NÎMES – ASSE (1-1, tab 5-3) : LA FOREZ ACADÉMIE N’A PLUS DE PQ

Dégueulasse. Un match anal au possible. Une vrai purge. Les Verts nous ont ramené en 2017, sans DeLorean. Un exploit en soit.

 

La Coupe de Ligue, c’est la chienlit pour nous depuis la victoire en 2013. On se foire dans les grandes largeurs très tôt dans cette compétition, à croire que la Coupe Moustache nous a maudit dès qu’on l’a touché. Cette année, Gasset et plusieurs joueurs ont évoqué l’envie de gagner un titre avec Sainté. Bah ça nous laisse la Coupe de France.

 

D’ailleurs, le match en une phrase : une belle diarrhée, ça donne un calendrier allégé !

Et oui, en plus, mon belet, on a des grosses semaines (NON), ça va bien nous l’alléger not’ calendrier, voui ! Et les séances d’entraînements – thalasso à 15 joueurs. Même les p’tits ateliers chicha étaient un peu trop dur physiquement. Là, on sera plus tranquille.

 

 

Allez, le onze anal de ce match anal, ça donnait ça :

Un onzinédi

KMP en latéral, on aurait tendance à aimer ça, ça reste une bonne rustine. Saliba en titulaire, c’est bieng, on veut le voir gagner en expérience, le matru ! Diousse et Nordin alignés d’entrée, l’occasion pour eux de montrer qu’ils en veulent et qu’ils sont plus que des solutions de remplacement. Hamouma dans l’axe, les clés en main. Beric en pointe, c’est bien de lui dégourdir les jambes. Surtout, un pivot devait forcément être utile pour un onze remanié qui manque de tauliers pour l’animation.

 

1ère MI-TEMPS

 

Ça, c’est la version bisounours. En vrai, on sait que la 1ère mi-temps des Verts nous a ramené > en 2017 < (âmes sensibles…).

 

D’entrée, la Ruff doit s’employer et Diousse se prend un jaune dès la 5ème minute. Tu sens que c’est laborieux.

 

Mais ç’aurait pu sourire parce qu’à la 12e minute, KMP centre pour Beric, qui se loupe. Puis Nordin hérite de la balle, il enchaîne sur une frappe contrée, avant de nous sortir un superbe retourné acrobatique à l’entrée de la surface que Bernardoni détourne du bout des gants ! Si elle rentre, c’est pas le même match, on évite cette diarrhée, on passe ce tour, en mai prochain on remporte la Coupe de la Ligue, un investisseur arrive à Sainté qui retrouve la Champions League… Mais non. Les Dieux du foot nous prive de ça. En face, Nîmes n’est pas en reste et leur attaque semble plus en jambes que notre défense. Un truc dont on a l’habitude depuis le début de saison.

C’est là que Nordin laisse passer le coche. Sur un centre de Hamouma, Beric laisse passer la balle pour Nordin au second poteau, qui croque. S’il est gêné par le retour défensif, reste que ça montre un manque de gniaque, sinon de la nervosité (22e).

Nîmes domine et tâte la chique beaucoup plus que nous. J’ai rarement vu autant de fautes techniques chez les Verts ces derniers mois. Notre jeu de passe est glaireux et Diousse en est le meilleur exemple. D’ailleurs, Gasset le sort. Même si Diousse semblait avoir mal, le Jean-Louis a bien vu que si on voulait éviter le naufrage, il fallait faire rentrer l’un de nos meilleurs joueurs dans l’entrejeu, ce doux Selnaes (30e).

Les Crocodiles manquent d’ouvrir la marque, mais Depres foire sa reprise face à la Ruff (35e). Nîmes se voit refuser un but pour une faute sur Saliba (39e). On a bien claqué du cul. Saliba qui se fait avoir par Alakouch, bien lancé en profondeur. Heureusement, notre CRS maintient la maison verte dans le match (40e). La mi-temps arrive, les Verts ont le short tout sale, y’a pas de quoi faire les fiers.

 

 

 

2ème MI-TEMPS

 

Les Verts reviennent avec de meilleurs intentions. C’était pas difficile, merde. Et sur un centre malin de Salibur, Hamouma est seul pour reprendre le cuir, mais sa frappe est trop écrasée, c’est du pain béni pour Bernardoni (52e). Bon, Romain, tu sors, Cabella rentre (60e).

Nordin, la passe de trois : Selnaes et Cabella combinent bien (les mecs rentrés en jeu…) et Nordin hérite du ballon dans la surface, mais sa frappe contrée part en corner. Le soucis, c’est qu’en face, les changements nîmois font du bien aussi (sans que les Nîmois ne puisse toutefois rentrer dans nos 40m). C’est le rythme général du match qui va crescendo. Là-dessus, Khazri rentre pour Nordin (70e).

D’entrée, Wahbi prend un jaune stupide mais son entrée reste décisive : le mec se montre hargneux, entreprenant, menaçant. Il sait jouer entre les lignes et cela l’amène à mener plusieurs offensives. Mais les Verts croquent ou font les mauvais choix… Exemple : Polomat remise pour Cabella à l’entrée de la surface qui nous fait sa spéciale : perdre 1 seconde avant de déclencher une passe/frappe. Là, sa frappe s’envole au-dessus des cages, ça sortait presque des Costières, ce bon stade.

C’est là que je mords mon verre de bière : un bon mouvement stéphanois amène un superbe centre de l’exter de Salibur, Khazri profite d’une erreur de placement d’un nîmois mais son contrôle est presque trop parfait et il doit avancer la balle pour se mettre dans le sens du but, perdre une demi-seconde avant de déclencher une bonne frappe, que Bernardoni détourne bien ! M’Vila hérite alors du ballon à l’entrée de surface mais il pose sa reprise sur le gardien ! Je gueule.

Et faut croire que ça sert : sur une nouvelle action stéphanoise, KMP se bat, se débarasse d’un adversaire, accélère, merde, KMP, on a pas l’habitude, il va forcément se passer quelque chose ! Petite chevauché qui débouche sur une passe idéale pour Cabella, lancé sur la gauche de la surface, qui centre pour Beric qui se jette ! Mais Bernardoni détourne d’un réflexe foudroyant ! C’est là qu’on a quand même notre cul bien chiasseux bordé de nouilles : la balle tombe sur la jambe de Beric qui en plein déséquilibre ramène la balle dans les filets alors qu’il a le cul dans le gazon. Bordel, 1-0 pour les Verts (81e).

Sauf qu’on va encore nous faire le coup de la panne. Du relâchement. C’est le Ferguie time inversé qu’on a chez Sainté. Sur un long ballon, le nouvel entrant Bouanga contrôle bien, dribble habilement Saliba d’une feinte de frappe avant de croiser sa frappe pour tromper la Ruff’. Rien à dire, c’est mérité, 1-1 (89e).

On arrive aux tirs au but. Bernardoni et la Ruff sont tout deux excellents sur leur ligne, mais Sainté rate ses deux premiers tirs (Khazri mal tiré, M’Vila barre sortante). Salibur et Polomat (lucarne!) ont beau la mettre au fond, c’est Nîmes qui passe. Fait chier.

 

 

LA NOTATIEUON

 

Ruffier (Classic CRS) 4/5 : il tient la baraque jusqu’à cet enchaînement parfait de Bouanga où il ne pouvait pas faire grand-chose. Sur les tirs au but, il stoppe celui de Bobichon, en touche un autre… Tout ne peut pas reposer sur ses épaules.

Polomat (redemption man) 2/5 : il s’est appliqué et a alterné le bon et le moins bon. En même temps, pas le droit à l’erreur, il a eu assez de jokers. Son tir au but est plein de sang-froid, presque dans la lulu.

Subotic (Papi Charrette) 2/5 : c’est pas la folie, mais il a fait le taff, il en a l’expérience. J’aurais mis 3 mais il n’a pas assumé son rôle de leader de la défense. Dommage lorsqu’on a un matru de 17 ans à ses côtés.

Saliba (la jeune pousse) 2/5 : un poil sévère, son match est pas mauvais. Mais il laisse filer un nîmois en première et il se fait dribbler sur le but. En même temps, il va pour contrer le supposé tir de Bouanga, on ne peut pas trop lui le reprocher. Mais voilà, c’est encore un peu tendre. Logique, il est très jeune, il grandit.

KMP (la rustine) 3/5 : ce rôle lui va pas si mal, mais ça reste pas un foudre de guerre. Cela dit, c’est son accélération hargneuse qui amène le but.

Diousse (la bêtise) non noté : mais il aurait pris un 1, pour avoir enfilé les crampons et la liquette. Mec, si tu te prends un jaune à la 5ème et que tu sors de ton match après, tu sers à rien. Il a foiré toutes ses passes, il était pas dans ses duels. Le soucis était mental, c’est pas son bobo qui provoque sa sortie, du propre aveu de Gasset. Remplacé par Selnaes (4/5) dès la 30e. Notre Norvégien a équilibré les débats à lui seul. C’est à ça qu’on reconnaît un leader technique. Un vrai bon joueur, Ole.

M’Vila (le pH neutre) 2/5 : le mec devrait peser beaucoup plus lourd dans les débats, il aurait dû dominer l’entrejeu. Au lieu de ça, sa copie est certaine propre, mais il n’élève pas le niveau de ses partenaires. Cela dit, c’était compliqué, il fallait tenir le milieu et il s’est concentré là-dessus. Sa reprise sur Bernardoni m’a fait gueuler.

Hamouma (pas ton numéro 10) 1/5 : c’était pauvre et bien timide. Il semblait perdu dans l’axe. C’est frustrant et triste à la fois. C’est Hamouma. Remplacé par Cabella (non noté, 60e), qui a très vite donné du peps à notre attaque avant de s’éteindre et de mal faire les choses. Grandi mec, t’es censé avoir de l’expérience maintenant, merde.

Salibur (Need Smecta) 1/5 : Tu sens une qualité folle chez ce joueur, mais il a de tels trous d’air que c’est à se demander s’il sera conservé à la fin de son prêt. Son centre pour Khazri, c’est du velours. Sa constance au sein d’un même match me fait gerber. J-anus.

Nordin (nervous boy) 2/5 : allez, 2 parce qu’il était le seul à galoper en première. Sa bonne volonté est aussi évidente que ses petits pets lorsque le ballon lui parvient dans les 30 mètres adverses. Sauf sur cette action qui débouche sur son magnifique retourné acrobatique ! Il est jeune mais il doit apprendre à gérer la pression. 3 occasions, 2 tirs contrés, 1 qu’il croque complètement, c’est dommage. Remplacé par Khazri (non noté, 70e) qui est venu secouer tout le monde. D’abord, les adversaires : ça a donné un jaune et une suspension d’entrée. Ensuite, ses partenaires : ça a donné des occasions de but. Par pour rien que ce mec est le plus décisif du club depuis le début de la saison. Mais s’il est le seul à avoir la hargne nécessaire sur le pré…

Beric (lucky bibelot) 2/5 : +1 pour le but. Pour le reste, un plot de chantier. Il a pas remporté beaucoup de duels, au sol comme dans les airs. Ses remises étaient à l’image des passes de Diousse. Mais voilà, le mec est bon dans les 6 mètres adverses. En plus, c’est un gars sympa donc il a un bon karma et y’a ce ballon qui lui tombe dessus, ça fait but.

 

Au final, on est éliminé d’une compétition qui, même si elle reste pas folle, reste une coupe nationale avec un accès à l’Europe en peu de matchs. C’est con. Surtout, ça donnait la possibilité de donner du temps de jeu à des jeunes – et ils en ont besoin de ces minutes pour prendre de l’expérience… Le 11 aligné par Gasset n’était pas à la hauteur, il manquait de leaders. C’est un aveu de faiblesse. Quel match de chiasseux, quand même…

Mais voilà, c’est fini. Ce match, il aura surtout servi pour la suite : Gasset qui fait la gueule aux joueurs, les mecs qui finissent par ENFIN se sortir les doigts et en planter 3 à des canaris, là. Merde, il était temps de jouer à la hauteur de notre potentiel, vous croyez pas ? Allez, l’acad du match contre Nantes va pas tarder, n’oubliez pas la question minitel !

 

Gruger Rocher

 

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.