Salut c’est Rico. Alors vous êtes prêts pour cette seconde demie-finale ? Et ben c’est parti alors parlons tout de suite de :

PAYS-BAS – ARGENTINE

18h12 : Ce sont les néerlandais qui arrivent en premier en bus. En deuxième au stade. Enfin remarquez, Arjen Robben est néerlandais. Et même s’il est arrivé plus vite en courant, bon, ça change rien, ce sont donc bien les néerlandais qui arrivent en premier tout court au stade.

18h17 : Ah oui le match se déroulera à l’Arena Corinthians. « C’est bien de se sentir à la maison » déclare van Gaal en descendant du but.

18h22 : Arrivée des Argentins dans un bus blindé.

18h44 : Les deux équipes sont aux vestiaires. van Gaal quitte ses joueurs un instant et se dirige vers celui de l’Albiceleste, dont il se fait logiquement refuser l’entrée. Il insiste pourtant en demandant à pouvoir parler à Messi, « celui qu’il a enfanté avec sa couille droite » explique-t-il en baissant son paquet sous les regards médusés des vigiles. Qui restent ferme. Les vigiles, pas le paquet. Bref.

19h00 : Les équipes entrent sur le terrain pour s’échauffer. Carmina Burana résonne dans le stade pour accompagner celle de Louis van Gaal. Alejandro Sabella serre ses poings dans ses poches.

19h07 : Arjen Robben est resté au vestiaire. il court sur un tapis roulant pour ne surtout pas perdre sa moyenne. Dirk Kuyt court autour du stade.

19h12 : van Persie et Sneijder s’engueulent. Les deux veulent le même ballon pour s’échauffer.

19h14 : Gonzalo Higuain traîne déjà dans la surface de réparation néerlandaise et fixe Cillessen.

19h17 : van Gaal prie Cillessen de bien vouloir rentrer aux vestiaire. C’est Michel Vorm qui finira l’échauffement.

19h19 : Sneijder et van Persie se battent. Kluivert s’apprête à intervenir mais van Gaal lui barre la route. « C’était prévu lui » dit-il. En tribune Marc Wilmots prend des notes.

19h33 : Les équipes retournent au vestiaire pour la causerie.

19h37 : Lionel Messi est au téléphone avec Pepsi et boit sa copine pendant que Sabella s’embarque dans une tirade épique sur la fierté du peuple argentin. Ou c’est l’inverse. Pour Messi. Sabella ne s’embarque pas dans la fierté du peuple argentin sur une tirade épique…

19h39 : van Gaal fixe van Persie et Sneijder. Ils se prennent dans les bras l’un de l’autre en pleurant à chaude larme.

19h42 : « Non mais c’est bon, je viens, je marque et on s’en va ». Messi coupe la parole à son sélectionneur en pleine explication des derniers détails tactiques.

19h52 : Entrée des équipes sur la pelouse, et…

19h53 : Mais oui! Angel di Maria est titulaire. Sa jambee a encore une couleur bizarre, violacée, mais il est là ! Sa méthode de guérison à base de cellules souche semble avoir fonctionné !

19h58 : Le toss. Ce sont les Argentins qui vont engager.

20h00 : Cuneyt Cakir siffle un hors-jeu d’Higuain avant même le coup d’envoi.

20h03 : Premier ballon pour Di Maria qui est parti côté gauche. La balle lui arrive dans les pieds mais il ne parvient plus à courir. Sa jambe commence à enchaîner les jongles avec le ballon. Kuyt en profite pour lui piquer la balle.

20h07 : Ce n’est qu’au bout de 4 allers-retours sur son aile que Kuyt se décide à faire une passe vers un coéquiper. Et c’est Wijnaldum qui récupère le ballon. Pas pour longtemps. De Michelis lui tombe dessus. C’est un coup-franc bien placé à 20 mètres. Six joueurs néerlandais se précipitent pour prendre le ballon.

20h12 : van Gaal finit par siffler. La masse oranje se sépare. C’est Sneijder qui tire ce coup-franc. Sur la barre ! Alors que Romero n’avait pas bougé d’un iota.

20h14. Lionel Messi, Lionel Messi Lionel Messi Lionel Messi ! Lionel Messi Lionel Messi Lionel Messi Lionel Messi !!! Non il ne s’agit pas d’une percée solitaire du numéro 10 argentin, mais simplement de Christian Jean-Pierre qui s’est rayé.

20h17 : Lionel Messi dribble 4 fois Martins Indi parce que c’est rigolo. Ce qui l’est moins, c’est se prendre Vlaar en pleine tronche derrière. Coup-franc pour l’Argentine à 25 mètres.

20h18 : Hors-jeu d’Higuain. La balle est rendue aux Néerlandais.

20h21 : Nouvelle attaque argentine partie du côté droit avec Zabaletta en relais avec Mascherano puis Perez avant de centreeeeeeer… Higuain est hors-jeu. C’est net.

20h24 : Tranquille depuis une dizaine de minutes, Romero s’ennuie fermement alors que toute son équipe assiège le camp oranje. Il reçoit un texto de l’AS Monaco l’informant que suites aux dernières évolutions du mercato, il est désormais 6eme gardien derrière Victor Valdès. Furieux, le portier argentin est à deux doigt d’appeler son agent, mais réalise en fin de sms qu’il a obtenu une revalorisation salariale « pour le dérangement ».

20h27 : Les Pays-Bas souffrent et van Gaal ne daigne pas les recadrer. Enfoncé dans son fauteuil, il écoute attentivement Kluivert qui lui explique calmement que l’équipe « devrait en encaisser 2 ou 3 avant la mi-temps. Louis note tout dans son petit calepin, en restant totalement stoïque.

20h29 : Grosse transversale de Biglia à destination de Di Maria qui récupère le ballon, « petit-ponte » Kuyt et et et… ne centre pas, mais se retrouve contraint par sa jambe à sauter à cloche pied autour du piquet de corner.

20h30 : Sabella demande à un de ses adjoints d’aller trouver dans quelle buvette du stade s’est posé Lavezzi pour le ramener ici et le faire s’échauffer.

20h32 : « Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi Messi ». Oui monsieur Jean-Pierre, Lionel Messi a contrôlé un ballon sur une touche.

20h36 : Les Néerlandais sont littéralement acculés dans leur camp. Les Argentins eux produisent un jeu léché mais ne parviennent pas à trouver les filets, la faute un Higuain toujours hors-jeu. C’est finalement Perez qui pour la première fois de la rencontre a la présence d’esprit de rentrer dans la surface, attraper Gonzalo par la manche et le sortir des 16 mètres.

20h37 : Higuain hyper-ventile et se roule à terre. Pris de panique, Angel Di Maria voit sa jambe prendre feu. Heureusement les pompiers présents non loin du joueur déboulent avec des extincteurs. Miracle la peau est intacte. Angel refuse de quitter le terrain malgré les supplications de son entraîneur. Gonzalo a fini par se calmer et à s’habituer à « ce nouveau monde ».

20h39 : Robben enfin se signale par une première accélération et quelle accélération, il dépose Di Maria, Mascherano, Rojo et De Michelis en quelques foulées, mais le drame se produit, son pneu éclate, sortie de route par dessus les panneaux pubs. Le stade retient son souffle. Arjen se relève et demande un passage au stand pour changer sa chaussure.

20h42 : Perte de balle idiote des Neerlandais dans leur camp sur une mauvaise relance de De Vrij et c’est Di Maria qui en profite. C’est sans compter sur Nigel de Jong qui se précipite Les deux pieds en avant bien décollés du sol pour faucher le joueur du Real. L’impact est terrible et Nigel se tord de douleur. Fracture ouverte ! La jambe de Di Maria s’était changé en pierre !

20h43 : De Jong est évacué sur civière. La jambe de Di Maria est revenue à la normale.

20h44 : van Gaal se refuse à tout changement, parce que ce n’était pas prévu. Marc Wilmots applaudit.

20h46 : GOGOGOGOGOGOGOAAAAAAAAAAAAAAAAAL !!! L’Argentine ouvre le score. Messi ! Enfin ! Lancé par Di Maria en profondeur, le quadruple ballon d’or a successivement évité un tacle de De Vrij, est passé entre les jambes de Vlaar avant d’éliminer Marins Indi d’un grand point avant de finalement battre Cillessen d’une balle piquée alors que le portier sortait à sa rencontre. Facile.

20h49 : C’est la mi-temps au stade et les deux équipes retournent aux vestiaires.

22h52 : Louis Van Gaal exhibe Robert, Heinrich et Johan III, les trois euh disons parties de son service trois pièces, en expliquant à ses joueurs qu’en cas de défaite, il les bifflera jusqu’à ce que mort s’en suive. Arjen Robben tombe avant d’expliquer que c’est de la faute de Vlaar. Sneijder et Van Persie commencent à se foutre sur la gueule.

22h54 : Johan Cruijff en personne pénètre le vestiaire néerlandais. Instantanément, tout le monde s’incline et Johan III vient se placer sur l’épaule de son idole. Le roi Johan donne ses consignes pour la deuxième mi-temps, à base de permutations et de mouvement. Curieusement, cette fois, Marc Wilmots n’a rien noté.

22h56 : D’humeur badine, Demichelis tente de lancer dans le vestiaire : « lève la jambe, voilà que ça rentre, lève la cuisse, cuisse, cuisse… ». Vexée, la jambe de Di Maria vient lui coller une paire de baffes.

22h57 : Alejandro Sabella récupère enfin Ezequiel Lavezzi, avec 4 grammes sous chaque bras. Considérant que c’est son état normal, le coach argentin l’envoie s’échauffer.

23h00 : Messi donne le coup d’envoi en passant la balle à Messi. Huitième changement de caleçon pour CJP.

23h04 : Johan Cruijff vient demander à Van Gaal si c’est normal que les Néerlandais soient seulement dix sur la pelouse. Gêné, l’ancien coach du Bayern se prépare à faire entrer De Guzman. Cruijff se prend la tête à deux mains.

23h07 : Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi…

23h08 : … Messi, Messi, Messi qui est en train de refaire superbement son lacet.

23h09 : C’est chiant, hein ? Bon bah coupez le son de votre TV ce soir et allez sur Sportdub. Non mais.

23h12 : Sneijder fait une passe à Van Persie.

23h13 : Rectificatif : Sneijder a envoyé un obus dans les cojones de Van Persie. Arsène Wenger lance une ola dans le stade.

23h15 : Kuyt entame son 58e aller-retour dans son couloir. Vexé, Lionel Messi vient le tacler des deux pieds à hauteur d’épaule. M. Cakir ne peut pas siffler faute, il a reçu des directives très précises à propos de Messi.

23h18 : Débordement de Robben. Sachant que quoiqu’il arrive, il ne donnera pas son ballon, quatre Argentins viennent l’enfermer. Touche. Dans la surface, Van Persie et Sneijder font un bras de fer.

23h20 : Un regard assassin de Van Gaal et Cruijff plus tard, Van Persie et Sneijder se serrent la main. Marc Wilmots se demande si ce n’est pas de la magie.

23h25 : Pénalty pour les Hollandais ! Tout le monde est monté dans la surface argentine sur un corner. Higuain, resté en pointe à l’entrée de sa surface, est signalé hors-jeu sur le dégagement. M. Cakir, ne sachant pas quoi faire dans cette situation, accorde un pénalty indirect aux Bataves.

23h26 : Dirk Kuyt se dévoue pour faire le décalage. Van Persie et Sneijder sont trop occupés à se taper dessus pour savoir qui va tirer, c’est donc Robben qui s’en charge. Romero, n’ayant pas eu de pénalty à arrêter en club depuis qu’il est à l’AS Monaco, est crucifié (1-1).

23h30 : Long ballon de De Vrij vers Robben. Celui-ci déborde Di Maria, Demichelis, Rojo et Biglia mais, pris par son élan, s’écrase contre la caméra derrière la ligne de sortie de but.

23h32 : Alors que Robben et le réalisateur échangent quelques mots sur un ton peu amène, Messi part en contre, réalise un 1-2 avec la jambe de Di Maria qui s’est libérée de tout marquage, avant de frapper dans le soupirail de Cillessen (2-1).

23h34 : Sur l’engagement, Robben se précipite dans la surface argentine pour y plonger. Prévenants, tous les Argentins avaient évacué les lieux. Carton jaune pour le Néerlandais.

23h35 : Romero vient demander à la jambe de Di Maria de dégager à sa place, ne se souvenant plus de ce qu’il fallait faire.

23h38 : Van Persie contrôle et s’ouvre le chemin du but. Sneijder vient lui chiper le ballon avant de tirer sur la transversale. Les deux joueurs en viennent aux mains.

23h40 : Pendant ce temps, Ezequiel Lavezzi est en PLS dans un coin du terrain. Personne n’est surpris.

23h43 : Perdu pour perdu, Van Gaal sort Cillessen pour faire entrer Huntelaar.

23h44 : Après que Huntelaar manque son contrôle, Di Maria récupère le ballon et lance superbement sa jambe en profondeur, laquelle marque dans le but vide (3-1).

23h45 : Du côté des officiels, c’est la panique. On ne sait pas à qui accorder ce but. Les Néerlandais se consolent en se disant qu’au moins cette fois, ils ne perdront pas en finale.

23h46 : M. Cakir siffle la fin du match. L’Argentine se qualifie et retrouvera l’Allemagne en finale pour le Germanico. Les Pays-Bas affronteront eux les locaux (non, pas les enfants du nouveau coach de l’OM) pour la troisième place.

23h49 : Angel Di Maria se rend aux stands pour se faire revisser sa jambe.

00h30 : Lionel Messi s’endort. Il rêvera de Lionel Messi, des dribbles de Lionel Messi et de Lionel Messi soulevant la Coupe du Monde.

00h35 : Tous les Brésiliens implorent Dieu pour que l’Argentine ne gagne pas la Coupe du Monde. Mais Zinédine Zidane répond qu’il s’en fout, tant que la Coupe du Monde 2022 se joue au Qatar.

1 thought on “Rico di Mecouilles a vu Argentine- Pays Bas

  1. Très bon. Mais c’est à cause de cette couille de cristal et ses promesses salivantes qu’on s’est laissé tenter de regarder cette purge, enfoiré!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.