SCO Angers – Créteil (3-0), la SCO Académie ne se souvient plus du match mais livre quand même ses notes

Salut les pines d’huîtres,

Vous allez bien ? (Je me fous de savoir comment vous allez, mais ça fait toujours plaisir il paraît)

On se retrouve à nouveau un vendredi soir, puisque BeIn s’obstine à diffuser Brest, Troyes ou Nançy en décalé, ce qui me fait bien chier. Invité chez des amis à l’apéro, votre académicien préféré, avec sa conscience professionnelle, arrive quand même à regarder le match via un streaming pourri trouvé chez l’ami en question, et à en publier une analyse pertinente. Mais la durée et le contenu de l’apéro, équivalents à celle d’une 3e mi-temps, ont quelque peu altéré mes souvenirs du match. Vous aurez donc droit à une académie plus légère (ça tombe bien, vos femmes m’ont dit que vous étiez au régime) et certainement ponctuée de quelques inexactitudes, dont je m’excuse à l’avance.

 

Proverbe du jour:

Pas cette fois non, j’ai mal à la tête.

 

Avant-match:

Le SCO, qui reste sur deux soirées qui font mal au cul (défaites à Laval et Niort) et une soirée frustrante (nul contre Auxerre), comme un symbole de la vie sexuelle de GM n°2 (pour plus d’infos, cliquez ici), et qui se retrouve à une piètre 8e place, accueille Créteil, 12e à 1 point du SCO. Match à priori peu emballant donc, sauf que Créteil est l’équipe qui marque le plus, juste devant le SCO. On espère donc voir des buts, et surtout pour Angers.

 

La composition:

Compo SCO USCL

Angoula de retour de blessure, Manceau retrouve l’entrejeu au coté de Frikeche. Pour le reste c’est du classique, Blayac est préféré à Clémence (en attendant le retour d’Ayari).

Sur le banc on retrouve Letellier (g), Pessalli, Diers, N’Gosso et Clémence (3 milieux et 1 attaquant).

 

Le match:

Un début de match difficile, les portugays imposent leur tempo et se montrent les plus dangereux, et dès la 10e minute, mon slip est déjà hors d’usage.

Dans la série "Ma femme me trompe et ça commence à se voir", Ludovic Butelle.
Dans la série « Ma femme me trompe et ça commence à se voir », Ludovic Butelle.

Heureusement pour nous, la réaction angevine ne se fera pas attendre: Boufal, servi par Camara a l’entrée de la surface, place une frappe qui vient mourir dans le soupirail gauche du gardien banlieusard. 1-0, on s’en sort bien, mais mon calecon est maintenant tâché des 2 cotés, et j’en ai pas de rechange. Sale soirée en perspective.

Cyrille Merville préfère la prendre bien au fond mvoyez.
Cyrille Merville la préfère bien au fond lui.

Ce but change clairement la physionomie de la rencontre : on contrôle le match, on a des intentions, mais ce sont les visiteurs qui ont les occas’. Et juste avant la mi-temps, sur une énième analité de notre défense, mon caleçon se voit gratifié de deux magnifiques souillures consécutives, et d’un repos de 15 minutes bien mérité.

Ludovic, passion montants.
Ludovic, passion montants.

Au retour des vestiaires, les angevins font ce qu’ils savent faire de mieux: le contre. Et ce sont eux qui se procurent les plus belles occasions: une frappe de Boufal, une frappe de Manceau, une fr… non rien, signé Blayac.

Blayac, 3 en Finition sur le prochain opus de Football Manager
Blayac, attaquant et 3 en Finition sur le prochain opus de Football Manager

Quelques minutes après cette occasion, Blayac cèdera sa place à N’Gosso, ce qui occasionnera un passage en 4-3-3 avec Kodjia comme seul pointe, et une assise défensive plus importante avec N’Gosso placé devant la défense. Ce qui n’empêchera pas les occasions d’arriver, avec 2 frappes de Boufal coté angevin, et 1 ciseau signé Lesage coté neuf-quatre.

Et puis arrive le dernier 1/4 d’heure. Kodjia, lancé coté droit, inscrit certainement l’un des plus beaux buts de la saison. Je vous laisse découvrir.

La Coupe du Monde de slalom fait maintenant escale à Jean Bouin.
La Coupe du Monde de slalom fait maintenant escale à Jean Bouin.

A peine le temps de voir Boufal se faire ovationner lors de son remplacement par Pessalli que Kodjia remet le couvert et tapisse définitivement l’avant de mon caleçon.

Cyrille a eu tort d'oublier la vaseline.
Cyrille a eu tort d’oublier la vaseline.

3-0, match plié, on peut boire tranquille tout en applaudissant la sortie du double buteur. Sauf que j’ai tellement picolé que je me souvenais même plus du score et des buteurs le lendemain. Putain j’ai honte.

NB: Je remercie mes 2 collègues qui ont participé à la rédaction de l’acad’, en me fournissant quelques détails supplémentaires (si j’avais été tout seul, vous auriez eu simplement les buts.).

 

Les notes:

Butelle (4/5): Et 5/5 pour ses poteaux.

Angoula (3/5): Et la défense ?

Guillon et Thomas (3/5): Vous me devez un caleçon les gars.

Bouka Moutou (4/5): Là je dis oui.

Frikeche et Manceau (4/5): Dieu que vous êtes beaux.

Camara (4/5): Dès qu’il donne le ballon, ça va mieux.

Boufal (5/5): Epouse-moi.

Kodjia (5/5): OUI ! OUI ! OUI ! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Blayac (1/5): Ah bah en fait non. Remplacé par N’Gosso (4/5): Ca fait maintenant 5 milieux défensifs de haut niveau, pour 2 places. Oui, on est un peu cons.

Le coach (5/5): Belle compo, belle tactique, belle chatte.

Les adversaires (3/5): Toujours un plaisir de revoir JM Lesage.

 

Le classement:

 

En embuscade, et on parle pas de boisson.
En embuscade, et on parle pas de boisson.

Prochain match en déplacement au Havre, placé juste derrière nous. S’ils ont encore la malédiction du nouveau stade, ça devrait aller; sinon on serrera les fesses et on prévoira un gros stock de caleçons.

Je vous mets pas les images du match, je vous ai déjà tout giffé (ou presque). Si vous êtes pas content, tout est sur Youtube et Dailymotion.

Si tu souhaites débattre, me balancer des mots doux ou des noms d’oiseaux, c’est par ici . Et si tu veux proposer une idée, rejoindre la SCO Académie ou autre, c’est à l’adresse suivante: abidal.lector@gmail.com 

Bises an(al)gevines,

Cyril Téhétéro

 

2 thoughts on “SCO Angers – Créteil (3-0), la SCO Académie ne se souvient plus du match mais livre quand même ses notes

  1. Il est vrai que ça nous permettrait d’aller visiter la Yaute la saison prochaine. Mais bon, on envisage quand même l’échelon supérieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.