Il fallait bien du sale aussi

Le service sait que vous aimez le sang et la sueur.

L’U21 tchèque Jan Leckjak n’a peut-être pas choisi le métier idéal, mais en tous cas on lui déconseille de se reconvertir en cascadeur.

Puis comme la vie a décidé d’être cruelle avec lui, son équipe s’incline dans cette petite finale face au Belarus 1/0. Et comme le service est gentil contrairement à la vie, il vous met le but d’Ego Filipenko, unique but de la rencontre avec.

9 thoughts on “Il fallait bien du sale aussi

  1. Le stade est plein ça fait plaisir à voir.
    Pour ce qui est du type, il se roule plusieurs fois pour être sûr de bien se le péter, c’est beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.