut reconstruire ou vous allez connaître une traversé du désert genre Liverpool 90′ :/

  3. Merci de ne pas nous comparer à Chelsea.
    En mon nom, je n’ai pas clamé van Gaal démission.
    Même si je commence à me dire que bon.

  4. Oui on peut se dire que bon… Un palmarès aussi gros, des millions par la fenêtre, pour ne pas faire mieux que Moyes…
    La double peine serait de récupérer Mourinho après avoir saqué Van Gaal, je fantasme d’un intérim de Giggs jusqu’à la fin de saison, avec, sur un miracle qui s’appellerait du jeu et du mouillage de maillot, une qualification heureuse en Champions League, et cet été le doux et beau Pep qui débarquerait.
    Mais je sens bien qu’on va se récupérer le Mou, qui représente autant que Van Gaal tout ce qui m’insupporte (gagner des titres comme l’Inter ou le Chelsea de l’an dernier ? non merci) et qui pourrait finir d’achever le club après le beau travail des deux derniers croque-mitaines (l’ambiance pourrait être encore plus délétère, et le projet de jeu encore plus inexistant).

    Moi j’avoue que mon samedi soir aurait pu être aussi pourrave, sauf que depuis la saison dernière j’ai laché (la bonne série du printemps ne m’a pas berné, j’ai jamais pu blairer Van Gaal et ses premiers mois au club ont confirmé pourquoi et qu’on pouvait rien en attendre), je ne me mets plus dans cet état, faut bien se protéger, j’attends juste qu’un entraineur digne de ce club pose son cul sur le banc, en attendant je me contente de regarder les matchs sans rien en espérer, presque comme une habitude qui n’a plus son sens, c’est tragique.

    Papy Fergie, tu nous manques tellement…

  5. La traversée du désert se serait elle arrêtée en 2000 pour Liverpool? C’est pas une C3 et une C1 achetée par des chinois qui doivent faire croire que les reds existent encore
    Finalement c’est juste une question de couleur votre premiere league à la con, les rouges n’ont plus le droit de gagner et pis c’est tout

  6. Je ne suis pas loin de penser à un curieux parallèle avec une autre franchise mondialement réputée, à ses fans inconditionnels, qui espèrent le retour d’un sauveur, à travers des icones has-been, et de sombres étoiles…

    Je ne parle pas du Christianisme, mais de Star Wars VII…
    Mickey ne s’est pas encore torché avec votre patrimoine, mais il s’astique la souris avec…
    Celui qui en chie le plus, ce doit bien être Giggs, tiens…

  7. J’ai bien aimé Star Wars VII personnellement.
    En soi, on espère pas le retour d’un sauveur, seulement celle d’un coach qui sait ce qu’il fait. Plus ça va, plus il est difficile de croire en van Gaal, qui n’a pas fait bouger le club d’un iota depuis 18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.