C’est sans doute une des images fortes de ce week-end, un écran splité pour suivre le football et la F1… C’est une autre culture, dirons-nous. En attendant, pendant que les Canadiens se prenaient de la flotte en ne voyant aucun dépassement, Marcio Araujo s’appliquait pour caler la gonfle dans la lucarne de son gardien, offrant un but à l’Internacional.

11 thoughts on “Un bien beau CSC

  1. Aucun dépassement au Canada ? Des dizaines oui ! Le plus beau grand prix depuis quelques années ^^

  2. son collegue bronze tranquillement sur le terrain tellement il est sur qu’il la mettra pleine lucarne !

  3. Ils font la célébration la plus ridicule du monde quand même, au cas où ils seraient pas capable d’en mettre un tous seuls.

    @Savana Beach: Tu parles bien de Régis Hamilton?

  4. Du coup parler de Marc Vivien pour le blanc à terre aurait pu faire une vanne justifiée cette fois mais je ne veux surtout pas remuer le couteau dans la plaie.

  5. Bien vu luliano, encore un but pris parcequ’il a fallu suppléer un connard de coéquipier qui faisait le mort suite certainement au fait qu’un adversaire lui ait touché un doigt subrepticement.

  6. Je comprend pas pourquoi le 9 célèbre le but puisque c’est quand même lui qui a failli empêcher l’artiste de marquer.
    Quel profiteur ce néné.

  7. Obligé de foutre un csc quand les adversaires n’étaient pas foutu de marquer malgré les 3 joueurs snipés des tribunes… Rhaaa, le foot sudaméricain…

  8. @ Jean2makouille, c’est beau de voire des gens risquer leur vie pour nettoyer la piste de course…
    En même temps, d’après Darwin, il méritait de mourir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.