Nice – Bordeaux (0-1), la Scapulaire Académie livre ses notes

La lutte pour l’Europe, c’est bô.

Nice c’est beau, c’est à la mode, ça reçoit même des compliments de Pierre Ménès. Alors oui, c’est sympa tout ça mais à Bordeaux on n’en a cure (aucun lien avec Robert Smith). Oui, nous les Bordelais, sales, méchants, moches à voir jouer, on s’en cogne des chouchous des médias et on vient les tringler sur leurs terres tels des païens. Parlons un peu de Nice tout de même.

Nice, c’est bien. Si t’es vieux et de droite. Mais ça n’empêche pas la ville d’être belle, genre la promenade des anglais c’est sympa. Bon t’y vois pas beaucoup d’angliches ou alors ils ont vachement cramé ils sont tous orange, à croire que la ville est un salon UV géant. Il y a aussi des jeunes à Nice mais ils se cachent, la nuit les vieux rodent. C’est pas tout ça mais il y a qui de connu à Nice ?

  • Gilbert Bécaud, Jenifer et Dick Rivers sont de Nice ou y ont vécu. Déduisez-en ce que vous voulez, moi j’en déduis que cette ville à une propension à fournir des chanteurs de merde.
  • Heureusement pour rattraper le niveau, Gustave Kervern est né à Nice, il est donc Grolandais d’adoption.
  • Léo Roman est de Nice, lui, l’inventeur du ski nautique, ce dont tout le monde se fout sauf les mecs qui font du ski nautique et wikipédia.
  • Top ! Je suis un animateur de télévision né en 1949 à Nice. Je pose chaque soir des questions d’une difficulté importante à des mecs qui se battent pour gagner un Larousse alors que des cons gagnent dix fois plus en répondant à « La capitale de l’Espagne est : A) Barcelone B) Madrid C) Lisbonne D) Istamboul ». Je suis, je suis, je suis… Julien Lepers.

Voilà pour Nice, parlons de Bordeaux. Bon, pas de Jussie, pas de Planus, pas de Maurice-Belay autant te dire que Gillot se retrouve dans la peau du bricoleur qui doit monter une baraque solide avec en sa possession une masse (Henrique) et un tournevis qui ne visse plus depuis 3 ans. Mais le Francis il s’arrête pas à ça, il te construit quand même un truc qui tient la route. Les Bricol’ girls à côté c’est rien. On a donc le onze suivant :

  • Cédric Carrasso au but, lui qui s’est pas emmerdé à aller à Moulins
  • Mariano à droite
  • Marange à gauche pour contrer Eysseric
  • Henrique – Sané dans l’axe pour tenir Cvitanich
  • Sertic – Plasil à la récup’
  • Saivet à droite pour mettre le feu
  • Trémoulinas à gauche parce que de toute façon y’avait personne d’autre dispo
  • Obraniak en 10 pour le plaisir de ses dames
  • Bellion en pointe parce que faut bien jouer à 11.

En gros on a ça :

tactique_nice_bordeaux

La 1ère mi-temps :

2ème : Sané lance son duel avec Cvitanich en faisant faute à 30m du but. Le coup-franc qui suit est repoussé par la défense.

5ème : Le centre de Genevois est repoussé par Sané vers Pied qui frappe en première intention. Pas de quoi surprendre Carrasso qui se couche sur le ballon tel un ramasseur de balle de Swansea.

8ème : Bordeaux obtient un corner consécutif à une frappe de Bellion que Civelli manque détourner dans son propre but. Celui-ci ne donne rien.

12ème : Didier Digard se plaint des choses de la vie, il a visiblement mal. A moins que ce ne soient les adducteurs, j’ai toujours été nul en anatomie. En tout cas il sort, remplacé par Kévin Anin.

19ème : Centre en retrait de Bellion vers Plasil qui envoie un OVNI au-dessus de l’aéroport de Nice.

21ème : Frappe des 20 mètres du gauche de David Bellion qui ne pose pas de problèmes à Ospina

22ème : Grand espoir français du Scrabble, Kolodziejczak slalome dans la défense bordelaise avant de frapper sur Carrasso qui repousse.

25ème : La DGAC ré-ouvre l’aéroport, ayant enfin identifié le ballon de Plasil.

26ème : Dans la catégorie : « A Fifa, ça passe », je demande Henri Saivet qui tente une volée depuis le coin droit de la surface. A Fifa ça finit dans la lucarne, dans la réalité ça finit à côté. N’est pas Van Basten qui veut.

31ème : Sur une touche, les niçois se jouent de la défense bordelaise avec notamment Cvitanich qui colle un petit pont à Plasil avant de centrer pour Bauthéac qui se la joue lui aussi « à Fifa ça passe » en tentant un ciseau retourné. Dans le jeu ça finit lucarne opposée, en vrai c’est Mariano qui contre et met en corner. Sur celui-ci un niçois place une tête qui dégomme un gamin en tribunes. Il avait qu’à être assis.

33ème : Contre bordelais avec Saivet qui envoie un long ballon vers Bellion, lequel réussit, à la surprise de tout le monde, un contrôle en extension suivi d’un retour sur son pied droit et d’une frappe à 20m. C’est précis mais ça manque de force et Ospina n’a qu’à plonger pour attraper la balle.

40ème : Faute sur Obraniak à 25m du but niçois. Fort de son but en Coupe de France, Bellion s’empare du ballon et frappe. C’est dévié par le mur puis arrêté par Ospina.

45ème : Tentative de loin d’Obraniak qui file juste à côté du but du gardien colombien des aiglons.

Mi-temps, 0-0, un match pas dégueu à voir surtout que Cvitanich est bouffé par Henrique et Sané et ça me plait bien. Coucou Marc Planus, reste blessé, on s’occupe de tout.

 

La 2ème mi-temps :

46ème : Corner en faveur des bordelais repoussé par la défense niçoise.

49ème : Dumb et Dumber le remake : faute de Bauthéac sur Mariano suivi dans la minute par une faute de Mariano sur Bauthéac

54ème : Tacle jaune devant marron derrière de Bauthéac sur Saivet. L’arbitre ne sort pas le jaune. Pourquoi ? Parce qu’il t’emmerde et qu’il fait ce qu’il veut.

57ème : Le miracle : Plasil, au milieu d’au moins 92 joueurs, trouve Saivet qui trompe Ospina d’un pointu maîtrisé à la perfection. Si on écrit ça sans acides ça nous donne : Obraniak sert Plasil qui profite d’une bourde monumentale de la défense niçoise qui se la joue poussin 2ème année (tous sur le ballon !) pour servir Saivet qui rate un peu son contrôle mais a le temps de frapper du pointu et comme on le dit : « tir du pointu… » bah rien du tout en fait. Mais c’est au fond, Bordeaux mène à Nice la nouvelle terreur du football français depuis 3 semaines. On aime bien emmerder les gens.

61ème : Sur un corner consécutif à une frappe d’Obraniak, ce même Obra place une frappe à côté du but d’Ospina.

62ème : « Tiens t’embarqueras un souvenir » version Marange c’est un tampon à 40m du but sur Eysseric. En souvenir le Bordelais prend un carton jaune pour sa collection. Sa réaction : « celui-là je l’avais déjà ». Dans la foulée Eysseric est remplacé par Maupay la nouvelle tuberculose (ou coqueluche, j’ai toujours été nul en maladies) du foot depuis 3 semaines.

63ème : Ballon piqué de Cvitanich vers Maupay dans la surface qui tente une volée lobée retournée plastifiée sur place ou à emporter sur Carrasso qui voit avec soulagement la balle s’écraser sur la barre et repartir au loin.

65ème : Enchaînement amorti-pigeon de Plasil. Dommage.

68ème : Session « frappes de loin » pour Bellion qui tente sa chance des 30 mètres. Ce serait bien de commencer l’atelier « but » ça fait 3 ans qu’il attend en L1.

70ème : Dans « Kévin Anin » il y a « âne », preuve en est avec sa faute sur Sané. Pour éviter qu’il reparte en dépression pendant 6 mois, l’arbitre ne sort qu’un jaune.

73ème : Dario Cvitanich sort, remplacé par Xavier Pentecôte.

74ème : Tacle « Henrique™ » de Carlos Henrique qui emporte tout sur son passage et surtout un niçois. Jaune pour le Brésilien et coup-franc à suivre pour Nice qui en fait n’importe quoi.

76ème : Bellion est remplacé par Ben Khalfallah et Obraniak par Poko. Plasil va donc finir en pointe.

84ème : Enorme défense de Henrique qui fait admirer ses muscles à Pentecôte qui ne peut que constater.

90ème + 2 : Faute de Mariano, Ben Khalfallah prend un jaune pour avoir joué au plus con avec l’arbitre en ne respectant pas la distance réglementaire. Sur le coup-franc, Civelli place une tête puissante au point de pénalty mais Cédric « Dieu » Carrasso fait son grand retour avec une parade qu’on qualifiera sobrement de « ESSEPTIONNELLLE ! (CJP™) ».

Bordeaux repart de Nice avec les 3 points (le plus important selon un certain Mathieu C.) en attendant d’affronter Valenciennes la semaine prochaine. Place à l’analyse.

 

Les mecs qui braquent le Ray :

Carrasso (4/5) : Décisif sur la tête de Civelli à la fin du match, rassurant le reste du temps, aurions-nous retrouvé Saint-Cédric ?

Mariano (3/5) : Moins offensif que lors des derniers matchs, il s’est appliqué à ridiculiser Bauthéac notamment avec ce petit râteau en seconde période qui a du émoustiller tout supporter qui se respecte.

Marange (3/5) : La victoire me rend généreux. Son match a été quelconque, un peu comme une déclaration de Zidane. En tant qu’amateur de rugby j’ai apprécié son tampon sur Eysseric. Solide à défaut d’être génial.

Henrique (4/5) : Carlos quand il tacle c’est pas pour faire de la figuration. Encore une fois sa solidité nous évite bien des problèmes, quelle bonne idée de l’avoir prolongé (je le dirai à tous les matchs s’il le faut)

Sané (5/5) : Quel meilleur moyen pour se venger d’un mec qui t’a fait expulser à l’aller que de le bouffer au retour au point que son coach le sorte du terrain? Enorme match de Lamine qui forme avec Henrique un axe solide. Marc qui ?

Sertic (3/5) : Un match solide à la récup’ même si on m’enlèvera pas de l’idée qu’il serait meilleur avec un vrai 6 à ses côtés.

Plasil (4/5) : Défensivement je l’ai vu faire le boulot avec Sertic (je le jure) et en plus il délivre la passe décisive qui est pas évidente à faire au milieu de plusieurs niçois. Du mieux.

Obraniak (3/5) : Toujours en phase de reprise il s’évertue à faire de son mieux et il le fait plutôt pas mal. Remplacé par Poko à la 76ème.

Saivet (4/5) : Je ne ferai aucun jeu de mot pourlingue à la base de Saivet/CV ou de Saivet/C’est vrai. Je préfère laisser ça aux professionnels de la vanne (qui je ne citerai pas). Le but de la victoire dans un match où il a fait le taff défensivement face à Kolodziejczak.

Trémoulinas (2/5) : Le bricolage à ses limites et tout comme il n’est pas possible de réparer un mur avec du scotch, il n’est pas possible de faire jouer Tresh milieu gauche et lui demander d’avoir le même impact que lorsqu’il joue latéral. Si possible, à ne pas retenter.

Bellion (3/5) : De l’envie, des courses, des frappes. Pour les occasions dangereuses on reviendra en deuxième semaine. Remplacé par Ben Khalfallah à la 76ème.

 

Les gars qui montrent la leur :

Ben Khalfallah (non noté) : Ne s’est jamais vraiment mis dans le match.

Poko (non noté) : Vu, je l’avais pas vu.

 

Les remarques à la con :

  • Qualif’ difficile à Moulins mais qualif’ quand même. Les polémiques autour du match. Allez lire ceci
  • Bravo au passage au Stade Bordelais qui n’a pas démérité face à un Lens qui était venu avec de sérieux arguments.
  • Valentin Vada a enfin signé, une bonne chose de faite, allez maintenant file travailler
  • Diego Rolan aurait aussi signé, une deuxième bonne chose de faite
  • Jussie a été prêté à Al-Quelque chose, une troisième bonne chose de faite.
  • Oui, lundi c’était fête au Haillan.
  • Modibo Maïga veut bien venir s’il garde son salaire actuel (200000€ par mois quand même pour se toucher la nouille). Qu’il reste en Angleterre.
  • A la CAN, le Mali de Cheick ton booty Diabaté est qualifié pour les quarts. Et ça tout le monde s’en fout.
  • Prochain match, Valenciennes, faudra que je pense à dire un truc sympa sur leur ville.

 

Bonus : Les stagiaires sont de retour

Comment perturber un stagiaire live ? Aligner une compo différente, attention ça pique les yeux.

Les Pipes.fr

Eurospire

Claude Pèze

Vous aimez la Scapulaire Académie ? Vous voulez qu’elle continue ? Alors soutenez horsjeu.net en vous abonnant ici. Il y en a pour tous les goûts, de 2€ par mois jusqu’à 16€ par mois pour les riches. Et puis on vous promet de détourner le pognon, on est pas comme les autres qui disent qu’ils vont vraiment l’utiliser. 

Ils soutiennent l’activité du Claude : Marine et Blanc Ile-de-FranceGirondins33WebgirondinsChez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautLa Légende des GirondinsMade in Girondins,Girondins de Bordeaux.net et Marines et Blancs Franche-Comté et Handi Fan Club FCGB.

Pour les suivre, vous avez aussi leur page Facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, un peu tout et même sur Google+ même si c’est plus désert que le cerveau à Ribéry.

8 thoughts on “Nice – Bordeaux (0-1), la Scapulaire Académie livre ses notes

  1. Bonjour, je viens troller. C’était juste pour dire que: Lucas Moura >>> Valentin Vada. Donc pas besoin de vous séguer sur un joueur en carton.
    Voilà. Bisous.

  2. C’est vrai que les supporters valenciennois avait moyennement aimé la description de ler ville.

  3. Tu remarquera claude que le retour en grâce de « dieu » cédric correspond à son changement de maillot !!! ( tout le mois de décembre jusqu’a paris le week dernier dans son maillot rose l’avait fait redevenir humain !!! ).

  4. Présenter Nice sans parler de son futur stade allemand parce que vous savez pourquoi, c’est un peu dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.