Romain Canuti (So Foot) répond au questionnaire proustballe

Romain est heureux dans ce canaproust.

Le comité vous l’avait annoncé début novembre, la grande découverte des acteurs du média football est en marche, en Proust.

Le même questionnaire, élaboré à partir de celui de Proust, et en partie avec votre aide sur le forum (enfin, ce sont surtout les gros membres qui se sont tapé le boulot…), a été envoyé à pléthore de journalistes, agents, joueurs, dirigeants.

Pour le moment, ce qui est normal en ces temps de ‘personal branding’, beaucoup de journalistes ont répondu. Et un agent (on vous laisse deviner lequel).

Comme un symbole, ce sont Vincent Duluc et Daniel Riolo qui inauguraient cette nouvelle rubrique suivis de Philippe Auclair du Professeur B(u)RP, de Bernard Lions,de Thibault Lécuyer des Cahiers du football puis de Francis Van, notre consultant vedette à Horsjeu.net suivi de David Astorga, de Nicolas Puiravau (football365), de chezlesgirondins.com de Stéphane Kohler, de Thomas Pitrel (sofoot), d’Arnaud Ramsay (france soir) d’Alexis Bernard (le10sport.com), de Pierre Orlac’h (chronofoot.com) c’est aujourd’hui au tour de Romain Canuti de s’allonger sur le canaproust.

Là aussi, pas de wikibio, mais bon, on ne se laisse pas abattre, on a demandé à Romain de faire une autobiographie rapide et voici ce que cela donne :

A la base, je suis un mec de la com’. Sauf que j’ai fait mon master dans une école de journalisme, me disant que sur un malentendu, j’aurais plus d’offres d’emploi. Gagné, je me suis retrouvé six mois à So Foot. Mais je voulais faire la com’ du mag (j’avais proposé à Franck Annese de jouer la carte de l’attaque frontale à FF en s’autoproclamant « Le Coran du football ». Il m’a dit, sois gentil, fais des short-cuts d’abord).

Je n’avais donc aucune formation et surtout aucune envie d’écrire. Juste des idées, des vannes. Petit à petit, je me suis pris au jeu, à l’ambiance de la boîte. Si tant est que de retour à Marseille au service communication d’un établissement public (un truc bien politique) j’ai craqué et je me suis dit qu’en fait, je voulais vraiment faire du journalisme, comme ces connards que j’ai croisé à l’école et qui ont un égo gros comme, enfin un gros égo.

Pendant deux ans, tout en continuant à So Foot, j’ai donc tapé à toutes les portes marseillaises, pour apprendre, voir ce qui me plaisait le plus. De la radio, du Hockey pour L’Equipe mais surtout de la chronique chez OMtv … où je me suis fait virer au bout d’un mois, étant considéré comme trop dangereux pour la bonne parole du club.

Un sacré fait d’armes au final car c’est mon crédo : m’adresser à tous les supporters marseillais qui ne sont pas cons. Qui savent que l’époque Tapie, c’était pas net, que Thiriez n’en veut pas personnellement à la ville et que ce qui est écrit dans les médias qui sont dépendants du club, c’est loin d’être vrai.

Merci Romain. Maintenant, passons au questionnaire.

 

1. Le principal trait de votre caractère dans votre travail ?

Avoir des idées, pleins d’idées.

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un journaliste sportif et celle que vous préférez chez une journaliste sportive ?

J’adore ceux qui balancent du off. Qui comprennent que ça sert à rien d’être « dans le secret des dieux ». Preuve qu’ils ne prennent pas leurs lecteurs pour « cette populace qui ne pourrait pas comprendre les dessous d’une telle décision ». Si quand tu lis, t’apprends quelque chose, généralement ça va.

Concernant les femmes, Saccomano m’a dit un jour à propos de Francesca Antoniotti, « elle est proche des footballeurs donc elle a de vraies infos ». C’est peut-être moche de voir les choses comme ça, mais en attendant, si elle balance des trucs, les mecs ne vont pas lui faire la gueule trop longtemps.

3. Votre principal défaut dans l’exercice de votre métier ?

dans l’écriture ?

Les fautes d’orthographes (Florian Sanchez, SR et rédac chef du site de sofoot me déteste en partie à cause de ça).

Sinon, j’ai pleins de théories incompréhensibles pour beaucoup (certaines se vérifient, heureusement, parce que sinon je serais coupé du deuxième rédac chef du site, Pierre Maturana)

4. votre rêve de bonheur footballistique ?

Suivre Bastia (et ses dirigeants surtout) en Coupe d’Europe

5. Quel serait votre plus grand malheur de journaliste sportif ?

Devoir faire des lotofoots ou des rapidos de visu. Avec Lily Allen, là, vraiment, ça ne serait pas de chance.

6. Quel serait votre plus grand malheur de supporter ?

Faut être honnête, si je supporte ma petite équipe dans mon coin. Que du jour au lendemain, ils se mettent à flamber et que tout le monde se l’accapare, ça ferait bien chier.

7. Le pays où vous désireriez évoluer ?

Je suis très bien à Marseille. Des gens incroyables, des discours qui le sont encore plus.

8. Peut-on supporter plus d’un club ?

Plus d’un club, on sort du supportérisme, ce qui me va parfaitement. J’aime bien m’intéresser à une équipe dont je n’ai aucune attache, mais dont j’aime juste un principe de jeu ou même un détail. Manchester City avec Yaya Touré en 10, ça me branche. Alors que je me touche sur Arsenal depuis que j’ai 15 ans.

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?

J’ai chanté plus d’une fois la chanson de Ravanelli en virage

10. Vos journalistes sportifs favoris en prose?

Ma vraie idole, c’était C.Champy, présentateur d’OMtv il y a 7-8 ans. Sinon, les tests du trio A.Gonzalez – T.Bohbot – O.Aumard me font quand même bien marrer. Les portraits de Becali et Moulin par Steph Régy sont énormes. Au quotidien, j’aime bien comment Degorre parle du PSG. Comme j’aime bien la manière avec laquelle H.Foxonet, R.Raymond et H.Penot traitent l’OM.

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.

Pat Vieira forever

12. Vos héros de fiction footballistique favoris ?

On le dit pas assez, mais c’est Julian Ross qui se tape la meilleure meuf d’Olive et Tom. C’est pas ça la finalité ? Parce qu’Olivier Atton, il aurait joué au RC Lens, il se serait fait la vieille avec son megaphone. Et ça, c’est moche.

13. Votre (joueur) artiste favori ?

Samir Nasri quand même, merde et Ibra, évidemment.

14. Vos héros footballistiques actuels ?

J’aimerais beaucoup que Sneijder et Eto’o soient considérés comme une équipe à part entière.

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?

Le match à Auxerre, où les marseillais se sentent volés, oubliant ce qui s’est passé au Vélodrome depuis le début de saison

16. Vos noms favoris de joueurs ?

Ekoko. Ma première (et unique) itw concept d’ailleurs.

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?

Les chefs de supporters qui se font passer pour des hommes du peuple alors qu’ils s’en mettent pleins les poches.

18. Le cas de dopage qui vous fascine / intéresse le plus ?

Bah l’Espagne. Mais chut, c’est clean, le toque, tout ça tout ça.

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?

Le football mixte. C’est courageux, c’est comme ça que l’on va faire avancer les choses. Oui, ben Bafé Gomis, c’est un bon exemple.

20. Où et comment aimeriez vous exercer votre métier pour la dernière fois ?

Dans longtemps, très longtemps. Je veux finir comme tous les mecs de ce métier : à faire double recettes entre ma retraite calculée sur mes dix dernières années et des piges que je me fais payer en consultant via ma société individuelle. Comment ça vous voulez des noms ? Vous savez, ça ne s’arrête pas qu’au milieu du foot.

21. État présent de votre esprit professionnel ?

25 ans, dans les temps.

22. Votre statistique préférée ?

Si on fait un championnat de France qui démarre le jour où Bandao signe à l’OM jusqu’à aujourd’hui, Marseille serait largement premier.

22. Faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?

Les fautes d’arbitrage. Si t’es vraiment bon, tu passes outre.

23. Votre devise et votre devise de club préférées ?

Football, culture, société (tout pareil que le So Foot Club. De sacrés charlots sur le terrain soit dit en passant)

24. Si votre média était une équipe, quel poste occuperiez-vous ?

On va pas se mentir, je serais latéral. Mais je serais titulaire, même si certains dans l’équipe doivent se demander comment. Ce qui est beau, c’est que je suis même pas le fils du coach. Je le vois bien que ça le fait chier quand il me coche sur la feuille de match.

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?

La mitraillette de Boghossian à la Samp. A chaque but, même ceux de raccroc, ça me faisait quand même marrer.

26. Quel est votre stade préféré ?

Furiani, c’est quand même quelque chose. J’aime bien le Parc des Princes aussi.

27. Votre occupation préférée en dehors du foot ?

Tenir à jour un Itunes de pro.

28. Votre CSC préféré ?

Escobar à la coupe du monde 94. Je l’avais vu en direct et, petit, je m’étais dit que c’était pas grave, qu’il pouvait se rattraper.

29. Si vous n’étiez pas journaliste, dans quel corps officieriez-vous ?

Dans la communication. Parce que comme tous les connards qui ont lu 99F quand ils étaient en Terminale, je voulais être un mec de la pub, un créatif.

Conclusion…

à qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ?

A pascal praud. Juste pour voir si chacune de ses réponses sent vraiment les années 70 ou si c’est une impression. Ou alors à Thierry Muratelle de La Provence. En fait, j’aimerais surtout voir sa réponse à la question : « n’est-ce pas trop dur d’être ami avec le directeur sportif du club que l’on suit au quotidien ? » Ah elle n’pas dans le questionnaire ? Dommage.

20 thoughts on “Romain Canuti (So Foot) répond au questionnaire proustballe

  1. Plutôt cool.
    Pour la 29, je pense qu’il confond « être un créatif » et « prendre de la coke » mais c’est juste une question de formulation…

  2. Ouais j’aime bien aussi. Moins barré que l’autre SoFooteux, mais speed quand même et bon esprit.

  3. Comme quoi y’a aussi des mecs bien cool chez SoFoot, même si on s’en doutait. On aurait limite envie qu’il nous parle un peu plus de la 17.

  4. Ah j’aime bien ! Ca cherche pas à faire marrer mais c’est agréable à lire et y a du bon dossier ! Un vrai footeux bon esprit.

  5. Pas mal, mais pas assez « so foot corporate »..
    >> Réponse 17:
    Les oreilles de Tonini ont sifflés ou bien..?

  6. Pour la 17, j’aurais plus regardé du côté des MTP.

    Bien joué aussi pour Christophe Champy !

    Sinon, je me demande si Thierry Muratelle a eu le questionnaire…

  7. Très bon! Pour la 17: pas la peine de faire de la discrimination, ils sont tous concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.