Kenny Pavey n’a pas grand chose en commun avec Kenny Mac Cormick, si ce n’est qu’ils ont le même prénom et qu’ils habitent tous les deux dans un endroit où il fait froid. Le premier est un joueur anglais de l’AIK et a profité du derby de Stockolm face à Djugarden pour bien montrer les différences. Personne ne le tue, et personne ne l’exclut non plus. Les fans de Mignot apprécieront donc son sens du kick au cul, et les amateurs de rugby, son amour de tampon sous les yeux de l’arbitre, qui préfère faire comme s’il n’était pas là.

12 thoughts on “La vengeance de Kenny

  1. Non seulement il a une queue de rat mais en plus on dirait qu’il s’est chié dans le froc !??

    Je comprends son énervement !

  2. Faut bien compenser le manque de technique par autre chose. Même si c’est un autre sport.

  3. Il aurait pu mettre un coup de pied dans la tête du 25 à terre. Il s’est plutôt bien tenu, finalement.

  4. Mais il est énorme ce joueur !!
    Suite à ce match, il a été contacté par Montpellier pour remplacer Spahic

  5. Ils font une sacré doublette sur la 2ème action !
    Le 5 lui fout un coup de coude, Kenny un coup de boule et les 2 prennent la poudre d’escampette digne d’un braquage de banque

  6. Le foot total. Loin du tricotage de ballon à l’Argentine, du mathématique Cadenaccio, nous avons ici le futur du football, le Free Football.
    Pour ne plus avoir ces interminables contestations, revenons en arrière, supprimons les fautes et les cartons. Je sais que les Ben Harfa et les Messi vont disparaître, que le Valbuena sera protégé par deux CRS en short, mais on gagnera en lisibilité du jeu. Le Jeu. On y revient enfin. Merci les nordiks. Merci les Hommes. Rha, allez je pleure tiens. L’émotion. La beaûûté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.