Paolo Di Canio est aussi très calin

Mais non, il n’est pas en train de l’étrangler

Et pourquoi faire plein de vidéos quand un résumé de 9 minutes vous montre autant de choses ? 5 buts, deux cartons rouges, des images de joie avec Paolo, une reprise sur le poteau, un raté mémorable, des gonzesses au tout début… Impec ce match opposant le Swindon de Di Canio à Rotherham, qu’on pourrait traduire par Rautrejambon.

Signalons que si Paolo n’a cette fois-ci frappé aucun de ses joueurs, le dénommé Clarke n’était pas dans le groupe cette fois-ci. Peut-être qu’il était à l’hôpital, on ne sait pas.

6 thoughts on “Paolo Di Canio est aussi très calin

  1. C’est moi ou ils chantent « Paolo di Canio » sur l’air de la Traviata à la fin ? C’est quand même cool le foot anglais et les stades anglais…

  2. C’est grand, c’est blond (ou roux), ça ne bronze pas, et ça respecte les règles…

    Little Beni likes this !!!

  3. Trêve international, cuite, pas de foot pour passer la gueule de bois… Et hop, un petit résumé de neuf minutes de Swindon et Paolo Di Fascio, on prend, et on aime comme les drogués que nous sommes.

    Continuez à nous permettre de suivre les aventures viriles de la République de Salo en exil dans le Wiltshire.

  4. Albero Di Natale, il y a quand même un certain Kerrouche dans l’équipe de Di Canio, il me semble. J’imagine qu’il a consenti à faire un petit effort ou qu’il avait besoin de lui pour faire le nombre.
    Sinon, ils aiment bien centrer et faire des têtes, non ? Et j’ai beaucoup apprécié la décision de l’arbitre de laisser jouer l’action quand un joueur s’est fait dézinguer la cheville. « Reste par terre, mon grand. On finit l’action et on s’occupe de ta cheville ».

  5. En attendant, mentalité d’arbitrage excellentissime ! C’est moi ou l’égalisation intervient dans la continuité de l’action où le mec prend le rouge ?

    En France le petit nerveux aurait sifflé comme une furie et on se serait retrouvé avec un coup-franc en milieu de terrain. Là on laisse jouer et après une occasion on se retrouve avec un corner qui donne but.

    La différence entre aimer le foot et ne rien y comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.