Le Bayern pris dans le piège du trou de Bâle

7

ça passe entre les jambes forcément

Un peu de la même manière que l’OM contre l’Inter, le FC Bâle s’est imposé 1/0 face au Bayern en marquant en fin de match. En fait, le service n’en sait trop rien, il a regardé Marseille-Inter commme à peu près tout le monde. Il se fie à cette vidéo.
Enfin voici donc le but de la 86e minute de Stocker qui n’est pas un tocard et qui la place donc entre les jambes.

7 thoughts on “Le Bayern pris dans le piège du trou de Bâle

  1. Bravo le service, à noter l’impressionnante performance du trio d’attaque munichois qui a joué sans se regarder, même quand il était question de s’engueuler, et la sortie de Ribéry qui n’a même pas regardé son entraîneur, comme un symbole de tacle sur Lisandro.

  2. Bon, en gros pour ceux qui ont pas vu le match, domination du Bayern, sans toutefois être dangereux, Bâle réussissant à les faire déjouer tout le long du match. Une frappe de Ribéry en début de match depuis l’angle des cinq mètres détournée par Yann Sommer, l’homme du match, les trois autres frappes cadrées du Bayern l’ayant été de l’extérieur de la surface donc plus faciles pour le gardien, mais encore assez impressionnantes.

    En fait les contre bâlois faisaient bien plus peur, et à peu de choses près ils auraient pu partir avec un 2-0 à la mi-temps, puisqu’ils touchent le poteau sur une tête de Dragovic suivie d’un arrêt réflexe de Neuer, et une reprise de Frei tout seul dans les seize qui finit sur la tgransversale.

    A noter un attentat/body-check de Müller sur Sommer, qui lui vaut un gentil jaune, il aurait pu prendre un méchant rouge, mais passons. On en est pas au genou de Schumacher quand même.

    Bref, victoire pas très belle au niveau du jeu proposé, mais ô combien méritée par l’envie et l’abnégation des joueurs. Mention spéciale au public bâlois qui a 90 minutes durant chanté comme un seul homme (et aussi sifflé Müller à chaque fois qu’il touchait le ballon). Sur TF1 j’avais beau monter le son, on entendait un peu moins les marseillais.

  3. Non, j’ai bien regardé Bayern – FC Bâle avec une première mi-temps magnifique où le FC Bâle a failli mener au moins avec deux buts d’avances, deux barres sont venues sauver les bavaroises.

    Sommer est juste excellentissime sur ce match, si Bâle a gardé ses cages inviolées c’est bien grâce à cet homme.

    Shaqiri très discret, par contre le coréen, a bien fait mordre la brousse à Rafinha. Bon, vous allez me dire c’est pas très difficile vu qu’il fait 1m, mais pareil pour le coréen.

    Bref, éviter la purge l’ohème – l’un-taire mille ans a été la plus sage décision que j’ai faite ce soir. Entre une équipe de bouchers qui joue contre une maison de retraite, et le sosie du FC Barcelone, le choix a été vite fait.

  4. Pas capable d’avoir une pelouse correcte en Suisse?!!!!

    Sinon pour avoir suivi le FC Bâle durant les matchs de poules, je ne m’étonne qu’a moitié de les voir faire déjouer le Bayern…. Ce petit vent frais venant du trou de Bâle n’est pas désagréable!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.