Grâce à notamment deux gentils pénalties, le gentil FC Barcelone est passé sans trembler ni même forcer. L’égalisation de Nocerino à 1 partout n’aura pas fait illusion bien longtemps, Barcelone va encore l’avoir sa finale de ligue des champions.

36 thoughts on “Barça-Milan, le résumé

  1. C’est saoulant à la la longue. Et je ne suis pas un anti-Barca primaire comme les appelle Fierrot.

  2. ah l’arbitrage maison ! C’est rassurant de voir qu’il y a certaines choses immuables : l’arbitrage maison donc, le plongeon dans la surface, le ho-hisse enculé…

    Sinon, cette catin de Fabregas qui va réclamer le rouge après le 1er pénalty… Même Messi n’y croit pas sur le second pénalty.

  3. C’est vrai que le second péno est constable, mais après, comme le rappelle Saint Dani Alvès : « Même si on a pas ce péno, ça fait quand même 2-1 ». Amen.

  4. Il est sympa le portique en carton « road to Munich »… Est ce que pendant les éliminatoires de l’Euro l’Allemagne passait sous un portique « Road to Warwaw »?

  5. Ca m’ennuie quelque peu quand même qu’on ne retienne que les 2 penalties (plutôt mérités en plus). A l’aller ca avait été beaucoup plus de l’arbitrage maison. Le milan a joué le contre toute la partie même en étant mené 3-1, c’est pas comme ca qu’ils allaient se qualifier.

  6. +1 avec Skeeter

    Cette habitude détestable des barcelonais de se précipiter en meute vers l’arbitre est saoulante ….

  7. Cette attitude détestable de TOUS LES JOUEURS, DE TOUTES LES EQUIPES de se précipiter en meute vers l’arbitre est saoulante. Nuance.

  8. Cette attitude détestable de tous les Espagnols, de toutes les équipes de se précipiter en meute vers l’arbitre est saoûlante. Nuance de la nuance. Bon, d’accord, il y a aussi les Portugais et les Italiens. Mais rien qui approche du Real ou du Barça, qui, même dans cette curée vers l’arbitre, sont les clubs les plus forts du monde.

  9. ouais, Busquets et Puyol (sous couvert de calmer tout le monde, ah ah) sont bien gonflants. Même le jadis très classieux Fabregas est devenue une vraie petite catin.

    Par contre je vois pas trop où est le scandale sur les pénos, ce con de Nesta commence à tirer le maillot avant même que le corner soit tiré, du coup il se fait repérer direct par l’arbitre. Faut vraiment être con pour faire ça alors que le match aller a été marqué par une polemique à ce sujet…

  10. La vidéo ne montre pas vraiment de ralentis sur les fautes amenant les pénos, elles me paraissent légères. Mais Milan n’a pas l’air d’avoir fait grand chose, donc bon.
    Mais je suis quand chantivlad, ça me fait plus marrer le barça. J’en viens à souhaiter la qualif’ d’équipes que j’aime pas.

  11. Franchement quand je vois les commentaires ici, je vois que c’est deux neurones ! Ceux qui pestent sur les pénos… en tout cas ! a l’aller c’était le même combat, si les Milanais sont cons pour faie des ceinturages et tirages de maillot à chaque corner, c’est parce que c’est l’arbitrage maison ? Et si ça arrivait à votre club, vous seriez les premiers à crier au scandale ! Vous êtes vraiment comique !!! Bravo à Barça et aussi à l’arbitre qui n’a pas fait les mêmes erreurs qu’au match aller ! En tout 4 fautes flagrantes dans la surface 2 pénalty ! c’est NORMAL !

  12. Je suis pro-Barça, mais l’arbitre oublie un pénalty sur Ibra pour exactement la même faute que sur le 1er pénalty du match.

    Mais de toute façon, le Milan n’aurait pas mérité de se qualifier. Ils ont voulu jouer un peu comme l’Inter de 2010, et ça leur a pas réussi.

  13. « Monsieur l’agent je viens de canarder avec mon AKA 47 cette petite section de maternelle certes mais vous n’êtes pas venue à temps me prévenir des risques à encourir ….!!! »

    Ils sont rigolo ces milanais. La mauvaise fois que ça nous tient. Alors ainsi il n’y a jamais de coup de sifflets dans un accrochage dans la surface, tu m’étonne qu’avec le laxisme des arbitres les gens sont venue à finalement s’en accommoder.

  14. Certes sur la faute amenant le deuxième péno, le milanais est en tort mais Puyol agit quand même assez… ça ressemble à une technique qu’ils auraient préparée à l’entrainement.

  15. Iniesta ne plonge pas. Jamais. Iniesta fait l amour à un courant d air dans un instant de félicité esthétique, puis retombe sur le gazon quand il le souhaite, après avoir mis un double contact à la gravité.

  16. Quand il sent la lumière commune du Ballon d or menacer sa pureté, Iniesta se blesse afin de laisser à d autres le temps d amasser les grossiers suffrages.

  17. Iniesta ne perd pas ses cheveux. Il laisse la calvitie l atteindre pour ne pas se laisser enfermer dans un vulgaire cliché journalistique tel que l homme enfant, ou l enfant lune.

  18. En 2006, Dieu a dit : Xavier, tu organiseras tout, et seras assis à ma droite. Lionel, tu descendras annoncer la bonne nouvelle à tous ces cons. Quant à moi, je suis vieux, et seul l art m intéresse à présent. Pour changer un peu je m appellerai Andrès.

  19. Iniesta ne dribble pas ses adversaires le long de la ligne de touche. Il les bénit délicatement en leur glissant à l oreille : Prend cette poudre blanche sur la pelouse, et respire-là, car ceci est mon corps. Léger, puissant, et réservé aux aristocrates.

  20. Parfois, à l entrainement, Iniesta fait un concours de frappes avec Messi. Ensuite, Messi ne marque pas pendant trois matchs.

  21. Un jour, Iniesta a dit à Messi : Pour chaque but que tu marqueras demain, je te donnerai un cours d élégance dans le maniement de la balle. C était la veille du match retour contre Leverkusen.

  22. Si Claude Makélélé a déserté l Espagne pour aller jouer en Angleterre, c est parce que sa bite voulait le quitter pour le short d Iniesta.

  23. Un attaquant Espagnol avait tenté (et bien sûr raté) un petit pont sur Iniesta. Ce dernier lui dit alors : faisons un pari. Si j arrive, moi, à t en faire 5 dans la même seconde, tu t engages à ne pas marquer de but pendant un an. Et Fernando Torrès accepta.

  24. Depuis qu Iniesta s est mis à caresser son premier ballon, Picasso, Velasquez, Albeniz et Cervantes ne se disputent plus le titre de plus grand artiste espagnol. Ils jouent à la belote.

  25. Yohann Gourcuff marchait sur l eau, Il enchainait les performances et les gestes de haut vol. Aucune pression ne semblait pouvoir le faire douter. Puis, au début de l année 2010, il se rendit compte qu il avait le meme numéro de maillot qu Iniesta.

  26. Avant la dernière coupe du monde, Iniesta et Villa trouvèrent une lampe magique. Un génie en sortit, et leur dit : voulez pouvez, au choix, marquer soit cinq buts soit un seul dans la compétition à venir. C est Iniesta qui choisit le premier.

  27. Un ange passa au dessus de Cristiano Ronaldo et Iniesta. Il leur demanda s ils préféraient l aile ou la cuisse.

  28. Franco a été très irrespectueux envers la Catalogne. C est parce qu Iniesta n était pas encore né.

  29. Sur la commode, en relayeur/organisateur des 10 prochains Onze anaux ;
    Comme un symbole d’Andrès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.