Au courrier des lecteurs: la vierge rouge tacle l’anti-hooliganisme primaire

Pour en revenir au hooliganisme

Boulogne c’est « juifs, juifs, juifs «  et Auteuil, c’est « feujs, feujs, feujs » dans les deux cas c’est très chiant à prononcer et ça ne fais pas avancer le débat. Débat dont l’inertie se mesure à l’écoute de n’importe lequel des commentateurs patentés de l’actualité footballistique. Un journaliste fait toutefois office d’exception en France, mais j’ai oublié son nom. C’est un gars qui bosse chez Sacco et qui avait eu l’intelligence d’expliquer à ses collègues estomaqués que ceux qu’on appelle les « hooligans » sont aussi des supporters et qui pour bon nombre d’entre eux aiment le foot. C’est très dur à comprendre pour beaucoup mais aimer le foot n’a rien de moral, on peut aimer le foot et prendre du plaisir à écraser la gueule d’un ptit batard (qui faisait le malin à chambrer juste avant…. l’enculé !) à coup de talon. Parce que les fameuses valeurs sportives ?!? Si c’est celles auxquelles je pense…

Le phénomène hooligan est bien plus complexe que ces gens là le pensent. La violence liée au football est précisément dirigée et le fait d’individus consentants, la plupart du temps. C’est un hobby comme un autre et je le pense sincèrement. A priori je ne comprends pas les gens qui chassent le gibier, ceux qui passent leurs après-midi dans les tribunaux pénaux, ceux qui regardent le free-fight engoncés dans leur canapé. La violence est constitutive de ces trois activités pourtant. D’ailleurs même a posteriori je les comprends toujours pas mais j’essaie. Vous me direz que les hooligans détruisent, pillent, brûlent, violent, certes mais tout ça c’est de l’activité économique. Ca fait du boulot pour le personnel de sécurité, les pompiers, les maçons, les hôpitaux ( pour les avortements ).Quand est-ce que les journalistes comprendront que les gens dont ils osent parlé ne sont pas des monolithes ? Imaginez des hooligans philosophes attendant l’éternel retour du week-end de fight, des hooligans dépressifs plongées dans les affres insaisissables du dimanche matin avec un mal de dos en prime, et celui là qui se tourmente dans l’attente d’un coup de fil d’une jeune fille qu’il aime et dont il sent qu’elle s’éloigne, et lui qui se farde tous les soirs assis sur le rebord de sa baignoire en pensant à sa chère mère à qui il n’a jamais osé dire « je t’aime maman ». En Occident, on est vraiment des ptites putes, on a peur de tout.

La Vierge Rouge

6 thoughts on “Au courrier des lecteurs: la vierge rouge tacle l’anti-hooliganisme primaire

  1. Moké a eu exactement le même débat dans son antre familiale hier avec une conclusion similaire ; on peut être supporter ET con.

    Une vierge bien excitante de bon matin donc …Petite jeune fille…

  2. oui mais j’ai pas dis que les hooligans étaient plus cons que les autres, ceux qui ont la loi avec eux.

  3. Ceci dit c’est pas parce que ces mecs laissent parler leur nature qu’ils sont moins cons,ou alors y a un truc que je pige pas.

  4. Je trouve ça plus con d’aller à un match pour ce frapper que pour voir (parfois) du spectacle.
    Mais bon si c’est être trop polissé que d’avoir ce point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.