Napoli – Arsenal (2-0) La Gunners Académie prolapse ses notes

Baci Napolitanali

avantmatch

Sérénité totale, on est clairement moins dans la merde que les deux autres. Naples ne gagnera pas par trois buts d’écart. Dans le football, tout n’est pas possible. Voici la liste de ce qui est possible dans le football:

1) Marseille bat Dortmund
2) Marseille fait match nul contre Dortmund
3) Après s’être trompé d’aéroport, Higuain se trompe de camp
4) Szczesny marque un but de la tête sur corner à la 94ème alors que les Gunners perdent 4 à 1
5) De Laurentiis lance une OPA hostile sur Özil

Bien sûr beaucoup d’autres choses peuvent arriver dans le football, Wenger peut ne pas trouver la fermeture éclair de sa doudoune, Henry peut avoir une statue érigée en son honneur, bref, la liste serait trop longue. Mais une victoire de Naples par trois buts d’écart? Non. Ça serait comme dire qu’une équipe turque peut éliminer la Juve, ça n’existe pas.

 

compos

Napoli-retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

buts

73′ Armero centre depuis le couloir gauche, Higuain remet en retrait à Callejon qui la lui rend, puis l’argentin place un tir en pivot du gauche dans le petit filet opposé, 1-0

93′ Insigne met une balle lobée vicieuse en plein milieu de la surface, Koscielny fait semblant de jouer mais n’en fait rien, ça n’impressionne pas Callejon mais déstabilise complètement Szczesny qui cherche encore où est passé le ballon qui vient de lui passer par dessus. La défaite contre Birmingham ne leur a visiblement rien appris. 2-0

 

live

5′ Les deux équipes tentent d’attaquer n’importe comment et font une compétition de hors-jeux

9′ Première frappe nette du match, c’est Pandev et c’est bien capté par Szczesny

11′ Bonne interception de Mertesacker sur un centre de Higuain depuis la droite

12′ Triangulation Gibbs-Arteta-Koscielny en défense, c’est classe et ça met le tournis aux pisseux (oui ils jouent en jaune pisse)

13′ Les napolitains essaient des combinaisons mais ça passe pas, la défense des Gunners est concentrée et bien placée

16′ Les napolitains bénéficient d’un coup-franc intéressant à 20 mètres et font n’importe quoi avec, ça finit en touche pour Arsenal sans même qu’un Gunner touche la balle

18′ Belle passe d’Özil, contrôle de Giroud, qui n’est pas Özil, le ballon part donc calmement vers Cabral

20′ Armero entre dans la surface et centre, c’est dégagé par Mertesacker

20′ Armero obtient un corner

21′ Trois fautes des napolitains sur le contre, les trois fois l’arbitre laisse l’avantage. Ça craint pour les italiens

23′ Flamini décale Giroud, frappe sèche repoussée par Cabral

28′ Bonne intervention de Koscielny devant Pandev

31′ Frappe lointaine de Callejon, c’est par dessus

33′ Les Gunners s’amusent avec le ballon, mais ça avance pas. Mais c’est beau. Mais ça avance pas.

36′ Mertens est un gros blaireau doublé d’un mauvais comédien, il prend un jaune pour sa deuxième faute en deux minutes et sa tendance à confondre football et lutte greco-romaine

38′ Maggio est lancé sur l’aile droite, la sortie foireuse de Szczesny a le mérite de le gêner, et son centre-tir part dans les tribunes

40′ Mertens continue à faire le con, encore deux fautes d’anti-jeu et il devrait prendre le deuxième jaune

41′ Koscielny humilie tout le côté droit napolitain, en démarrant depuis sa surface il est arrêté irrégulièrement en terrain adverse par Dzemaili qui prend un jaune à son tour

44′ Szczesny essaie de corrompre Higuain en lui donnant le ballon, le gentil ex-madrilène le remet gentiment en sortie de but pour le rendre aux Gunners

 

———————————————————- MI-TEMPS ————————————————————

 

46′ La partie reprend en mode billard, personne ne semble décidé à jouer au foot. Naples semble compter sur Marseille. « Lol » comme on dit chez les jeunes

48′ Quel blaireau ce Mertens. J’aime vraiment pas sa tête de fouine

49′ Özil fait des tests pour calibrer son pied gauche. Là c’était trop à gauche

54′ Mini-attentat de Rosicky sur Behrami, pas de carton

58′ Armero entre dans la surface et tire sur Szczesny

59′ Centre de Maggio qui ne trouve personne

61′ Mertens tente à 30 mètres et l’expédie par dessus

62′ Callejon est bien lancé à l’entrée de la surface mais son tir passe à côté

Et ça nous fait 9 tirs dont 4 cadrés pour Naples, 3 dont 2 cadrés pour Arsenal

63′ Tacle de pute d’Arteta sur Behrami, cette fois le jaune est sorti

64′ Giroud met une petite tape sur l’épaule de Higuain. Sans doute un « merci »

67′ Trop de joie tue la joie, Giroud prend un jaune pour avoir trop discuté suite à un hors-jeu

67′ Encore un match trop pourri de Santi qui se fait remplacer par Ramsey

68′ Encore une frappe de loin, cette fois c’est Insigne, Szczesny se couche tranquillou

69′ Magnifique remise de Callejon pour Higuain qui aime bien faire plaisir à son public. C’est pas donné un ballon de Champions League, ça fait un beau cadeau de noël

71′ Double intervention de Szczesny dans la surface, de quoi dégoûter les napolitains

74′ Centre d’Armero au sol à l’entrée de la surface, une-deux Higuain-Callejon-Higuain, frappe en pivot de l’argentin dans le petit filet, 1-0

76′ Rhaaa putain Mikel tu savais qu’il fallait lever le pied…bref, Arteta débarque à fond dans le cul de Callejon le balançant à deux mètrres de haut, l’arbitre n’hésite pas à sortir le deuxième jaune, Arteta -> out

82′ Centre d’Armero qui longe le but mais il y a personne pour la mettre au fond, j’en laisse des traces dans le slip

84′ Fernandez et Ramsey se la jouent caillera de la téci, un petit jaune chacun et on respecte l’autorité de l’arbitre

88′ Fait chier ces statistiques en arabe sur Al-Jazeera, bien que je sois droitier, je sais lire que de gauche à droite. Tout le paradoxe du cerveau humain

93′ Oh bordel le but de cocu de Callejon, intervention foireuse de Koscielny, sortie ratée de Szczesny, et ça fait 2-0

94′ DELIVRANCE

 

match

Par rapport au match aller, on a retrouvé une équipe de Naples nettement plus vivante et plus joueuse. Rien à voir avec le cadavre qui s’est fait humilier dans le jeu à l’Emirates. Dans l’engagement aussi, l’équipe de Naples a été supérieure, les Gunners se reposant confortablement sur leur aisance technique et leur jeu de passes totalement stérile. Et sans marquer, on s’expose facilement aux mauvaises surprises. Par chance, la défense a tenu bon presque jusqu’au bout, ne laissant pas le temps aux italiens de marquer ce troisième but qui aurait pu éliminer des Gunners censés être au meilleur de leur forme. Si ça rejoue de façon aussi molle et suffisante, aucune chance de tenir en 8èmes, surtout au vu des grosses machines qui nous attendent étant donné qu’on n’obtient que la deuxième place. Avec Arsenal on sait jamais, ils sont aussi capables du meilleur, mais franchement je miserais pas grand chose sur une qualif au prochain tour.

J’espère sincèrement que la mollesse montrée ce soir était volontaire et dans l’intention de se garder pour samedi, parce que le match à City sera vicieux, et on risque de gravement se faire fister si on est pas prêts à se battre.

 

notes

Szczesny [2]  Faisait un bon match jusqu’à cette lamentable sortie qui m’a fait chier mou. C’est toi qui lave mes slips connard?

Jenkinson [2]  Heureusement que les centres d’Armero n’ont trouvé preneur qu’une seule fois.

Mertesacker [4]  A bien géré son job.

Koscielny [3]  Devait s’en tirer avec un 5 et le titre de dieu vivant. Perd deux points sur une seule action, à quelques secondes de la fin. Le mental Lolo, le mental…

Gibbs [3]  A globalement piné le Maggio qui se contentait de centrer à 50 mètres.

Flamini [5]  Aurait mérité d’être récompensé pour ses actions offensives. Impeccable devant la défense, bonne participation dans le jeu, la seule satisfaction de la soirée.

Arteta [2]  Je refuse de commenter sa connerie.

Rosicky [2]  Participe bien à l’animation du milieu, mais sans trouver vraiment de solution. Inutile.

74′ Monreal [4]  Est entré sur le terrain pour se défoncer, a parfaitement montré l’exemple de comment il fallait se battre dans ce match, mais a manqué de réussite. Et de temps.

Cazorla [1]  Est-ce que tu te sens seul sans Podolski? Est-ce qu’ils sont trop nombreux en face? Tu ne sais plus lever la tête? Tu préférerais jouer avec des grands joueurs à Barcelone?

68′ Ramsey [2]  Pour un mec qui rentre frais sur le terrain et aurait pu apporter du poids dans le jeu, il pourrait au moins garder son calme et éviter la provoc gratuite.

Özil [3]  A bien tenté quelques passes bien senties, mais quand il y a personne, il y a personne.

Giroud [3]  Manque encore de vitesse et de technique, mais a été le seul à au moins essayer, dans cette attaque qui s’est surtout fait remarquer par sa pauvreté.

 

Géranal Désarmé

Vous désirez suivre la Gunners Académie en tout temps? Bien. Nos installations sont ouvertes 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à:

La Gunners Académie
Facebook
Internet

Le Géranal est quant à lui toujours absent sur Twitter.

6 thoughts on “Napoli – Arsenal (2-0) La Gunners Académie prolapse ses notes

  1. Putain je le sentais mal en début de match. Une purge ce match !

    Bon après je vais pas tirer sur l’ambulance, mais ça me fait relativement flipper ces deux non-matchs consécutifs. Je te rejoins largement pour Monreal, un peu maladroit, mais il en veut, comme Rosicky (qui lui en veut toujours keuraveclédoits).

    Franchement on va enchainer deux matchs dur, dont un à l’extérieur qui va être hard.

    Je me demande si pour le match contre man city faudrait pas titulariser Monreal à la place de Gibbs, et mettre cazorla sur le banc. Et réassocier Ramsey avec Flamini.

  2. Assez de ton avis. Bon, Gibbs ne montre pas de signe de faiblesse, il fait son job assez correctement, mais c’est clair que Monreal doit être bien remonté, si Wenger veut assainir la concurrence il faudrait lui permettre de se lâcher un peu sur le terrain.

    Je pense que ce qu’il manque à Cazorla c’est quelqu’un qui démarre devant lui, à force de jouer trop bas et en retrait j’ai l’impression qu’il prend pas de plaisir et c’est tout son jeu qui en pâtit. Si le retour de Podolski n’y change rien j’ai bien peur que le banc soit la seule solution.

    Mais mieux vaut attendre samedi, je pense aussi qu’il y avait un peu de retenue de la part de Wenger, Arsenal était quasiment qualifié, le risque n’était pas énorme, et le match de City sera important. Si samedi on a toujours Cazorla et pas de Walcott, il faudra commencer à s’inquiéter.

  3. Walcott est le seul fixe à droite et Podolski le seul fixe à gauche. Cazorla, Özil et Rosicky sont interchangeables sur les deux ailes et en soutien de Giroud avec le système Wenger (d’où ma compo mélangée, vu qu’en cours de match ils se retrouvent souvent n’importe où). Donc l’entreé de Walcott à la place de n’importe lequel des trois n’a pas d’influences, les deux autres se partageant les postes à la guise du coach.

  4. moi je dit juste forza napoliiiiiiiiiiiiiii ,il faudra compter sur eux dans les années a venir, avec se publique ultra chaud le plus chaud en europe ,voir au monde !!!! voir naples jouer sa donne du bomme au coeur , cela change du championnat anglais avec le ciel toujour noir ,est les maillots pourit de cher pouris , vive naples

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.