Sara Carbonero peut se rhabiller

Mais qu’est-ce qui nous arrive…

Le journalisme d’investigation équatorien va au fond des choses, en témoignent ces images de cette journaliste ne demandant rien d’autre qu’un autographanal à ce joueur de football franchement gêné. Sans doute la pression du public. Une bien belle leçon pour ses collaboratrices européennes.

 

21 thoughts on “Sara Carbonero peut se rhabiller

  1. 1/ Paganelli a encore du boulot
    2/ N’est pas Isabelle Moreau qui veut
    3/ Rhinit, on t’a vu derrière le cul de la demoiselle.
    4/ C’est pas un pute, elle porte quand même un string. Elle aurait pu ne rien porter du tout.
    5/ Elle a son étiquette qui dépasse dans le dos, franchement, ça fait grosse tâche.
    6/ Le journalisme sportif a de beaux jours devant lui.

  2. Encore un Pedretti, je vois pas d’autre explication.

    Chulo l’aurait amener dans le vestiaire pour signer avec ses copaings en bon capitaine qu’il est :)

  3. c’est normal que les 2 protagonistes bombent le torse?
    Et le leger grattage de gesticule à la 19eme secondes

  4. Il fut un temps pas si lointain elle n’aurait jamais osé faire ça.

    Avec un vestiaire reiziger cocu kluivert pitu abelardo, elle fini la journée en rampant la grande…

  5. en tout cas, elle sait comment se mettre les supporters dans la poche !

    et le gars en blanc derrière il est vraiment glauque

  6. Sans haine aucune, elle est pas loin de mériter un stage de rééducation au Pakistan…

  7. La pudeur est sauve : elle eu moins ne couche pas avec les joueurs pour obtenir une interview exclusive.

  8. J’aime bien le photographe, placé en embusacde juste derrière la nana, attent le moment fatidique pour shooter en rafale le cul de la demoiselle pas farouche. Du journalisme d’investigation impeccable.

  9. Et merci au cameraman qui trouve le moyen de zoomer sur sa nuque au moment le plus intéressant, du travail de pro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.