Paris 13 Atletico – Stade Briochin (1-1) : la Gropénix continue dans le nul

« Bof. »

Achille Talon

Après avoir repoussé les sbires de Qatarix pour la première journée de championnat, Le Stade Briochin tente une contre-offensive qui doit faire passer l’envie aux touristes de venir se pavaner aux abords de l’oppidum. Comme le disait un ami philosophe, avant de partir en oubliant son encyclopédie Larousse : « #NeVenezPas ».

Les joueurs :

Même équipe que la dernière fois à l’exception du retour de Kerbrat à la place de Simon et de l’entrée de Tokpa (et non Topka, comme me l’a fait remarquer le camarade Trottais) en pointe au détriment de Gomis.

Le match :

Écoutez, vous allez croire que je suis feignant mais je pourrais faire un copier-coller de ma précédente intervention : on résiste bien malgré une entame laborieuse de notre part, on se procure la meilleure occasion de la première mi-temps, on rentre aux vestiaires sur un score de parité, tout ça pour se prendre un but en début de seconde période.

Et comme la semaine dernière, on arrive à hausser notre niveau de jeu, ou à profiter d’un relâchement de l’adversaire ou de cette combinaison de facteur (non c’est pas vrai, ce sont nos maillots de matchs de préparation, on n’a pas pu jouer avec notre maillot extérieur). Toujours est-il qu’on égalise, et dans le jeu cette fois.

Ceci n’est pas une combinaison de facteur.

Et si on serre encore un peu les fesses sur la fin de match, force est de constater qu’au coup de sifflet final le Stade Briochin est toujours invaincu en championnat cette saison. Les âmes chagrines diront qu’on n’a toujours pas gagné un match et, bien que statistiquement juste, cette réflexion dénote un certain manque de confiance, je ne vous félicite pas.

Les notes :

Bellaarouch 3/5 : je ne veux pas mettre plus, j’aurais pu mettre moins. Une partie de très bonne facture entachée d’une gestuelle douteuse sur le but que l’on encaisse. À l’instar de mon homologue phocéen, je fais preuve de patience.

Pierre-Charles 2/5 : Il dédouble plus dans son patronyme que dans son couloir.

Kerbrat 3/5 : Un retour pas évident mais pas atroce non plus. Une mise en jambe pour ne plus prendre de but dès vendredi prochain.

Boudin 3/5 : Un but de moins que la semaine dernière, un point de plus. Honnête non ?

Le Marer 3/5 : ça passe moins de son côté.

Benhaïm 2/5 : ce n’est pas qu’il n’est pas bon (on aura peut-être changé d’avis d’ici quelques semaines mais là c’est trop tôt), c’est plutôt qu’il manque de repère avec ses coéquipiers. Voir Bellarrouche.

Illien 3/5 : un peu plus de déchet mais c’est parce que c’est lui gère le transit.

Béghin 3/5 : ça commence à être sexy, il nous a mis une bonne barre.

Remars 3/5 : il touche beaucoup le ballon. Parfois un peu trop. Parfois juste comme il faut, comme sur son but.

Tokpa 2/5 : ce n’est pas à proprement parler un mauvais match.

Sow 2/5 : ce n’est pas à proprement parler un bon match.

Les remplaçants :

Guirassy (Benhaïm – 63e) : a apporté du punch, et je ne parle pas là de la potion magique de nos amis antillais.

Gomis (Tokpa – 63e) : ne se sera pas beaucoup plus mis en évidence que son remplacé.

Yobé (Sow – 77e) : idem.

Sabry (Remars – 87e) : pour voir.

La suite :

Pas de résumé prévu pour vendredi pour cause de Fest-noz, j’espère juste que contre Avranches on ne jouera pas comme des gros manches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.