PSG – ASSE (4-1): la Forez Académie livre ses fesses

Bon, en fait, ce n’est pas Gruger qui va l’écrire c’t’acad. Ce con d’sentimental est encore en position latérale de sécurité. Alors, voilà, ce sera du Herr Sphynx.

 

Le match résumé en une phrase : « Tire-moi par les cheveux, encore une fois »

Pourtant, franchement, on pouvait s’attendre à une défaite. Avant, on résistait bien à Paris, mais depuis plusieurs matchs, on se fait passer dessus à chaque fois. Pourtant, les médias ont pas mal balancé sur ce match, ils ont tout fait pour le vendre comme un duel au sommet. Le QSG contre un de ses challengers les plus réguliers. Le PSG qui a été impuissant contre le Real, vous comprenez ma bonne dame, ils sont prenables les Parisiens. Mais qu’importe que le PSG ait joué le Real peu avant. Les mecs ont un fond de banc gargantuesque, et surtout, ils sont habitués au haut niveau. Nous, moins. Mais Sainté revenait d’Ukraine, où les Verts on prolongé leur avenir en Ligue Europa. Bonne opération ! On était un peu insouciant du coup. On avait le sourire. Mais ça c’est fini. Quoique : j’finis par me demander s’il y a pas des joueurs qui aiment se faire rosser à Paris. En tout cas, y’en a un qui avait le sourire *spoiler*

Tenez, j’vous montre comment les Stéphanois ont du faire des étirements avant l’match :

 

Les 11 soumis pour ce match :

Un 4 – 2 – 3 – 1. Chouette !

Oh, Clerc et Assou-Ekotto titulaire ! Merde.

Bon, en vrai, c’était la merde un peu partout. Comme un symbole de ma litière.

 

Ce qu’il reste du match :

Au lieu de parler du match en lui-même (franchement, c’est violent), parlons de ce qu’il en émane. On a vu des Verts absolument impuissants. Impuissants. Déjà, niveau possession de balle, le PSG émarge à 70%. C’est énorme. Et encore, si cela avait été une tactique de repli pour contre-attaquer, on aurait pu être rassuré. Mais non. Sainté s’est surtout recroquevillé parce que le PSG l’a étouffé. Aucune possibilité d’aller de l’avant régulièrement, et de se donner de l’oxygène. Et c’est surtout Paris qui a géré. Qui a choisit quand reculer, quand nous laisser avancer et respirer, pour mieux nous faire reculer et nous enc… nous acculer à nouveau. Domination totale. Oui, ça ferait un bon titre de film. Et le pire, qui devient une habitude contre Paris : les ballons et les appels dans le dos de notre défense. Avec 30 ou 40m qui s’ouvrent devant les attaquants du PSG. Gruger n’a plus aucun slip propre.

Lorsque les Verts ont pu avancer, que s’est-il passé ? Bah on pouvait courir sur les ailes, mais c’était pour vite perdre le ballon ou pour faire des centres inutiles (aucun n’est arrivé à destination – absolument aucun). Sinon, Beric bonifiait les rares balles qu’il recevait, mais il était sans soutien, et toujours sous pression. Et y’avait Eysseric au centre, qui a eu le mérite d’être remuant et spontané dans le jeu. Et aussi de balancer un joli caramel qui aurait pu battre Trapp en début de match. C’aurait été beau. Mais c’est tout. Au niveau du jeu, on a limite été zéro. Lorsqu’on a voulu tenir le ballon, on ne pouvait le garder qu’une poignée de seconde, au niveau de la ligne médiane, au mieux. Niveau relance, on a balancé plusieurs fois des chiques devant, parce que le ballon était trop chaud. Bha les Parisiens récupéraient direc’, normal.

On a joué bien loin de nos valeurs en plus, parce que j’ai trouvé qu’on ne mordait ni dans le ballon, ni dans les mollets adverses. Merde, les gars, c’est Paris. Ils nous sont supérieurs, ok, mais dans ce cas, faut leur rentrer dans le lard un minimum. Galtier a évoqué de la fatigue. Mouaif. Possible. Mais je trouve qu’on a joué petits bras sur ce match, et ce dès la préparation du match.

 

Les buts :

Bon, avant de narrer les buts, je me mets en condition.

23ème : PSG 1 – ASSE 0

Dans le rond central, Di Maria transmet à Cavani qui en une touche remet à Verratti. Ça va trop vite pour les Verts. Malgré son contrôle trop long, le Ritale parvient à lancer Kurzawa. Ça va beaucoup trop vite pour Clerc, là. Mauvais placement + charrette au cul, mauvaise opération. Kurzawa file dans notre surface, grille la priorité à Clerc qui s’excuse de bousculer un peu son adversaire. Au duel, le latéral trompe Ruffier. Le ballon passe sous le bras du CRS, bien lent et maladroit sur ce coup. 1-0.

48ème : PSG 2 – ASSE 0

Bon, s’en prendre un en rentrant des vestiaires… C’est pas comme si c’était évitable. Les Parisiens dégagent alors qu’on était dans leurs 20 mètres. Perrin juge mal la trajectoire du ballon et se troue. Ibra hérite du ballon et file vers le but. Perrin le rattrape pour faire de la figuration. Au centre, Bayal semble emmerdé avec le marquage de Cavani. Il ne peut couper la trajectoire du centre, et l’Uruguayen bat Ruffier. 2-0. Un vrai but sanction.

Derrière, Paris part encore das notre dos et manque de planter une nouvelle fois le même but, mais cette fois Bayal touche le ballon et Cavani, surpris, se chie dessus.

67ème : PSG 3 – ASSE 0

Motta récupère un long ballon de sa défense au centre du terrain. Bon contrôle, passe à Verratti. Ce dernier fait sa spéciale : je récupère le ballon, je me donne de l’air sur le contrôle en mettant mon adversaire direct dans le vent, et je transmets à un coéquipier. Problème : la passe de Verratti est lumineuse, pour Cavani qui part dans le dos de Clerc. Cavani a l’intelligence de centrer pour Ibra alors que Ruffier s’était avancé. Le Suédois marque dans le but vide. 3-0, merci.

73ème : PSG 3 – ASSE 1

Monnet-Paquet à toute berzingue sur l’aile droite. Son centre poussif connaît le même sort que tous les autres : il est repoussé par un Parisien. Mais là, c’est un CSC bizarre. Le ballon arrive un peu vite sur Verratti aux 18 mètres, qui met son pied en opposition et trompe Trapp. 3-1, et c’est même pas nous qui marquons. Impuissance.

87ème : PSG 4 – ASSE 1

Verratti hérite du ballon à 15m de notre surface de réparation. D’un coup d’œil il voit l’appel de Lucas sur la gauche. Balle en cloche au dessus de notre défense et Clerc qui fait un saut de cabri inutile. Lucas place une tête sèche qui trompe Ruffier, pas inspiré et surtout mal placé. 4-1. Bon, on va demander l’addition, hein.

 

Les notes des soumis :

Ruffier 3/5 : Inconstant. Il a sorti le grand jeu à plusieurs reprises, mais on peut le voir comment étant fautif sur 2 buts. Il n’est pas au mieux une fois encore, la faute à son avenir en bleu ?

Clerc 0/5 : Non, merde, c’est plus possible. C’est triste, mais c’est vraiment la saison de trop pour lui. KTC, revient ! Mettez Malcuit en attendant, c’est l’avenir.

Bayal 2/5 : S’il a imposé son physique, les Parisiens étaient en fait insaisissables. Difficile de les marquer alors. Remplacé par Pogba (non noté), qui a adopté la même stratégie avec le même résultat.

Perrin 2/5 : Lorsqu’il n’est pas au-dessus on ne le reconnaît plus. Le capitaine est passé à côté de son match. A côté de son slip, il laisse partir Ibra au but dès l’entame de la seconde période. Les rageux en ont profité pour lui tomber dessus, et dire qu’il avait pas le niveau pour aller plus haut. Fermez bien vos gueules.

Assou-Ekotto 2/5 : Dire que le mec a été titulaire sur l’aile gauche avec Bale. Remplacé par… Ah non ? Bah dommage, on aurait bien aimé.

Lemoine 3/5 : c’était difficile, avec le milieu parisien il était condamné à courir après la chique. Sale soirée. Sa frappe captée en deux temps par Trapp était pas mal. Il est sorti fatigué et Pinheiro (non noté) a pu fouler la pelouse.

Diomandé 2/5 : comme pour Bayal et Pogba, imposer son physique ne marche pas toujours. Surtout si l’adversaire joue à une touche.

Eysseric 3/5 : plutôt un bon match de sa part. Il a tenté de faire remonter le bloc, mais aussi de contre-attaquer et de prendre les Parisiens de vitesse. Si sa frappe de la 20ème est cadrée, Trapp est battu. Il s’est beaucoup dépensé et a été remplacé par Bahebeck (non noté) qui a passé son putain de match à rire avec les Parisiens sur le terrain ! C’est un vrai manque de respect et de professionalisme, merde. C’est pas très intelligent non plus.

Monnet-Paquet 2/5 : il court et tente beaucoup mais il n’était pas très inspiré. Et souvent laissé seul. Assou, t’es où ?

Hamouma 1/5 : il est parfois agaçant dans sa façon de jouer, c’est dingue… Mais en plus, il a été amorphe. Son statut fait qu’il se la coule douce je trouve. Enervant.

Beric 4/5 : bah ouais. Pourquoi ? Parce qu’il a bonifié les ballons qu’il a eu à négocier. S’il en a perdu, c’est surtout parce qu’il était seul et que ses ailiers n’avaient pas suivi. Il a beaucoup subi mais il mouille le maillot et rempli le rôle qui lui est demandé.

 

Voilà. Les matchs contre le PSG se suivent et se ressemblent. Peut-être faudrait-il les aborder autrement. Cela dit, Galtier a garder une défense à 4, ce qui fait plaisir mais ce qui était aussi un choix pratique. Aussi, Galette a dit que ses joueurs étaient fatigué… Mouais… Mais lorsque Perrin et Verratti affirment que l’ASSE semblait fatiguée, on peut un peu plus y croire. Accident de parcours, donc. L’essentiel, c’était en Ukraine, il ne faut pas l’oublier. De ce côté-là, la saison continue et laisse encore présager de belles choses. Profitons-en !

J’vous laisse, je dois aller revoir le match contre le Dynamo Kiev, avec Blokhine qui se fait reprendre par Lopez. Epique !

 

La léchouille anale,

Herr Sphynx, pour Gruger

 

Herr Sphynx t’offre les images du match. Cadeau-sado.

Pas d’avis en face, pour l’instant. On s’en plaindra pas. Mais s’il doit tomber, ça sera chez la Porte de Saint-Cloud Académie.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

6 commentaires

  1. Bonne acad’ Herrrr Sphynx

    Malheureusement, que dire, c’était de la soumission, bizarrement, ça ne m’étonne pas, on a joué ce match un peu comme on jouait les derbys, il y’a quelques années: avec la peur au ventre.
    Mais je pense qu’ils ont sacrifié ce match au profit de l’Europe le jeudi d’avant.

    Et Bahebeck, mon dieu….Il croit réellement que c’est en blaguant avec ses potes parisiens qu’il pourra s’y imposer, bouge toi un peu rigolo ! Si t’es pas titulaire à Sainté, tu risqueras même de pas être pris en CFA a Paris….

    Verratti, on peut dire ce que l’on veut mais il est exceptionnel tout comme son compère italien à coté de lui, la véritable colonne vertebrale de cette équipe Quatari…

  2. J’aurais préféré que Verratti fête un minimum son but, et enlève son maillot pour l’échanger avec Beric qui n’est pas capable de la mettre au fond à 6m… à 3-1 ç’aurait été comique quand même !!

  3. J’ai pas compris l’attitude de ce tocard de Bahebeck, vu sa prestation il devrait comprendre qu’il va pas faire son trou au PSG tout de suite

  4. Je m’en fous de ce match. Mais totalement. Il ne sert à rien. Les matches importants, c’est Reims ce soir (gaffe à ne pas se faire peur, pour Halloween) et le derby le 8.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.